Mood

Tu chilles toi ? JE QUOI ?

J’étais à la terrasse d’un café avec une copine que je venais de rencontrer. On parlait de nos vacances et elle m’a dit qu’elle avait bien l’intention de chiller cet été. J’avais déjà entendu ce mot, sans vraiment savoir ce qu’il signifiait. J’ai supposé qu’il s’agissait d’un de ces mots anglais qu’on balance mine de rien dans une phrase en français, et je me suis servie de mon brillant esprit de déduction en me référant au contexte pour comprendre. Je n’étais pas sure, mais j’ai appris à vivre avec cette particularité, de ne pas trop comprendre une expression de mon interlocuteur et de ne pas oser lui dire. Je ne parle pas d’un langage qui serait trop soutenu ou intellectuel non. Par exemple si on me sort : “tiens tiens, le ciel est particulièrement caligineux aujourd’hui” soit un mot que même Word dit ne pas connaitre là je n’ai aucune honte de demander une signification. Non moi depuis que j’ai l’âge de parler, j’ai toujours été une sorte de has been de l’argot, ce qui m’a parfois valu de me sentir seule au monde.

Si je suis globalement restée hermétique à l’argot et qu’il m’a toujours échappé (même au Lycée, mon âge n’ayant rien avoir dedans), vers 10/12 ans j’ai quand même voulu essayé de parler comme ma tante et mon oncle avec qui j’ai grandi, de la façon qu’on copie tous nos grands frères pour leur ressembler, et leur spécialité à eux c’était le verlan. Depuis rien à faire, encore aujourd’hui je dis tout le temps c’est “relou”, c’est “chelou”, “c’est ouf” ou “la meuf”. Le pire est que personne dans la vie ne dit “c’est lourd” ou “c’est louche”. On utilise donc en verlan des mots qu’on n’utilise même pas quand ils sont à l’endroit.

Mais voilà, depuis que je suis à Paris, je rencontre des gens (de tout âge) qui chillent, qui sont posey ou OKLM en rêvant du turfu, des mecs qui aiment commenter les avions de chasse qu’ils veulent pécho ou serrer (ça je vous avoue que je maitrise pas encore la différence).

Si je peux écrire cette phrase en comprenant tous les mots que j’emploie c’est parce que le week-end dernier je me suis encore sentie un peu perdue parmi le reste du monde :

“Mais ça veut dire quoi OKLM ?!”
“Ben ça veut dire “au calme” Jess”.
BEN ALORS POURQUOI VOUS N’ECRIVEZ PAS “AU CALME” c’est pas bien compliqué, 3 PUTAIN de lettres de différence. Je pensais que c’était un truc comme “lol”, histoire de gagner du temps sur son clavier (que j’avoue aussi utiliser encore trop souvent, mais j’assume).

On m’a alors dit qu’il y avait Google pour m’aider, oui mais la dernière fois que j’ai utilisé Google pour ce genre de problème, j’ai voulu savoir ce que “swag” signifiait, ce qui a donné la recherche la plus lobotomisante de ma vie.

Alors il faut savoir qu’en France généralement on ne dit pas qu’on chille, on dit qu’on glande. En France on est posé on n’est pas posey, et c’est quoi l’argument pour ajouter une lettre à un mot ? POURQUOI RALLONGER LES MOTS HEIN ?! Avant Paris, si vous me parliez d’avion de chasse c’est qu’on avait probablement une discussion sur l’armée de l’air. A Paris un avion de chasse c’est une bonne meuf.

Et quand on est juste un meuf, on est quoi, un avion de longue distance ? C’EST CA ? (Bon j’ai honte de cette vanne mais je devais la faire)(en plus on me dit dans l’oreillette qu’on dit long courrier, blague doublement foirée).

Vous savez qu’on est tous victimes de mimétisme de langage, qu’il s’agisse de chopper un accent quand on va en vacances dans le sud, ou de reprendre les expressions de ses potes belges, notre façon de parler est inconsciemment influencée par les autres. Si moi j’arrive encore à me contrôler, D. a plus de mal, donc D. dit qu’il chille, et D. m’énerve quand il chille ou quand il dit qu’il chille. (Quand il revient d’un week-end de Belgique je dois prendre mon mal en patience je vous le dis.)

De mon côté je ne prends jamais les accents, à mon plus grand désarroi, car c’est valable en anglais aussi alors que j’aimerais bien chopper l’accent anglais UK un jour (on peut tous rêver). Mais moi aussi, je finis par employer des mots que je n’aurais pas employés avant, de me mettre à sortir les expressions de ceux que je côtoie beaucoup, même si je détestais les entendre dans leur bouche.

Je réalise que je ne contrôle donc pas toujours mon langage. Je ne vais pas tout citer mais pour finir cet article interminable je vous donne mon TOP 3 (en plus du verlan déjà cité plus haut), de trucs que je dis et qui m’énervent moi-même. Mais on a tous envie de de mettre des claques parfois non ? Non… ?

  • 1. “Elle a fait genre que”, “non mais genre”, l’expression que je ne supporte pas entendre mais que je prononce TOUT LE TEMPS. Alors qu’à l’écrit j’utilise l’expression “faire mine” en général, ce qui fait moins cas social vous me l’accorderez.
  • 2. “C’est qui qui a fini le pot de confiture ?” C’EST QUI QUI, non mais pourquoi ? C’est tellement moche, et tellement plus long que dire simplement “qui a fini le pot ?”
  • 3. “Steuplait”, “Jsais pas”. Des lettres et des syllabes avalées, les pauvres.

