Partage l'article
Et/ou laisse un commentaire
Beauty, Mood 09 • 05 • 14

Se voir différemment.

J’avais abordé la confiance en soi dans un article il y a quelques temps, et il se trouve qu’il vous a vraiment plus, je ne pensais pas qu’un article où je blablate serait l’un des plus consultés du blog ! Je ne prétends pas pouvoir donner des conseils de vie, et je souhaite encore moins faire dans le développement personnel ou je ne sais quoi. Je voulais simplement aborder un sujet, qui au vu des discussions que j’ai parfois avec vous ou des messages que je reçois, mérite d’être abordé sur ce blog. Même s’il n’entre pas vraiment dans la ligne éditoriale que je me suis vaguement fixée, tant pis ce sera simplement une exception: la perception qu’on a de soi même, et par la même occasion j’aborderai l’équilibre alimentaire et ma petite perte de poids qui m’a valu les questions de certaines d’entre vous. Il y a encore 6 ans je n’étais pas à l’aise en jupe, il m’arrivait de me cacher derrière de longs pulls ou des jupes par dessus mes pantalons (oui bon ça se faisait avant dans le monde du mauvais goût). Toutes les filles étaient plus jolies que moi, forcément avec tous mes défauts je faisais tâche. Non je n’ai pas fait de chirurgie depuis, c’était évidemment presque faux, mais c’était vrai pour moi, c’était la perception que j’avais de moi même. Je n’ai pas attendu de perdre du poids pour me sentir mieux dans ma peau, je faisais du 38-40 je n’étais pas grosse. A la fois pour des raisons d’éducation, que pour les diktats imposés par la société (il fallait que je sorte cette expression pardonnez-moi), j’ai mis un peu de temps à me défaire de tous mes complexes physiques. Il m’aura fallu attendre mes 20 ans pour réaliser que je me pourrissais la vie pour rien, mais j’avais quelques kilos en trop qui faisaient que même si je m’assumais davantage, ce n’était toujours pas gagné, je continuais à me cacher un peu, et je refusais (à tord) de porter un certain nombre de vêtements. Il fallait donc que je change cette vision que j’avais de moi même. Après des années à me plaindre de petites rondeurs mal placées, j’ai finalement eu le déclic qu’il fallait. Si de simples petits kilos arrivaient à me miner le moral, je devais investir quelques mois de mon temps pour les faire disparaitre. Je ne suis pas du tout sportive donc le sport n’était pas ma solution à long terme, c’est pourquoi j’ai choisi de revoir mon alimentation. J’avais essayé à plusieurs reprises mais avec nonchalance, j’avais l’impression de manger moins de conneries, mais je ne comprenais pas pourquoi je ne perdais pas de poids. J’ai donc mis à profit mon côté un peu control freak, c’est à dire que j’ai décidé de m’y mettre à fond et de façon raisonnée: j’ai noté dans un tableau (Google Drive) TOUT ce que je mangeais pendant 15 jours en pensant « faire attention ».

Et là le petit babybel 10 mn avant de manger, les carrés de chocolat picorés dans l’après-midi, les quelques pistaches mangées devant la télé, mis bout à bout finissaient pas représenter 300 à 500 calories par jour. Je ne vais pas aborder mon ré-apprentissage alimentaire (et non régime) en termes de calories, mais si vous ne le saviez pas il est important de savoir qu’une femme moyennement active a besoin de 2000 calories / jour: ce seuil dépassé, elles se transforment en kilos en trop (je simplifie façon Jamie dans C’est pas sorcier hein). Mais il y a plusieurs façons d’aborder les calories: un hamburger de chez Mcdo doit en contenir 300, mais va vous rassasier 30 mn. Un sandwich au pain complet avec une noisette de beurre et du blanc de poulet représente la même chose, mais vous serez rassasiés plusieurs heures. Pour faire simple ce sont les lipides (graisses), glucides (sucres) et les protéines qui vont déterminer le caractère rassasiant d’un produit, c’est pourquoi il faut trouver un équilibre dans tout ce qu’on ingère, sans quoi on aura faim si on ne mange que des mauvaises calories, à savoir des aliments souvent gras et très sucrés. Sauf que c’est impossible de lire chaque information sur chacun des produits qu’on va ingérer ! J’ai donc fait le tour de tous les « régimes » existants: Ducan une daube, comme tous les régimes hyperprotéinés, la chrono-nutrition, je n’y crois pas, et je ne vous parle même pas des régimes à la con du type « ananas », « méditerranéen » en bref tous les régimes abordés par les magazines féminins avant l’été.

