Look

Persona

Je crois que j’ai rien à dire… J’écrivais un pavé sur ma robe, histoire d’écrire un truc, mais c’est chiant non ? :D Elle est canon, j’ai eu un vrai de coup de coeur chez The Kooples, tout le monde l’adore, je crois que j’ai fait le tour. Et ces bottines sont parfaites, mais ça je vous l’avais déjà dit dans un autre look… Et j’aime bien mes photos, il a fait si moche que j’ai peu shooté cet été… Voilà mon article de blogueuse mode est fini. Ahaha.

Vous aussi vous connaissez ces périodes où vous avez l’impression de rien n’avoir à dire ? A vos amis, à votre famille, à une connaissance avec qui on vous a laissé seul quelques minutes malgré vous (je hais mes potes quand ils me font çaaaaa ! “Euh tu vas où ? Combien de temps ? Ah tu vas aux toilettes, ok…” … “Alors toi tu fais quoi dans la vie déjà ?”). Pendant longtemps quand j’avais cette sensation au sein d’un groupe, j’ai pensé que ces moments de latence, presque angoissants, où je cherche dans ma tête ce que je vais bien pouvoir dire ensuite, étaient uniquement de mon fait. Que lorsque je devenais timide j’imposais ce malaise à mon interlocuteur et moi. Pour autant il existe des gens avec qui je n’ai jamais cette impression, qu’il s’agisse de personnes proches, ou de personnes que je viens tout juste de rencontrer, avec qui tout est fluide, avec qui les silences ne sont pas pesants et même agréables, où je n’ai jamais cette angoisse du vide.

En essayant d’analyser un peu tout ça, j’ai compris que je n’avais pas tant de lacunes sociales que je le pensais, j’ai une théorie : je crois que je parviens à définir une “typologie” des personnes avec qui c’est difficile, et de celles avec qui c’est fluide. Ainsi que des contextes propices à l’aisance ou non. Je ressens beaucoup les gens, et je ressens donc très vite s’ils sont eux même ou s’ils se cachent derrière ce que j’appelle des personnages. Ces derniers ne sont pas hypocrites ou manipulateurs, mais ils ne sont pas vraiment en vérité avec eux même, et cela constitue une vraie barrière pour moi, je n’ai jamais su composer avec le “faux” et les “images”, les small talk me demandent trop d’efforts. Ca génère des questionnements incessants, une remise en question permanente et je passe un moment désagréable où je ne suis pas pleinement là, et me dis que je serais mieux devant ma série à la maison, ou avec mon mec. Alors que quand je sens les choses assez vraies, ou que les personnes ont le même fonctionnement que moi (nous sommes nombreux hein) j’ai un lâcher prise qui fait que je ne doute plus de mon “intérêt”, je suis juste moi, et ça coule, et j’ai pas peur de pas être drôle, intelligente, intéressante, pertinente. J’ai une juste estime de moi, et ces moments sont des graals.

Du coup cela reste de mon fait d’une certaine manière, mais tout ne dépend pas que de moi, et je suis beaucoup plus douce et en accord avec moi-même depuis que je tente de mettre des mots sur mes comportements, mes réactions et sentiments, et sur cette différence qui me caractérisait déjà beaucoup enfant sans que je ne le montre ni le comprenne. J’ai connu très jeune, comme tout le monde, mes personnages à moi, ceux qui me permettaient de vivre plus en harmonie avec les autres, moins dans ma bulle, mais je savais et je sais m’en détacher, seule, ou avec certaines personnes. L’ennui est que si je fais face à un personnage (ou à quelqu’un chez qui, même s’il est “vrai”, je sens certains défauts, comme le manque d’empathie*) je ne me sens ni en confiance ni en sécurité, donc l’instinct de protection justement à l’origine des personnages se manifeste, et j’en deviens un aussi. Et là c’est foutu, je vais faire illusion mais je vais subir chaque moment, c’est exactement ce que j’ai toujours ressenti dans les relations professionnelles quand je bossais dans le web par exemple, vous savez ce qu’on appelle le “Net working”, où on rencontre ses pairs, des fondateurs de startup, des community managers, dans les endroits de “show off” où on ne voit justement que des personnages en action, les endroits où je sens que je n’ai pas ma place et où tous les autres savent faire, avec aisance.