J’oubliais aussi les mots propres à certaines régions, et en Lorraine j’étais servie, je me suis efforcée de ne jamais en employer. Comme “cornet” à la place de “sachet”, “clenche” à la place de poignée de porte, ou l’expression “entre midi”, bref je vous épargne le reste. De toute façon de manière générale les particularités régionales me sortent parfois par les yeux tant elles peuvent rendre les gens chauvins et cons. Les blagues sur les gens du nord ou de l’est me rendent folle, et à Paris encore une fois, on ne se gêne pas avec ces blagues débiles. Bon là je m’égare sérieusement, mais je suis pour une France unifiée, où on on n’arrête de se différencier des autres et de créer des cloisonnements à tout bout de chant. Bref j’en avais déjà parlé ici, de ces parisiens qui étaient étonnés qu’une messine soit blogueuse mode.

Parce que c’est bien connu, il n’y a qu’à Paris qu’on peut être swag (je l’ai bien utilisé là non ?)

Et vous, quels manies de language que ce soient les votre ou celles des autres, vous agacent particulièrement ? Et avez-vous des spécificités régionales qui vous suivent partout malgré vos efforts pour vous en débarrasser ?

J’aurais pu faire mieux pour le podcast d’autant qu’en l’écoutant je déteste mon texte (classique), mais c’est juste un essai. Je pense le faire pour tous les articles humeur, si ça sert à quelque chose, on verra ^^

Plein de bisous, à très vite.

Share:

You Might Also Like

60 Comments

  1. chocodisco

    Ahah je me suis exactement reconnue quand je suis arrivée à Paris il y a 8 ans ! Mais le pire c’est qu’on s’y fait, qu’on parle pareil (non mais pareil quoi)…
    En tout cas c’est un réel plaisir de lire tes articles, et je me retrouve si souvent dans tes “moods” qu’il fallait que je commente ;)

    Bises !
    Sonia

  2. Victorine

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, je dis plein de choses qui m’énervent moi-même sauf que je ne me rends même pas compte sur le moment ^^
    Je trouve ça intéressant de faire un podcast mais je pense que ça revient trop au texte, ça fait moins naturel puisque c’est écrit, après je ne sais pas comment tu parles dans la vraie vie mais des mots comme “signifiait” ou “brillante” je trouve que ça ne fait pas assez naturel à l’oral, d’autant plus que c’est déjà écrit :/ mais encore une fois un très bon article, j’adore te lire ! Ça me donne pas beaucoup envie d’aller à Paris x) même si au fond Brest n’est pas bien mieux !

  3. Line

    Haha, merci pour cet article qui illumine ma soirée ! C’est vrai que lorsqu’on y pense l’argo c’est vraiment ridicule. Malheureusement, les quelques expressions lues ici, oui j’avoue les utiliser. Et je vais t’éclairer !
    Bon chill, je ne sais pas trop d’où ça vient, de l’anglais c’est sur, mais alors pourquoi on l’utilise … va savoir ! En tout cas, ça a une meilleure connotation que “glander”. Certes, ça revient au même, mais “glander” est plus péjoratif que “chiller”.
    “Posey”, ça vient d’un merveilleux (humour) monsieur, qui se prénomme Swagman (..oui), qui ajoute un “y” à chaque fin de mot finissant par “é”. Pour plus d’illustration, je t’invite à regarder son compte instagram, et à l’écouter parler. Attention, décollement de la rétine et saignement des oreilles garanties.
    Et si les gens écrivent “OKLM” au lieu de “Au calme”, c’est à cause de Booba. Et oui… Je crois qu’il a sortie une chanson qui s’appelle “#OKLM ” et voilà où on en est rendu !

    C’est pas joli joli c’est sur, mais l’argo fera toujours parti du langage. Ce qui me choque moi par contre, c’est qu’ils l’intègrent au dictionnaire officiel…
    Mais ça fait du bien de lire un article défendant la langue française ! Merci <3

  4. Inès

    Ah ces expressions que l’on attrape involontairement ! L’exemple le plus flagrant en ce qui me concerne c’est “avoir le seum” (être dégoûté/énervé…). Tout le monde disait cela au collège, je trouvais ça complètement débile, mais il m’arrive parfois de le dire maintenant. Après entre “jeunes” (j’ai 18 ans), ce tic de langage se chope encore plus rapidement je trouve. Je m’en rends compte puisque j’en suis atteinte, à mon grand désarroi. Bon pour tout ce qui concerne “posey”, “oklm” ou “swag” (que j’ai rebaptisé “sweg” avec des amis) je l’emploie surtout de façon ironique (et pour me moquer un peu parfois aussi je l’avoue).
    Sinon j’ai beaucoup aimé le format podcast, en plus cela permet de comprendre le ton avec lequel tu as écrit l’article (je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire).