Puis j’ai regardé du côté de Weight Watchers que je n’ai pas vu comme un régime mais comme une façon de réapprendre à manger. Cet article n’est pas sponsorisé, d’ailleurs je ne me suis pas inscrite au programme, j’ai tout simplement pompé toutes les infos sur les forums pour ne rien payer. En fonction de mon poids (60 kg au commencement), du poids que je voulais perdre (5kg) et de mon activité sportive (proche du néant), j’avais droit à un certain nombre de points sur une journée. Un simple calcul permet de calculer le nombre de points de chaque aliment, il me suffisait donc d’organiser mes repas en fonction. Je ne vais pas entrer dans les détails, aufeminin.com et doctissimo regorgent d’informations ou directement sur Weight Watchers (si vous avez un revenu je pense que c’est le mieux, moi j’étais encore étudiante). Pour avoir un ordre d’idée, les fruits et légumes valent 0 points: là vous réalisez qu’au delà de la santé ce sont de réels alliés équilibre. Je ne vous cache pas que je n’ai pas mangé de fromage pendant 4 mois car il représentait des points inutiles. Je privilégiais certains types de restaurants, je ne buvais que très rarement de l’alcool, mais je buvais déjà rarement donc si vous voulez vraiment perdre du poids, oubliez le vin, tout est une question de motivation. Qu’on craque sur du chocolat ou du fromage je le comprends, mais le vin je ne comprends pas, pardonnez-moi mon intolérance ^^ Et surtout, j’ai pesé et noté quasiment tout ce que je mangeais pendant 5 mois, ainsi que mon poids quotidien grâce à l’application mobile Weight Bot. On aurait pu me penser folle ou névrosée, mais je pense que c’est le seul moyen de maitriser tout le « processus ».

Grâce à ce système de points, j’ai su cerner les aliments faux-amis, les aliments connus pour être un peu lourds mais qui sont très rassasiants, je suis devenue amie avec les céréales, le pain complet, je mange un peu plus de viande car les protéines calent bien (je suis aussi anémique donc pour la viande rouge cela tombait bien), etc. J’ai toujours été assez calée en nutrition mais cette fois j’ai pu voir les choses sous un autre angle. Aussi j’ai pris réellement conscience que l’équilibre alimentaire se faisait sur une semaine, et non sur une journée ! Ne vous pesez pas après une journée d’excès, rectifiez le tir les jours suivants et tout entrera dans l’ordre. De plus, ma courbe de poids me montrait que la perte se faisait par palier: je perdais, je stagnais et reprenais un peu, puis reperdais. Si j’avais dû me lamenter à chaque petite reprise, je serais devenue folle. 

Je voulais perdre doucement pour m’assurer de ne pas reprendre. C’était il y a 3 ans, mon « régime » a duré 5 mois avec stabilisation, et j’ai atteint le poids que je voulais sans le reprendre. Pour celles qui se poseraient la question, j’ai remangé progressivement du fromage, je bois de temps en temps, je mange les plats que je cuisine, le tout est de savoir compenser et d’équilibrer. Si en plus vous faites du sport c’est l’idéal pour avoir des points en plus. Et le plus important, je ne suis pas obsédée par ma balance, je suis comme avant, sauf que je sais désormais manger, et je ne mange plus des quantités trop importantes comme je pouvais le faire. Ce ne fut pas si simple de réduire les quantités au début mais très vite on s’habitue puis il devient difficile de manger de grosses assiettes. J’aimerais aller plus loin aujourd’hui, sans entrer dans la tendance actuelle « d’alimentation responsable », j’aimerais ingurgiter moins de bêtises mais pour ça j’ai encore un peu de chemin !

Evidemment il ne s’agit pas de toutes vous mettre au régime demain, je veux surtout montrer qu’il faut parfois se faire violence pour se voir différemment. Ces 5 petits kilos jouent un rôle minime dans tout ça: en parallèle j’ai arrêté de me noircir les yeux et j’ai appris à me maquiller légèrement pour me mettre en valeur. Je me suis forcée à porter des vêtements qui me gênaient par manque d’habitude. J’ai commencé à croire tous les compliments que mon homme me faisait, j’ai arrêté de croire qu’on me trouvait mignonne par gentillesse, bref j’ai enlevé les oeillères que j’avais devant les yeux pour me voir telle que j’étais vraiment. Si je n’avais pas perdu ces 5 kilos, cela n’aurait rien changé, car même si je les avais encore, avec l’état d’esprit que j’ai fini par développer je vous écrirais la même chose aujourd’hui. Que vous fassiez 52 ou 76 kilos c’est surtout le regard que vous posez sur vous qui fait toute la différence. J’ai connu des filles vraiment bien foutues, très minces, qui se trouvaient grosses ou déformées, bien qu’elle ne l’étaient pas. Enfin bref vous avez toutes vu des reportages sur confession intime ou NRJ 12 ^^