Je les envie souvent ces gens, et puis je ne leur reproche pas : dans un contexte professionnel, ou dans une sphère sociale particulièrement normée (je dis n’importe quoi : l’Eglise, l’Ecole, l’Entreprise…), c’est compréhensible de tenir un rôle, c’est même une faculté intéressante. Et je ne dis pas que je recherche cette “vérité” au premier abord chez tout le monde et que c’est la condition immédiate pour devenir mon ami aha, pas du tout, je garde quand même une nature introvertie, les autres parfois aussi, on sait que les rapports sociaux ne sont pas simples, je parle vraiment d’un feeling auquel je fais de plus en plus confiance. Et qui me fait comprendre pourquoi certaines relations en particulier dans ma vie ne collent pas alors que tout semble réuni pour que ça marche. C’est important pour moi d’avoir levé le voile sur quelque chose qui m’a longtemps généré beaucoup de noeuds aux cerveaux. Là c’est vraiment un mini axe, dans d’autres articles j’associais d’autres raisons à mes lacunes sociales, c’est un sujet qui m’intéresse particulièrement, vous commencez à le saisir ^^

Et je ne dis pas non plus que les personnes qui aiment garder un masque n’ont rien compris, c’est tout à fait acceptable, tout dépend de la façon dont on souhaite vivre, on est juste moins compatibles du coup. C’est valable en amitié, en amour,…

Et en écrivant cet article je crois que si je ne savais pas comment le commencer, de la même façon que je ne sais pas quoi dire dans mes stories et posts Instagram en ce moment, est que je ne sais pas encore sur quel pied danser alors que je suis censée être chez moi ! Je ne sais pas dans quelle mesure ma communauté a changé, je ne sais pas si je peux me permettre de revenir simplement comme avant, ou si pour revenir je dois être en mode hyper positive dans mes articles, avec des contenus parfaits, juste un temps. Une injonction qui m’empêche donc d’écrire aisément… Je devais vous montrer que je croquais la vie, que je l’adorais, mais moi je l’adore la vie, vous imaginez pas, et je suis convaincue qu’on peut l’adorer sans être dans une piscine de paillettes en permanence. (Il y a 3 ans, une amie m’a dit qu’une copine blogueuse à elle n’aimait pas mon blog car elle a envie de rêver quand elle lit un blog. UN COMMENTAIRE sur 300, UN SEUL, me fait entendre cette petite voix dans ma tête “jess faut faire rêver, tu peux pas parler de la vie comme tu le faisais si tu veux revenir et être aimée”.) Et voilà qu’en écrivant simplement sur ce que je ressens, je me surprends à écrire tout ça d’une traite. Surement pour rien, je ne sais pas qui me lit encore du coup :D Et Surement que je vais m’en vouloir d’avoir écrit ça trop vite et sans recul !

Je porte :

  • Une robe The Kooples (soldée à -30% et je mets vite la mienne, en 36, sur Vinted pour des raisons financière et de place, je ne l’ai portée qu’une fois avec le temps nul qu’on a eu ^^)
  • Des bottines Bash (dispo ici)
  • Un sac en cuir Asos (sold-out)
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
 
 
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
 
 
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
 
 
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
 
 
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
 
 
Blog mode Paris dollyjessy robe The Kooples collection été 2019 longue robe fleurie bottines en cuit Bash - shooting aux tuilleries
 
 
Ca part un peu dans tous les sens, mais si un sens en particulier vous a parlé, ou que vous avez quelque chose à dire ou me dire que j’ai écrit n’importe quoi, à vos commentaires, moi aussi je veux savoir.

 

Voilà voilà, cet article me semble si bordélique par rapport à ce que j’avais en tête, en me relisant je vois qu’on pourra mal interpreter ce que je dis, on verra bien ^^

Des bisous les loulous (je vous appelais comme ça il y a 3 ans, ça va peut-être me porter chance :D)

*Je précise ce point car parfois je ne suis pas du tout à l’aise avec quelqu’un même s’il ne porte pas de masque, là on parle plutôt de compatibilité de “caractère” : les gens sans empathie, ceux qui ont la moquerie gratuite facile, ceux qui dénigrent tout en permanence, les auto-centrés, mais ça c’est un autre sujet !

 

Share:

You Might Also Like

15 Comments

  1. Lucille

    Comme souvent je me retrouve dans tes articles, welcome back !

  2. Camille

    Faire rêver… On n’est pas si naïves, on sait bien que les blogueuses “paillettes et strass”, c’est des vitrines et que dans l’arrière-boutique c’est sans doute le bordel et la poussière ^^
    Perso, le strass et les paillettes, ça m’intéresse pas beaucoup, c’est plastique, ça pousse vaguement à la consommation de trucs qui servent à rien, ça te montre des choses que dans la vraie vie des gens qui travaillent t’as pas les moyens d’acheter/de faire (et en vrai si tu les avais, les moyens, ça t’apporterait pas grand-chose).
    Alors merci, Jess, parce que ton blog, il fait peut-être pas rêver, mais il fait réfléchir -et rigoler aussi parfois, et franchement, c’est déjà pas mal!
    T’es d’ailleurs la seule chez qui je commente (une fois tous les 36 du mois, mais vu que t’es pas super régulière pour poster, tu ne m’en voudras pas ;) )

  3. Kawthar

    Moi je te comprends et me retrouve bien dans ce que tu as décris :)

  4. Kaw

    Moi je te comprends et me retrouve bien dans ce que tu as décris :)

  5. Lollylune

    Je fais “l’effort” de commenter pour te signaler que ouioui j’ai lu et que je suis trop contente que tu reviennes par ici avec des articles “mood” . J’ai toujours adoré ta manière de les aborder, avec un côté socio que je trouve toujours très intéressant.
    Tu me fais me poser des questions; j’aime ça.
    J’ai aimé ton blog il y a des années (enfin pas tant que ça non plus, genre 2015, j’aurais aimé connaître dès le départ! ) justement parce que tu avais l’air de parler “vrai” , un peu cash, tout en restant bien écrit.
    Et puis tes photos suffisent pour faire rêver (non seulement parce que tu es belle, mais surtout parce que j’adore ta scénographie en général), le texte peut se permettre d’être moins paillettes!
    Hâte de te revoir par ici !