    Des bisous

    Inès
    http://www.unsapindansmonplac-art.com

  5. What's for breakfast

    Ah ah ça m’arrive aussi. Surtout depuis que je vieillis ^^
    Et merciii pour le pod cast ca m’a permis de gagner trop de temps. La meuf multi task que je suis apprécie de pouvoir t’écouter tout en me faisant les ongles :)

  6. Lorelei

    excellent! je ne connaissais pas l’expression “chiller” mais je ne suis pas de paris, ça doit être pour ça!
    bizz jess

  7. Virginie

    Une barre de rire cet article, le qui qui était trop marrant , peu prolixe vu l’heure et puis je suis un avion très long courrier très déglingué! Alors

  8. Marie

    Super nouveau format, j’adore !
    Un bisou de Montréal, où je suis bien servie côté expressions =p

  9. Lalo

    Hoooo j’ai ri :-) J’avoue que j’ai dû rechercher via Google la signification de #OKLM … Et c’est pareil pour les “tsb” “lpb” pour “tu sais bien” et “la plus belle” (avoir une gamine de 14 ans dans sa belle-famille, ça aide :D).

    En revanche, pour les avions de chasse, je ne connaissais pas (très classe). Je crois que j’aurais préféré ne jamais entendre cette expression.

    Question mots/expressions que j’utilise et qui m’exaspèrent: “en mode…” ou ma tendance à ajouter über- ou turbo- à un mot “c’était turbo-chiant” ou “j’ai trouvé ce film über-drôle”. Pour le reste, et surtout les expressions typiquement régionales, je vais passer, je suis belge alors tmtc* qu’on utilise sûrement pas les mêmes mots (coucou les torchons, les essuies et les boules).

    Belle journée Jessica.

    *toi-même tu sais

  10. Le Bloc-Notes de Carmen

    Moi je dis c’est louche ^^
    Très drôle cet article :)

  11. Catherine

    Excellent article et le format du podcast est génial :)

  12. Cathy // My Name Is Georges

    Je te rassure, je suis comme toi, j’ai beau être née en 1990 je ne maîtrise absolument pas le langage des “jeunes” de maintenant ahah! Chiller, je ne suis toujours pas sûre d’avoir compris toutes les nuances de ce que cela implique et puis OKLM, j’ai la même anecdote que toi à ce sujet, qui remonte à quelques semaines seulement! Mais pour autant, je suis une enfant du verlan, les “c’est ouf”, “c’est chelou” font partie de mon dialecte verbal et ça a tendance à m’agacer aussi, mais c’est dur de lutter!
    En tout cas j’ai adoré cet article, merci ;)

    Des bisous

    Cathy // My Name Is Georges

  13. Ténie

    A mon grand désarroi, j’ai appris la signification de certaines expressions en lisant ton article… (OKLM je pensais que c’était “ok les mecs”, je comprenais pas trop l’idée…).
    Oui, je suis un peu une has been aussi, et pareil que toi, je dis “relou” à tout bout de champ ! Ça énerve tout mon entourage d’ailleurs !
    Généralement quand je vois des hastag bizarres sur Instagram je vais pianoter sur google pour décripter. C’est comme ça que j’ai compris pourquoi tout le monde parlait de “chiller” et de “chill out”, pour moi ça voulais dire qu’on avait la chair de poule ^^
    Un tic de langage que j’ai aussi pris l’habitude d’écrire, c’est le fameux “rhooo”, pour râler, oui oui, moi aussi ça me désespère :)
    En tout cas j’aime beaucoup le format podcast, tu as une très jolie voix, peut être que la prochaine fois tu pourrais proposer ton podcast sans le texte à lire ?
    Bises, belle journée

  14. Lauretteflechette

    Trop hyper top ton article j’ai kiffé grave ! C’est carrément trop vrai ! (et oui j’ai aussi mes foutus tics de langage) le sud ouest est bien servi de ce côté là ! Savais-tu que avion est en fait un sigle signifiant “appareil volant imitant un oiseau naturel” oui oui véridique ! Grosses bises jolie Jessica !

  15. latitude rose

    Coucou, je comprends tout à fait ton point de vue même si chaque région à son identité et sa façon de parler voir même son patois c’est inscrit dans un patrimoine et perso je suis plutôt d’accord que certaines expressions se perpétuent. par contre en ce qui concerne le fait d’inventer des expressions comme l’avion de chasse, le “chille” (que je ne connaissais pas non plus du fin fond de ma Charente lol oups j’ai dis lol) je trouve ceci profondément triste, les jeunes aujourd’hui ont déjà du mal à écrire correctement alors si on invente et transforme des mots qu’est-ce-que ça va donner dans quelques années.
    Bref nous en Charente pour un pain au chocolat nous disons une “chocolatine” et quand on commence notre journée de travail et quand on la termine on dit “embaucher” ou “débaucher” alors nous ne sommes peut-être pas les seuls à l’employer en fait j’en ai aucune idée mais j’ai croisé pas mal de personnes qui ne connaissaient pas. Ha oui nous disons aussi “une poche” pour un sac en plastique.
    Me concernant les tics de langage, je dis souvent “et du coup” “carrément”
    et quand j’écris j’utilise souvent “j’avoue” et “tellement”
    Des bises
    Johanna

  16. Marie aime les livres

    Pour avoir travaillé pendant 5 ans dans un lycée finistérien, je peux te dire que ces tics de langage (chiller, OKLM, swag, etc.) n’ont pas cours qu’à Paris ! Il suffit de fréquenter des jeunes pour s’en rendre compte.
    Et je me rappelle que quand j’avais leur âge, j’utilisais aussi tout un tas d’expression que les adultes ne comprenaient pas…
    Si aujourd’hui certaines expressions des jeunes m’échappent, je pense que c’est simplement parce que j’ai vieilli !
    Par contre les mots propres à chaque région, je trouve ça hyper intéressant culturellement !

