Qui je suis ? Pourquoi ce blog ?

Edit mai 2020 : cette page n’a jamais été modifiée depuis sa création en 2013, j’ai publié une nouvelle version, mais je garderai cette page car c’est la toute première du blog ! 

Jessica, 26 ans passionnée par beaucoup trop de choses à commencer par le web, la cuisine, la création ou devrais-je dire la créativité sous toutes ses formes, l’écriture, j’aime aussi voyager à ma façon, le shopping, la déco, la photographie, les super héros… j’aime aussi aider les gens, leur donner des conseils et écouter les leurs, leur apprendre des choses, échanger des bouts de vie.

En attendant d’ouvrir mon super concept Atelier/Restaurant/Salondethé/SalleDeJeu/AgenceWeb/Bibliothèque/Studio de mode, je suis…

un peu Schizo désormais à tendance blogueuse (ou l’inverse)

Après des années à vouloir le faire, changer d’avis, me demander quelle thématique choisir, me demander si j’aurai le temps d’écrire régulièrement, si j’intéresserai vraiment quelqu’un d’autre que moi, et autres questionnements dignes de mon éternelle schizophrénie, j’ose enfin et voici mon blog. Terminé de gribouiller par ci par là, j’ai envie de partager des choses, des découvertes, des sentiments, de laisser une trace de mes souvenirs, d’immortaliser des instants. Mais de ne pas le faire seule, impliquer d’autres personnes qui pourraient échanger et partager avec moi. On me demande souvent où j’ai acheté telle ou telle chose, comment je fais pour me coiffer, me maquiller, comment je fais la tarte au citron, quelles sont les bonnes adresses dans des villes comme Londres ou New-York, je donne des astuces à ma petite soeur S. qui m’en donne aussi en retour. En bref j’ai réalisé que je pouvais partager toutes ces choses à plus grande échelle, que si elles intéressent ne serait-ce que quelques personnes, elles pourraient en intéresser d’autres qui sait..

Lancement officiel: 19 Mars 2013.

qui peux être parfois très indécise

Depuis petite, je m’intéresse à énormément de choses sans savoir réellement ce que je voudrais faire. Ou plutôt ce que je pourrais faire. Très rêveuse j’étais également une scientifique dans l’âme et surtout issue d’une famille un peu “difficile”. C’était donc une obligation pour moi de privilégier la sécurité en poursuivant des études très pragmatiques comme des études en physique-chimie tout en visant un domaine plus féminin, la cosmétique. Mon année de terminale a été une sorte de calvaire pour moi: le coeur ou la raison ? Mon coeur rêvait d’écrire, d’étudier le cinéma, de devenir journaliste dans un magasine féminin, d’écrire des scénarios, de faire du théâtre… Mais ma raison se disait surtout que toutes ces choses là n’étaient pas faites pour moi, qu’il fallait un soutien financier pour viser des professions “artistiques”. Petite j’essayais de faire ce qui me plaisait via le collège, mon association de quartier à laquelle je m’étais inscrite seule, la médiathèque qui venait d’ouvrir, je lisais beaucoup et ça me suffisait, je faisais des choses qui me plaisaient. Pour en revenir à mon choix d’orientation, malgré plusieurs discussions avec mon prof de philo qui trouvait aberrant que je ne poursuive pas des études littéraires (souvent jugées précaires), ma raison, toujours elle, m’a convaincu que je devais favoriser mes chances de devenir cadre supérieur avec un bon salaire. Et puis mon coeur ramène à nouveau sa fraise, j’abandonne ma prépa “Mesure Physiques” après 3 mois passés entourée de 60 garçons et de 2 filles, avec la sensation de faire une énorme connerie: les sciences je gérais, c’était ma valeur sure, mon avenir, ma future sécurité financière, les bonnes écoles ne sont pas nécessairement payantes contrairement aux écoles de commerce. Je rejoins alors en cours une licence “Culture et Communication” à l’université de Nancy. Je redécouvre la philo, je refais du théâtre, je découvre la socio, la littérature, je suis des cours d’écriture littéraire et journalistique, de cinéma, j’étudie les comportements humains, les sciences du langage, … bref j’évoluais dans un autre milieu qui me correspondait. Enfin qui me correspondait de par son enseignement, mais je ne me sentais pas du tout à ma place au milieu de tous ces “bobos” entretenus par leurs parents, qui n’avaient pas les même problématiques en tête, qui faisaient beaucoup de soirées, alors que moi je devais retourner à Metz pour faire mes 30 heures hebdo chez Buffalo Grill. Je pensais d’ailleurs qu’ils seraient tous meilleurs que moi, qu’avec mon background scientifique ce n’était pas gagné, comme le pensait ce prof de littérature qui m’a annoncé qu’avec 3 mois de retard et mon profil j’irais certainement en rattrapage. Mais je suis finalement loin d’être allée en rattrapage et ces deux années ont été les plus enrichissantes de ma vie même si je n’étais toujours pas certaine d’avoir fait le bon choix. Ma raison a fini par revenir pour me faire progressivement dévier de ces études à dominante culturelle, pour me faire valider une licence spécialisée en communication d’entreprise. J’ai finalement fini un peu entre tout ça: dans le web. Bidouiller des lignes de codes, raconter des histoires au travers de mots et de concepts. Mener des projets où rien ne doit être laissé au hasard, en laissant une place à l’émotion et l’esthétisme.

mais toujours passionnée

Pour faire court, j’ai commencé mon activité freelance en parallèle d’un Master Contenus et Projets Internet, puis j’ai été pendant presque 2 ans Chef de Projet et Community Manager en agence.

Je suis aujourd’hui complètement freelance et propose des services variés: conseil en stratégie, social media management, gestion de projet, création de sites/blogs, rédaction,… Cela peut donner l’impression que je suis dispersée mais j’ai pour principe de ne faire que des choses que j’arrive à bien faire. Cette polyvalence m’a permis jusqu’à présent de toucher un peu à tout, mais j’espère qu’un signe se manifestera pour m’aider à me spécialiser dans quelque chose. Et ouais, je suis une nana à signes.

Animal à 10 pattes, couteau suisse, polyvalente, … peu importe l’adjectif, j’aime beaucoup de choses, et c’est grâce à l’une de mes passions qui est devenue mon métier, que je peux toutes les approcher.

Pour plus de détails sur ma “vie professionnelle”, direction mon site pro: www.jessicadjaafar.com  ou contactez-moi

2 Comments

  1. Erika

    Bonsoir !

    Je suis tombé sur ton blog via le tuto ballerines à paillettes publiée sur madmoizelle !
    Et voilà, il et bientôt une heure de matin et j’ai envie de faire des cupcakes…
    En fait… je voudrais savoir ; j’ai cru comprendre que tu aimais manipuler photoshop, et je voudrais savoir quelle retouche tu appliques sur tes photos ? Si ce sont des actions trouvées sur le net, des changements de réglages, etc.

    bonne soirée !

    1. dollyjessy

      Hello Erika ! Je ne retouche pas mes photos avec photoshop, mais avec Lightroom. Finalement je ne corrige que la lumière et les contrastes comme tous ceux qui font de la photo à un niveau un peu avancé je dirais :) Donc il n’y a pas vraiment d’actions spéciales. Photoshop me sert à faire mes design ou des Gif animés par exemple mais je refuse de faire de la retouche, comme la peau par exemple ! (Et ça demande un sacré niveau, j’en suis loin je pense ;)

      A bientôt j’espère !

Leave a Reply