Mood

70% des divorces sont demandés par les femmes

Article court, version texte de ce post Instagram, sur les divorces et les femmes.

Le nombre de divorces a augmenté en même temps que le droit des femmes ont évolué

Quand les femmes avaient peu de droits, on pouvait les maintenir sous le joug de leur mari, les empêcher d’accéder à l’éducation pour les garder éloignées de toute forme d’indépendance, les obligeait à rester quoi qu’il arrive. On faisait en sorte qu’elles aient le choix entre être emprisonnées et souvent être violentées dans leur propre foyer, ou se retrouver à la rue, en proie à la violence des autres hommes. La protection de leurs enfants les confrontait de plein fouet à leur impuissance.

Plus les femmes sont informées quant à leurs droits, plus elles sont éduquées et indépendantes financièrement, et moins elles supporteront une relation qui ne leur convient pas.

Aujourd’hui en France les femmes coincées dans un mariage où elles ne sont pas heureuses sans pouvoir en sortir, sont très souvent issues des milieux les plus précaires, ou plus généralement de milieux où tout est fait pour maintenir leur infantilisation (cf. le lien entre la religion et notre droit à l’avortement)

Pour autant encore beaucoup de femmes éduquées et indépendantes évoquent leur couple avec une certaine fatalité

  • « Mon mec pense que la charge mentale n’existe pas »
  • « J’ai beau lui en parler il m’accuse de victimisation »
  • « Je n’avais pas réalisé que je faisais tant de choses par rapport à lui »
  • « Je vais en parler à mon mari, je ne veux plus vivre comme ça »
  • « Mais je ne vais pas le quitter pour ça, je l’aime »
  • « C’est tellement dur de trouver quelqu’un que je ne prendrai pas le risque de le quitter »

Doit-on rester dans une relation vouée à être déséquilibrée, ou à ne pas nous satisfaire…

Notre éducation nous pousse à penser qu’on doit mettre fin à une union seulement en cas de points de non retour, comme la violence conjugale, ou l’infidélité (et encore) : si notre homme ne nous trompe pas, ne nous frappe pas, ne s’avère pas toxique et n’exerce aucune emprise sur nous, alors c’est bon, on peut laisser passer tout le reste. Si en plus on a des enfants, il faut se sacrifier pour eux (alerte bullshit).

… même si notre conditionnement depuis le berceau nous dicte le contraire ?

On nous conditionne à rester par dépit, en jouant sur la peur, en nous fait croire que la solitude sera alors inévitable et source de souffrance.
Pire, on nous manipule au travers de nos enfants que l’on sous estime : un enfant préfère deux parents séparément heureux que deux parents qui font semblant ensemble.

On nous a longtemps mis en tête qu’une femme qui quitte son mari serait une mauvaise mère incapable de se sacrifier pour maintenir leur bonheur.

Stop à l’injonction du couple à tout prix !

2 solutions :

  • Sauver son couple et se sauver soi même : pour cela le partenaire doit avoir la même volonté, si en lui donnant toutes les clefs, en lui demandant de lire un livre pour commencer, si après les bonnes discussions il veut vous comprendre et donc vous aimer comme vous le méritez, votre relation est saine et vous avez d’excellentes chances de réussite
  • Le partenaire continue à nier le problème, minimise ce que vous ressentez, se moque de vous, ne veut pas lire la moindre ressource et continue de donner des arguments d’autorité malgré son ignorance du sujet : il ne faut pas avoir peur de le quitter.

SAUF SI…

Sauf si évidemment on préfère rester dans une relation que l’on subit parfois, plutôt que de vivre seule, chose pour laquelle je ne jetterai jamais la pierre à personne.

Cela peut nécessiter beaucoup de travail sur soi, et notre conditionnement peut être si fort qu’il n’est pas évident de mettre en pratique une théorie si effrayante, surtout quand on nous vend depuis toujours la vie de couple comme but ultime.

Le tout est avant tout de connaitre les enjeux des relations hétérosexuelles, qu’on décide de les entretenir ou non : faisons-le en connaissance de cause, et sachons mettre des mots sur nos frustrations et nos souffrances quotidiennes.

70% des divorces sont demandés par les femmes, pourquoi les femmes demandent-elles plus le divorce ? Patriarcat, vie de couple et charge mentale, les femmes en ont assez. Plus une femme est éduquée plus elle sera apte à quitter son mari
Share:

You Might Also Like

Leave a Reply