  17. Trenty

    Sympa comme format (en plus, je peux écouter en bossant, c’est pratique).
    Et je trouve que ta voix vas bien à ton physique (euh, j’ai l’impression que cette phrase est un peu con con, mais bon).

    J’ai jamais été très doué pour l’argot, c’est vraiment pas mon truc et puis les expressions à la mode, ça me saoule, ça change toujours.

  18. sylvie

    Bonjour Jessica,
    Alors cet article je dois dire que je l’adore! A l’origine le français et moi n’avons jamais été de grand amis (ma dyslexie nous a brouillés), j’étais donc très mauvaise en orthographe (j’ai même imaginer créer mes propres règles d’orthographes pour que mes fautes deviennent la règle….bref quand le désespoir vous rattrape à 10 ans ça laisse des séquelles).

    Puis en grandissant j’ai appris à aimer cette langue que j’avais tant de mal à apprivoiser, et j’ai découvert que mes “petites fautes” d’orthographes qui semblaient si intolérables n’était rien fasse au “si j’aurais su” qui s’est propagé aussi vite que la peste au 17e siècle.
    C’est comme “le livre à Bernard” ou “la brosse à dent à mémé”……Zut alors on dit bien “fils de pute” et “crotte de chien” et bien c’est pareil!!!!

    Bref je suis très long d’être parfaite mais j’ai l’impression que le bon langage est d’un autre temps. J’aime les mots un peu désuet comme “Fichtre” “Saperlipopette” “Hurluberlu” même si effectivement au quotidien c’est compliqué de les employer.

    Et je dois admettre que je suis influençable linguistiquement à mon grand désespoir! Il m’arrive de dire -beaucoup trop souvent d’ailleurs – “C’est qui qui à fait ci ou ça” ou “trop bien….” ou “Il est fifou lui!”.

    Je passe souvent du côté obscur de la force mais c’est promis je lutte contre avec mon sabre laser magique (une bague magique améliorée dans mon imaginaire c’est super puissant).

    Les expressions régionales sont parfois déroutante. Exemple: lors de mon aménagement à Besançon j’ai découvert une expression au travail lorsqu’une de mes collègues m’a dit “ce matin je me suis oubliée”…J’ai ouvert les yeux tel un hibou pour finalement comprendre que dans cette région cela veux dire “avoir oublier de ce réveiller” et non pas “avoir fait pipi dans sa culotte”….Un grand moment.

    Alors voila j’ai encore raconté ma vie, je suis beaucoup trop bavarde et cela même par écrit!

    Tout ça pour dire que c’est “un article chanmé de ouf avec des expression de geudin lol”

    Ps: je connaissais absolument pas le terme “chiller”, je ne l’ai jamais entendu non plus et je suis à Paris pourtant….énigme à résoudre je vais enquêter sur ce mot venu d’une autre planète.

    1. Get up & go!

      J’ai beaucoup aimé ton anecdote sur tes collègues de Besançon :D

  19. Amélie

    Héhé, ton article m’a bien fait rire. Ce qui m’énerve, moi, ce n’est pas tant les expressions, ce sont plutôt les tics verbaux. Les “genre”, “tu vois”, “quoi”… mais je ne me permettrais pas de dire que ça ne m’arrive pas de sortir ces horreurs-là.
    Je suis Lorraine aussi, donc les “clenche” et “cornet”, je connais bien. Mais contrairement à toi, je trouve ça sympa que les régions trouvent leur identité dans le langage.
    Par contre, je suis traductrice et il m’est déjà arrivé de me rendre compte que j’employais un mot comme si c’était un vrai mot français alors que c’était un régionalisme. En l’occurrence, c’était “brisac”.
    Ce qui me dérange par contre, c’est lorsqu’un régionalisme est n’est autre qu’une faute de français. Ma belle-famille est Orléanaise et là-bas, on dit : “le chat est en-dessous la table.” Et le “de”, alors ? Et j’en passe. Ça me rend folle ! :-)

  20. Aurélie

    Génialissime cet article Jess ! Oh d’ailleurs tu sais quoi, on s’est pas mal chamaillés avec Dan quand il est arrivé en France car il trouvait notre façon (nous les français) de raccourcir les mots ridicule et insupportable. Ex : ciné au lieu de cinéma; manif pour manifestation, apéro, proprio, cafét… Pour moi il n’y avait rien de plus normal mais lui ça le rendait fou (c’est tout de même un comble car on ne peut pas dire qu’il soit bien placé en tant que ricain, oups voilà que je recommence). Bref, après 5 ans passés en France il pratique maintenant avec brio l’emploi des mots tronqués, comme quoi…

  21. Elodie S

    L’expression qui me hérisse les poils et que, pourtant, je suis la première à lancer à tout va c’est “faire genre”…c’est fou comme plus ça m’énerve, plus je le dis…

  22. Sabine

    Bon après, on parle aussi comme ça ailleurs qu’à Paris. Mais j’avoue que des fois, tu galère quand ton pote te sort un “nouveau mot”, et c’est hyper relou (à tiens). D’ailleurs, on le dit “c’est lourd” mais pour dire “ça déchire” (tiens, encore une) alors que ça devrait vouloir dire “c’est chiant”. Enfin je crois. Je m’insupporte quand je fais la blague la plus naze du monde du genre “bon j’y go…d’agneau”, ou quand je dis “graaaave”.