La prochaine étape pour améliorer une chose qui me pourrit la vie: le sport. Mais ça j’y reviendrai car dans mon cas ce n’est pas qu’une question de motivation.

Et vous, quel déclic avez vous-déjà eu mes bichettes ? La perte de poids, l’arrêt de la cigarette, porter des vêtements que vous n’auriez jamais osé portés ? Ou quel déclic aimeriez-vous bien avoir ?

Photo d’illustration de Dominik Martin. C’est la première fois que j’utilise une photo qui n’est pas de moi ou de Didier mais je n’avais ce qu’il faut cette fois. Et ce photographe est bon !

Dans le même genre

FOOD, Lifestyle 03 • 05 • 17

Un allié nutrition : l’amande (+ des lots d’amandes à gagner)

Je vous ai vaguement évoqué mes petits…

Les bienfaits des amandes nutrition protéines végétales alimentation équilibrée végétarienne vegan - Collectif des amandes de Californie - blog lifestyle cuisine mode Paris dollyjessy
Mood 10 • 02 • 16

Plaisirs simples

M’assoir sur la chaise en bois d’une terrasse, seule, ne plus rien faire si ce n’est me concentrer sur les rayons de soleil qui me réchauffent l’épaule, la nuque, les jambes…

U
Mood 09 • 07 • 15

De l’importance du contexte.

JE NE DIS PAS QUE JE pratique l’échangisme, mais…

U
Mood 19 • 03 • 15

Facebook : devrais-je fermer mon compte ?

J’ai ouvert mon compte Facebook très tard, même si tout le monde y était depuis longtemps. Je ne ressentais pas le besoin d’y aller et imaginais le temps que je ne perdais pas. Lorsque j’ai été contrainte de sortir de la bulle que je m’étais construite, j’ai réalisé que de notre temps, la vraie vie…

FBu
Mood 21 • 12 • 14

En théorie je devrais, en pratique je ferai.

En guise de réponse un « Cause toujours, tu m’intéresses » retentissais dans ma tête, un sourire s’affichait sur mes lèvres, un « Merci, tous les retours sont bons à prendre » sortait de ma bouche étouffée par la diplomatie…

U

16 commentaires

  1. Pearly LeBlog dit :

    Tu es tellement jolie!!! j’ai du mal à croire que tu t’es gâché la vie pendant des années, mais je comprends…
    Moi aussi j’ai des kilos à perdre et je suis tombé dans ce fameux régime hyperprotéiné. Il a bien fonctionné, jusqu’à un drame familiale, bim quasiment tout est revenu…
    Au final c’est mon blog qui m’aide à me sentir mieux (et mon chéri d’amour que j’aime à la folie) avoir des regards extérieur m’aide à avoir confiance en moi.
    Et puis dès la fin de mes études je me remets au sport! (j’aime trop le fromage ^^)
    En tout cas tu es très jolie comme ça et félicitations pour ton parcours et ta confiance en toi!

    Olivia

    1. dollyjessy dit :

      C’est gentil merci beaucoup ! Oui le régime hyperprotéiné n’a pas aidé grand monde, en tout cas j’espère que tu vas mieux désormais. Tu as raison, le sport il n’y a que ça de vrai, enfin tant que tu ne manges pas 100g de fromage par jour ^^ Des bises Olivia.

  2. Valentine dit :

    Je suis en plein dedans ! Cela fait bientot 15 jours que j’ai commencé le programme weight watchers ! Je suis une gourmande, j’aime manger, mais avec les années, j’ai accumulé 10 petits kilos en plus. Mon déclic ? Je me suis tout simplement fait larguée il y a quatre mois ! Je me suis regardée dans la glace, et je me suis demandée comment je pourrais de nouveau plaire, si je ne me plais pas à moi même ! Il était hors de question pour moi de me priver ! J’aime manger ce que j’aime. Et j’ai trouver que leur programme était vraiment parfait, il m’apprend à manger uniquement ce dont j’ai besoin, et à me rendre compte des moments où je craque ! Ce n’est que le début, alors je n’ai pas de recul, mais je suis ravie pour l’instant !