    1. dollyjessy

      Alors merci beaucoup pour ton “effort” (on se comprend ^^), c’est vraiment gentil d’écrire cela, ça me touche, et c’est une bonne nouvelle car je vais écrire beaucoup plus, au moins comme avant en tout cas :) Je suis assez d’accord, pour moi ça doit être un mix, des belles photos et des jolis contenus certes, mais du réalisme dans les texte, c’est un équilibre qui me plait bien. Du coup à très vite <3

  6. Chloe

    Je comprends ce que tu veux dire dans ton article. Je déteste le networking! Quand c’est obligatoire ça me prend la tête pendant des jours ! Les comptes/blogs strass et paillettes ça ne m’intéresse pas vraiment. Il y en a plein et pour moi ça se rapproche de plus en plus de l’esprit pub /magazine/télé. Du coup mon intérêt diminue de plus en plus !

  7. Chloe

    Je comprends ce que tu veux dire dans ton article. Je déteste le networking! Quand c’est obligatoire ça me prend la tête pendant des jours ! Les comptes/blogs strass et paillettes ça ne m’intéresse pas vraiment. Il y en a plein et pour moi ça se rapproche de plus en plus de l’esprit pub /magazine/télé. Du coup mon intérêt diminue de plus en plus !

    1. dollyjessy

      C’est toujours agréable de lire qu’on n’est pas seules ! Merci Chloé pour ton commentaire rassurant et j’espère te revoir bientôt par ici ;)

  8. Lucile Boileau

    Alors moi pour le coup, je tiens à te dire que je te trouve unique dans le monde du blogging. Tes articles Mood sont d’ailleurs mes préférés, sans langue de bois aucune (sans être dans la provocation par pur esprit de contradiction ou pour coller à ce fameux “j’essaie d’être une grande gueule parce que le politiquement correct c’est has been” qui semble être en vogue en ce moment, extrêmement bien rédigés, partant d’une réflexion construite, un brin socio sans être pédant, profondément justes et sincères, à ton image. Ce côté bordélique j’adore, à l’image de ces conversations que l’on a avec nous même dans notre tête, les yeux perdus dans le vague devant notre café le matin, ou pendant les nuit d’insomnies. Niveau relations sociales, sociabilisation, c’est article fait complétement écho à mon propre fonctionnement par exemple et à défaut de me faire rêver ça me rassure de le lire comme nombre de tes articles, et c’est tout aussi bien voir mieux. C’est pour ça que je reste, pour l’authenticité dans les moments pénibles comme dans les moments drôles, ton humour un brin cynique que je partage, tes articles à rallonge basés sur un petit détail anodin de la vie que tu enrobes d’un cheminement intellectuel fort intéressant. (et tes stories parfois WTF sur Insta qui me font mourir de rire). Bref, sois telle que tu es parce que ça restera toujours la meilleure version de toi-même ;) .

    1. dollyjessy

      Mon dieu, merci merci merci, non vraiment lire ce genre de commentaires, si bien écrits, et où tu prends la peine de vraiment me répondre, me fait un bien fou et me touche beaucoup surtout en ce moment. Et je suis ravie que tu sois une lectrice “d’avant” qui n’a pas déserté malgré mon rythme ! Merci beaucoup pour tes mots et ton temps, je ne sais même pas quoi dire de plus tant j’ai été surprise de lire un tel commentaire <3

  9. Nat

    T’aurais pas encore embelli par hasard ? (je lirai ton article demain, je voulais juste te faire part de cette réflexion en attendant :))

  10. Lucile Boileau

    Oh mais je t’en prie, je ne commente pas souvent (et ne suis pas beaucoup de blogs) mais je me suis dis que le moment était propice aujourd’hui (et je suis tout aussi touchée par tes mots que toi par les miens du coup :)). Je t’ai d’ailleurs laissé un petit DM en réponse à ta story sur Insta avant même de voir ta réponse ici ^^’.
    Passe une bonne soirée!

  11. Amelie

    Tu restes la SEULE que je continue de lire sur les dizaines de blog que je suivais avant … j’aime ta manière d’écrire et les sujets que tu abordes. Donc non, ne change pas, on s’en fout des paillettes !

Leave a Reply