    Je viens de la Marne, mais j’ai aussi fait les Ardennes, le Bas-Rhin, Paris et les Hauts-de-Seine, et j’avoue que les expressions bien typé genre les Alsaciens qui te disent “ah merde” quand tu dis “j’ai eu mon permis” comme si t’avais une entorse mais non, en fait, c’est plus un “super” que un “merde c’est chaud” (ouais, encore !). Et dans les Ardennes, ou l’Aisne, il y a aussi des mots moches, genre les “doilles” pour les orteils, sérieux ? C’est hyper moche comme mot ! Et j’en passe.

    En tout cas, ton article m’a bien fait sourire, je suis pas souvent en galère niveau compréhension, mais quand ça arrive j’ai l’air d’une idiote quand même :D

  23. Clem.C

    Coucou ma jolie!
    J’ai bien ri en lisant ton article. Personnellement la ou je me fous des baffes c’est quand je dis “Meuf”. “Nan mais meuf! T’as trop raison ! “. C’est juste moche et absolument pas distinguer. Je remarque aussi que je prends automatiquement le langage des autres au bout de 5min… sans le vouloir. Pour l’accent, même native de Paris, je garde l’accent Nimois familial! Et je parle assez souvent en mélangeant du patois! Et oui, ma grand-mère parle comme ça, et j’ai pas mal de mot et d’expression qui n’ont pas leur équivalent en français classique. Puis même si comme toi je veux une France unie, je trouve ça beau de garder le patois! Même si au bout de six mois dans les Landes, je regardais les caissière avec deux ronds de flans quand elles me demandaient si je voulais une poche! :p.
    Pleins de bisous!
    Ps: désolée pour les fautes, je commente sur le téléphone et pour me relire trois fois avant de les éradiquer c’est compliqué et je me décourage vite! Re-bisous!

  24. Emilie

    Ahah mdr lol !!! Hihi non sans rire j’ai vraiment bien rigolé car moi aussi je suis perdue (à l’ouest !!!) avec toutes ces expressions et je n’ai que 31 ans !!!
    Merci pour cet article !

  25. angele

    j’ai beaucoup aimé te lire et t’écouter quand je l’ai lu à la fin de l’article!!!! Ah ah Moi aussi! Tu n’ai pas la seule à être perdue parfois^^

  26. Jack

    Ce que je ne supporte pas, ce sont tous ces mots anglais qui envahissent de plus en plus les conversations. En plus, comme si ce n’était pas suffisant, il faut qu’on essaie parfois de les adapter en français. Ca me ferait grimper au mur !

    Au bureau, maintenant on parle de “clean desk”.
    Il y a déjà beaucoup de temps que j’entends parler de “customsiser”. On ne sait pas dire “personnaliser” ?
    Les “jobs de students”…
    Un beau qu’on m’a une fois sorti c’est “commiter” (qui vient de l’instruction “commit” en anglais et qui concernent les enregistrements dans une base de données (et pas les “records” de la “database”).
    Il y a longtemps qu’on n’a plus de portable mais des “laptop”.
    Il y a aussi des “templates” et des “patterns”

    Je veux bien qu’avec le temps il y a des mots étrangers qui intégrent une langue mais là, c’est trop et ça va trop vite.

    Par écrit, quelque chose qui m’énerve c’est que trop souvent, on oublie le “n” de la négation quand le “ne” est remplacé par “n'” et qu’on ne l’entend pas phonétiquement. Pourtant, c’est simple à comprendre mais même dans les journaux, on fait la faute. A croire que ce n’est plus une faute.

    Exemples : “on est pas parti” au lieu de “on n’est pas parti”. “On oublie pas” au lieu de “on n’oublie pas”.

    Et enfin, l’espèce de langage sms qui ressemble plus à des hiéroglyphes incompréhensibles et qu’on ne peut comprendre qu’en le lisant.

    Ca a commencé avec “K7” pour “cassette” il y a longtemps. Maintenant, Il y a des textes, ça vaut la peine de les voir.

  27. La Fiancée du Panda - Blog mariage

    Ton article m’a fait tellement rire (et accessoirement, découvrir ce que veut dire OKLM, car j’avoue, je séchais jusque là !!!). Personnellement, je suis plutôt de la vieille école, celle qui consiste à écrire des SMS avec des vrais phrases et même – truc de ouf, pardon de fou – cette chose étrange qu’on appelle la ponctuation.

    Si tu veux une plongée dans les mystères lexicaux des nouvelles générations, je te conseille de regarder du côté de chez les vlogs, ou plutôt devrais-je dire: du côté obscur de la syntaxe !

  28. Sib

    J’aime beaucoup écouter des podcasts quand je fais autre chose comme la vaisselle ou au moment de m’endormir le soir ^^ Du coup je suis ravie ! Ce format est parfait !