    Ton article est très intéressante ! Et me conforte dans mon « combat » !

    Des bisous <3

    1. dollyjessy dit :

      Je te souhaite bon courage pour arriver au bout, tu as l’air motivée en tout cas ;) Des bises Valentine.

  3. J’aime beaucoup tes articles honnêtes et motivantsi
    Comme toi, j’ai eu un déclic par rapport à l’image que je me faisais de moi-même et par rapport à l’alimentation. Je me suis mise à manger beaucoup plus sainement, à me forcer à mettre des jupes courtes et des pantalons plus moulants. A mieux me maquiller aussi et à me faire les ongles (chose que je méprisais hautement avant!) Et je me suis mise à faire du sport, et je dirais que ça, ça a vraiment été décisif dans la confiance en soi.

    1. dollyjessy dit :

      Merci beaucoup ! Il me reste plus qu’à prendre exemple sur toi pour le sport ^^

  4. Article très intéressant encore, je n’aurais jamais pensé que tu ais pu être complexée par ton poids !
    Comme toi, j’ai eu un déclic vers mes 20-21 ans, pile pendant mes années d’études après le bac où je n’étais plus chez mes parents. Pendant toute mon adolescence, j’ai plus tenté de me cacher dans des vêtements amples, je ne m’assumais, me trouvais grosse et n’avais pas du tout confiance en moi. Il m’a fallu une perte de 10 kg en 2 mois pour me rendre compte de mon corps, de ce que j’aimais et n’aimais pas chez moi. Les 10 kg en moins, ce n’était pas moi, je n’aimais pas du tout l’image que je voyais (parce que contrairement à d’autres filles, je ne m’appréciais pas en pesant 42 kg). Aujourd’hui, j’ai repris mon poids de forme, celui qui me convient (entre 53 et 55 kg en fonction des jours). J’accepte enfin la « femme » que je suis, j’ose porter des jupes et des robes. Mais ce que j’aime surtout, c’est la façon de penser que j’ai pu développer aux fils des années et des événements qui se sont passés dans ma vie, qu’ils soient bons ou mauvais.

    Et maintenant, je n’ai plus qu’à arrêter de fumer pour être totalement fière de moi ! :)

    1. dollyjessy dit :

      Je vois ce que tu veux dire, on vise parfois la minceur mais passé un certain stade… En tout cas tu sembles avoir le bon état d’esprit. Pour la cigarette je te souhaite bon courage ^^

  5. tasha dit :

    Peut-on s’apercevoir autrement que par ses complexes, ta rubrique me laisse à croire que oui. Mais néanmoins, il faut ce fameux déclic comme tu le décrit parfaitement.
    Pour ma par, je suis persuadé que je dois maigrir ( trois kilos en trop) mais ma gourmandise et les études nuisent toute tentative.
    Mes mollets, ma dentition ahhhh, mes poches, ah mais ça en fait des complexes, pourtant je pense m’accepter comme je suis. Néanmoins sans euh, je pense actuellement que je serais au paradis ( mdr). Bref les dictâtes, la volonté d’obtenir ce que nous ne possédons pas, pendant des années ( 10ans) je me suis défriser les cheveux alors que je kiff le volume, j’ai eu l’illumination il y a 1 an que l’afro est mon idéal que j’ai détruit inconsciemment. En bref, regarder moins de connerie à la tv, ou l’on voit ses filles aux corps de rêve et lire d’avance histoire de stimuler son esprit et peut-être voir les choses ou s’apercevoir différemment.

  6. Audrey dit :

    J’aime beaucoup ton article, ça aide à voir les choses différemment.
    Pour ma part j’ai commencé à devoir aller en stage en vélo (10 kms par jour) et naturellement j’ai commencé à boire beaucoup plus d’eau et à avoir envie de manger mieux, à être moins molle, je n’ose pas me peser car je ne perds pas de poids je pense mais je me raffermis et c’est le principal. J’ai commencé à courir en parallèle et ça a joué sur mon stress et sommeil donc que du bénéfice.
    Tout ça pour dire qu’aujourd’hui je me sens beaucoup plus à l’aise avec moi même alors que je pense avoir encore quelques kilos en trop !