    Sinon pour en revenir au sujet, ayant beaucoup déménagé je suis un joyeux mélange d’expressions et d’accents. Cela créé des situations parfois rigolotes et relance souvent des débats chocolatine versus pain au chocolat ou bien sachet versus poche ^^ Quant aux expressions comme swag, chiller et compagnie, je pense qu’internet et mes neveux contribuent beaucoup à ma compréhension mais je les utilise très peu au final. Par contre les mots de patois s’intègrent naturellement ! 4 ans que je vis proche des Pyrénées et je dis désormais “Adiou !” pour dire bonjour alors que je trouvais ça idiot de saluer par un adieu héhé

  29. Roxane

    Je me retrouve tellement dans ton article ! J’utilise principalement le verlan et es expressions c’est toujours 4 ans après les autres que je m’y mets. Le 1er que j’ai du utiliser ça devait “Je kiff” (comme si on pouvais pas dire “j’adore !”)
    A le QUI QUI énervant ! Dans ce genre là il y a aussi le “La fille ELLE a dit” au lieu du “La fille a dit”beaucoup plus simple. Mais j’avoue le dire assez souvent même si l’entendre m’exaspère assez !
    Et sinon je trouve ton podcast super ! Tu as une voix super agréable !

  30. Laurie_B

    Ayant déménager du sud-Ouest pour le Sud-Est il y a deux ans je me suis vite aperçu que je ne comprenais pas toujours tout ce que l’on me disais en termes d’expression ou qu’il me fallait expliqué certain mots que j’employais ou mon acsent ( ce qui m’arrive encore quand je rencontre quelqu’un).
    Beaucoup des expression utilisé dans ma nouvelle région m’exaspérè pourtant aujourd’hui je me surprend a les utilisé en me maudissant dans la seconde suivante.
    Enfin j’aime beaucoup ce format ou tu enregistre ta voix.
    bis.

  31. steeve

    Très sympa cet article haha ! Les expressions sont souvent comme la mode ça va, ça vient… parfois, on peut les manquer ! ;) bon, je vais chiller et bruncher.. on peut faire les deux !

  32. gweny84

    Lorsque mes filles “m’agacent” et que je leur sort ce mot, elles sont éclatées de rire et me disent que “là oui …. tu fais bien ton âge, Mam !”.
    Comment le dire autrement ?
    En Provence, pour dire qu’on a hâte”, on dit “je languis”. Difficile de s’en défaire et se n’est pas compris par tout le monde, d’où les yeux globuleux de nos amis parisiens lorsque je “m’oublie” et que je leur sort cette expression !! Et il y en a foule de ces expressions : y’a degun, la draille, Mais tout cela perd un peu de sa splendeur au profit des mots anglais qui peuplent nos sms et autres…… La langue française et régionale a toujours évolué et continue encore et encore…..
    Sur ces “bonnes” paroles, bonne journée à tout le monde.. :))

  33. Céline

    Je me retrouves tellement dans ton article Jess !
    Hier je palais avec des copines et je leur disais que je détestais l’expression “ça passe crème” elle m’insupporte, je la trouve très moche xD Et comme dans ma tête je visualise de la crème, ça empire les choses !

    Voici mon top 3 d’expressions que j’utilise TRES (trop) souvent :
    – “Genre”, comme toi… vraiment c’est horrible. Et le pire c’est que je saurai même pas par quoi le remplacer. C’est vrai, par quoi tu peux remplacer “MAIS GEEEEENNNNRE” ou “fais pas geeennnre” ?
    – “T’sais”, avec ma soeur on s’était dit un jour qu’on allait essayer de ne ps l’utiliser mais c’est pas possible… “t’sais que…” “ouais et puis t’sais”…. “non mais t’sais le….” Argh !
    – “J’avoue” … Aucun commentaire ! x)

    (Je ne parle évidemment des “lol” et “mdrr” que je peux parfois dire à voix haute… l’horreur)

    Des bisous Jess ! J’adore tes articles…
    Céline

  34. Caroline

    Moi aussi je suis de Lorraine (à côté de Nancy) et maintenant que je vis dans le sud, je suis parfois en proie à un grand moment de solitude, comme quand je demande au mec de chez Casto, où se trouve les clenches o_o
    Paske ouai, jdis pas cornet, ni cafet (au lieu de café), mais jdis clenche. Voilà.
    J’attrape facilement les tics langagiers des autres, mais c’est valable aussi pour les accents en anglais, et ça, c’est plutôt cool.

    Sympa ce nouveau format audio :D

  35. Manonhub

    Salut Jessica,

    Je commente rarement tes articles mais je voulais te donner mon avis (même si pour une fois, il n’est pas très positif) sur ce nouveau format ! J’avais beaucoup aimé t’entendre/te voir en vidéo la dernière fois et j’étais assez impatiente de découvrir le nouveau format dont tu parlais mais j’avoue être un petit peu déçue… Je ne trouve pas grand intérêt à t’entendre lire le texte qui est écrit juste en dessous… J’aurais pour ma part préféré une vidéo ou un enregistrement plus spontané et qui apporte véritablement quelque chose de plus que le texte que tu as écrit… Voilà, j’espère que tu comprends que ce petit commentaire n’est absolument pas méchant… J’aime toujours BEAUCOUP ce que tu fais, le texte en lui-même m’a d’ailleurs bien fait rire ! Disons que c’est un petit conseil d’une lectrice qui te suis depuis longtemps et apprécie énormément ce que tu fais !

    Je t’embrasse !

    Manon

  36. Camille

    Ton article m’a fait sourire, et j’ai pas pu m’empêcher de repenser (comme 42 fois par ans) à mon accent “relou” de franc-comtoise, et à ces expressions qui me crispent…
    Et biensur, j’ai eu une petite pensée à la vendeuse parisienne de ce début de semaine, qui, en voyant mon code postale sur mon compte fidélité, n’a pas pu s’empêcher de me dire “Ça fait du bien de venir à Paris non ? C’est un peu mort chez vous non ?”…
    Des bisous plein de paix langagière ;)

  37. Colombines

    Ooooh, c’est génial de découvrir ta voix !!
    (Oui, oui, moi je commente la forme et pas le fond, c’est comme ça ^^)
    Je vis dans le Tarn et viens de plein de milieux différents, mais j’ai vite compris dans quelles situations utiliser quels registres, quels mots spécifiques. C’est vrai que toutes ces différences sont étranges, mais amusantes quand même ! La preuve, tu en as fait un chouette podcast :P
    Ce que je préfère dans tout ça, c’est essayer de situer géographiquement la progression de telle ou telle expression, bien que je n’y arrive jamais ^^
    Bisous et à très vite ☼
    Juliette

  38. AudreyH

    Je suis plus youtube que podcast (pourtant c’est 1000 fois mieux pour faire quelque chose de productif en parallèle), mais je dois te dire: le tien sonne hyper bien! Le prochain article comme celui-ci, je ne me fais que l’audio! Tu as une voix qui s’y prête hyper bien =)
    Concernant le fond, je comprends tout à fait! Je suis toujours ébahie par le OKLM. Les autres, si je les utilise, c’est de façon sarcastique (oui j’ai du prononcer “posey” une fois x) . Au final je les découvre le plus souvent à l’écrit ou avec des gens qui les prononcent en s’en moquant un peu aussi, du coup j’arrive à garder de la distance. En général j’ai des tics de languages par périodes, mais je ne pense pas en abuser trop longtemps (ou je ne veux pas trop y penser hein :p ).
    Bonne journée!

  39. Cyrielle

    Hello !!!
    Ahahha tu viens d’éclairer quelques mystères pour moi (par exemple : OKLM). Je comprneds facilement les anglicismes et j’en utilise aussi après avoir passé qqs annees dans des pays anglophones… mais qu’est ce que ça m’agace les mots totalement inventés ou les abréviations qui ne mènent à rien !!!!
    Sur ça je me suis toujours sentie comme une vieille peau (malgré mes 26 printemps! ).

    Bonne journée Jessica :-D

  40. olivia

    ahhhhhhh !!!!!!!! J’ai ri ma maman aussi rien de mieux pour être de bonne humeur !

    MERCI

  41. Ophélie

    J’ai bien rigolé avec ton article, il est tellement vrai ! Personnellement, je dis souvent “j’avouuue” (en insistant bien sur la fin du mot, tu vois…) et c’est la honte quand même… ^^
    & tu as une très belle voix ! C’est sympa comme nouveau format, j’espère que tu continueras :)
    Bisous.

  42. Audy44

    Tout vient de la musique ! argot = musique

    https://www.youtube.com/watch?v=GaB9_nuRR4Y

    https://www.youtube.com/watch?v=KpXSed8yVSI

    https://www.youtube.com/watch?v=weJRm5BbdPE

    Et attention, grosses grosses références musicales ! ;)

    Bonne écoute. (jai envie de rajouter “lol”)

    Ce qui est hallucinant c’est que cet argot rentre dans les mœurs alors que la plupart des gens n’écoute pas ça.

    Bonne journéééééeee, après ces sons elle ne peut être que bonne ;p

    1. dollyjessy

      Ahaha oui je vois ça ! Merci de nous éclairer ^^

  43. Louloute

    J’arrête pas de dire “genre …” “meuf”! Mais le pire c’est mon arrivée en stage en belgique quand on m’a demandé un truc hyper simple à faire et qu’on m’a dit “tu sais faire ça? ” au lieu de me dire “tu peux ” et la je me suis dis “ok je suis stagiaire mais pas débile punaise ”
    Ce qui était drôle c’est que lorsque je parlais avec une copine reunionaise elle ne comprenait pas toujours toutes mes phrases à cause de certaines mots du sud de la France ! Ou apprendre aux stagiaires parisiennes les “gros mots” du sud! XD

  44. matou

    Moi j’aime et je défends les expressions locales et les accents :) Non dans un sens chauvin ou d’appartenance mais je trouve ça dommage de se forcer à perdre une part de son identité pour adopter un langage uniforme et sans nuances ; comme les journalistes à qui on demande de perdre leur accent quand ils viennent de la “province”. Je suis du nord, et malgré ma famille de profs je ne pourrai m’empêcher d’avoir des petites pointes d’accent sur certains mots, et garder certaines expressions que j’ai toujours entendues. Par contre je suis partie en Lorraine, et je remarque que j’ai très vite pris les tics de langages, comme tu dis “entre midi” ou autre. Et alors ? Il faut savoir s’en amuser ! Après, les expressions générationnelles c’est encore un peu différent, les “j’avoue”, “genre”, on les dit tous à force de trop les avoir entendues, c’est plus un effet de mode et de mimétisme, tant qu’on en est conscient et qu’on essaye de garder un vocabulaire varié, c’est vrai que ça peut être vite énervant mais ce n’est pas bien grave ;)

    1. dollyjessy

      Je pense que mon ironie a ses limites ahaha, je n’aime pas quand les gens sont chauvins avec leurs particularités mais évidemment je n’ai rien contre les expressions régionales, sauf quand elles vont à l’encontre du français (Dans l’est, le pull à Paul, ça je peux pas ^^)