    1. dollyjessy dit :

      Dans ton cas même si tu perds en centimètres comme tu te muscles avec le vélo tu ne perdras peut-être pas de poids mais le bénéfice sera le même. Tu dois en effet savoir que le muscle pèse plus lourd :) C’est un excellent début, des bises Audrey !

  7. shavana dit :

    coucou c’est rare que je commente mais là vraiment envie de te dire que ton article est top je me reconnais un peu en toi. J’ai commencé weight watcher il y a une semaine et je vois les effets. J’ai profiter d’une offre vente privée 30 € les 3 mois au lieu de 60€ et je regrettes pas. Je me régule je compte ce que je mange je pèse le pour et le contre (29 points une pizza c’est plus que le nombre de points que j’ai droit c’est donc non). J’arrive à me maîtriser j’ai ressorti le vélo d’appartement et j’essaye de manger bon mais bien (ça c’est plus dur pour moi). Donc je te suis sur hellocoton car ça m’a donné envie de connaitre mieux ton blog :)

    1. dollyjessy dit :

      C’est l’avantage du système de points, on prend vraiment confiance des aliments ennemis. En tout cas je te souhaite bon courage, tu vas y arriver si tu pars avec cet état d’esprit ! Et si tu penses que tu vas craquer viens relire ce petit article ;) Des bises !

  8. Amandine dit :

    Coucou Jessica,
    J’aime beaucoup te lire et cet article ne peut me laisser indifférente. En effet, j’ai commencé weight watchers fin janvier parce que je ne me sentais pas bien dans mon corps (j’avais pris pas mal de poids progressivement ces dernières années!). Je suis ravie de ce rééquilibre alimentaire puisque j’ai perdu 7,6kg en 3 mois ! Aujourd’hui je suis en phase de stabilisation, plus qu’à espérer que ça dure…
    Ça fait un bien fou de se sentir bien et le sport aide beaucoup aussi !
    Bonne soirée :-)

  9. Chubaka dit :

    Coucou
    j’ai eu envie de refaire un tour sur ta rubrique mood et j’ai donc lu cet article que je trouve aussi génial que « la confiance en soi. »
    Comme toutes les filles de ce monde je suppose, je ne vois en moi que des défauts, pourtant tout le monde me dit que j’ai une bonne taille, un bon poids et que je suis jolie, mais j’ai toujours du mal à y croire car je vois mes bourlets et mes genoux que je trouve horribles. (mes bourlets sont inexistants selon mes proches).
    Mon « déclic » si on peut appeler ça comme ça, ça a été le film-documentaire « Super size me » de Spurlock, je ne sais pas si vous connaissez mais regardez le, ça ouvre les yeux et on prend conscience de ce qui nous entoure. Je ne mange que très rarement dans les fast-food car mon estomac ne le supporte pas, mais ça m’a tellement écoeuré que je crois que je deviens trop observatrice sur ma nourriture, ça va finir par devenir une maladie.
    Du coup, ça fait quatre jours que je fais une demi-heure de vélo, des altères et des positions de souplesse tous les soirs pour entretenir ma forme et éventuellement faire disparaître mes défauts.
    J’espère que ça marchera, mais c’est vrai aussi que la confiance en soi est très importante pour sa santé mentale.
    Merci en tout cas pour ce superbe article et crois moi tu es très bien comme tu es =)

    ps: le sport c’est bon pour l’esprit :p mais ça prend du temps et ça gave 0_o, quoique avec un peu de musique…

  10. Marine dit :

    Hello,
    Je suis tombée sur cet article suite à ton dernier article. Je m’y retrouve tellement. Sauf que moi je n’ai jamais suivi de régime. Cela m’attirait pas du tout ! Me priver ça me donner pas du tout envie ! Et, puis il y a tellement de témoignages sur la reprise de poids après un régime. J’ai juste décidé de faire attention (fini les gros goûters) et de m’inscrire à la salle de sport (je crois que de payer 50€ par mois ça m’oblige à y aller) J’ai perdu 8 kg. Je faisais 60 kg. Je suis heureuse de ma silhouette aujourd’hui. Je me sens carrément mieux. Mon copain m’a beaucoup aidé à ne plus grignotter. Il m’a soutenu. Je crois que sans lui tout ça n’aurait pas été possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Instagramons - nous

épinglons – nous

  • Grapefruit Curd Tart
  • @elisemus
  • Strawberry Lime Cupc
  • Happy 2017 friends!
Retour en haut
© 2013 Dollyjessy - tous droits réservés