  45. Marlène

    J’ai écouté ton post en marchant dans un parc. Et je me suis dis que ce nouveau format était une idée sensas

    1. dollyjessy

      J’ai hésité à le mettre, je verrai si je continue mais c’est rassurant d’avoir ton retour Marlène merci beaucoup ;)

  46. vidgie

    Et bien, je te suis depuis un moment maintenant, et je ne savais même pas que tu venais de Lorraine !
    Pas vraiment important – je te le concède – mais voilà, enfin c’est tout quoi !
    Ok, je sors…
    (ça aussi ça fait partie des expressions relous ?!!! ;))

    1. dollyjessy

      Ahaha je ne sais pas si c’est une expression reloue, j’hésite ^^ Je le dis assez souvent que je viens de Metz mais c’est vrai que ce n’est pas écrit sous mon logo :)

  47. Mrs A

    Je découvre ton blog grâce à cet article et j’en suis bien contente ! J’aime beaucoup ta manière d’écrire ;)
    Moi j’ai découvert depuis peu la signification du hashtag TGIF …
    Et je demande régulièrement à ma petite soeur ce que veulent dire les mots Thug life, ou OKLM comme toi !
    Je pense qu’on se fait vieille voilà tout.

    1. dollyjessy

      Bienvenue par ici alors ! Mais non notre âge n’a rien avoir dans tout ça, la preuve même quand j’avais 13 ans j’avais du mal à suivre ahaha.

  48. lau

    D’accord avec Inès ci-dessous au sujet d’avoir le seum (def : http://www.dicorico.com/definition/avoir-le-seum-381/) , certaines expressions nous paraissent parfois pourries, puis on finit par les adopter (kiffer, il y a10 ans de cela et qui doit maintenant avoir sa place dans les venerables Larousse et Robet).

  49. Sarah, Les Jolis Mondes

    C’est cool ce nouveau format ! Moi qui lis des livres pour ma thèse à longueur de journée, je trouve que ça fait du bien d’écouter un article de blog plutôt que de le lire ;) #flemmarde
    J’ai la chance de plutôt bien prendre les accents anglophones (quoique je me serais bien passée de l’accent irlandais, dont j’ai eu du mal à me détacher après mon année à Dublin !) mais je ne pense pas prendre les accents et expressions de mes potes français vivant dans d’autre régions (ni les expressions de ma soeur qui n’a que 4 ans de moins que moi mais que je peine parfois à comprendre haha !)
    Allez, je retourne faire “genre” je travaille avant d’aller “chiller” en terrasse ^_^

  50. Sarah Marshmallowor(l)d

    Tu sais, Jess, je t’adore mais là, je t’aime!!!! J’adore cet article et quel plaisir d’entendre ta voix dans mon chez moi! Je suis fan et je me dis que tu pourrais en faire un rendez vous pour parler de tes articles et je te vois bien recevoir des gens pour débattre ! J’adore l’idée des podcasts!

    Et, je trouve que ta voix irait très bien sur un livre audio pour enfants <3

    Sinon, je me suis retrouvée dans ton article. J'ai beaucoup déménagé entre le Nord, le Sud et compagnie…Et des accents de toutes sortes, j'ai connu. Entre difficultés d'adaptation et compréhension, j'étais servie! Et puis, il y a le verlan, l'argot, etc. Encore une fois, en tant que psy, travaillant avec des jeunes, je dois "rester" un peu à la page. Mais il y a des choses que je ne peux vraiment pas supporter: le langage sms, par exemple!
    Comme toi, le swag, j'ai du mal à comprendre mais l'autre mot où je ne peux vraiment pas, c'est le seum….Donnez moi des boules quies!

    Par contre, j'ai un gros défaut de langage…A la maison, je n'écoute que de l'anglais et j'ai bien trop introduit d'anglicisme dans la vie courante que parfois je suis la seule à comprendre…ASAP, FIY, bye, et j'en passe mais c'est parfois too much – tu vois…

    En tout cas, bravo pour cet article !
    Des bisous et des câlins pour Georges :P

    1. dollyjessy

      AHAHA, dis toi que je traine avec des gens de tout âge surtout depuis que je fais du théâtre et j’avoue que “SEUM” est vraiment un des termes les plus MOCHES ^^
      Merci beaucoup pour toutes tes gentillesses, je ne suis tout à fait naturel dans ce podcast, j’avais fait 3 tests mais j’ai vite arrêté ^^ Pour les anglicismes j’ai le même à la maison, en effet ça vire vite au sketch ^^

  51. Laura

    J’adore ce format, je n’avais encore jamais connu cela ailleurs mais c’est assez sympathique de se faire lire l’article. J’ai l’impression qu’il a l’air moins long et c’est aussi assez bizarre dans le sens ou j’aurai utilisé les même intonations en le lisant aux mêmes endroits haha.
    Merci, je continue la découverte de ton blog qui me plait de plus en plus.
    Bisous
    Laura

    1. dollyjessy

      Tu vas peut-être me motiver à m’y remettre alors :) Je suis vraiment contente de lire ça, et de découvrir une nouvelle lectrice <3 A bientôt Laura !

  52. blue

    « Mais ça veut dire quoi OKLM ?! »
    « Ben ça veut dire « au calme » Jess ».
    BEN ALORS POURQUOI VOUS N’ECRIVEZ PAS « AU CALME »

    ===> hahah tellement vrai !! merci Booba pour cette addition à la langue française

Leave a Reply