Mood

3 Janvier 2017

Depuis 2013 je vous ai écrit 3 articles de nouvelle année : 2014 (mon préféré), 2015 et 2016. Je viens de les relire, ma vision concernant le commencement d’une nouvelle année reste la même. Pour ne pas changer je n’ai pas de résolution cette année, mes résolutions je les ai prises en 2013 et 2014, années charnières de ma petite vie ou après quelques années à ne pas être tout à fait moi, j’ai choisi de regagner le chemin que j’avais quitté. Que j’avais quitté en écoutant un peu trop les autres, les autres qui n’ont finalement jamais vu la vie comme moi je la voyais. Autant écouter des ours polaires. Et je me rafraichis un peu l’esprit à chaque nouvelle rentrée, car ce sont des résolutions de vie, celles qui ne mettent ni une, ni deux ni trois années à s’accomplir, mais une dizaine, si ce n’est toutes celles qu’il me reste à vivre. Après cette année 2016 je n’ai pas le courage de dresser un vrai bilan, mais en bref j’ai compris quelque chose de très important pour ma suite, j’ai compris que cela prendrait plus de temps que prévu de trouver mon équilibre, que la sérénité à laquelle j’aspirais concernant ma vie privée, je n’allais pas la connaitre tout de suite. Mais cela n’est pas un constat négatif contrairement aux apparences, au contraire.

Blogueuse mode lifestyle société humeur - pyjama combinaison oreilles ours blanc cache cache - blog mode paris bonne année 2017Ces photos datent de début décembre, avant que je ne recoupe mes cheveux, d’où le retour des boucles. La combinaison ours polaire m’a été offerte par Cache-Cache, elle doit être encore en boutique.

Je vous dis souvent que j’ai la sensation de rabâcher. Par ailleurs ces deux dernières années quand je vois mon amie d’enfance, la seule personne au monde qui peut être au courant de tout le bordel qui se passe dans ma tête, sans exception, je réalise que je finis souvent par revenir aux même conclusions, ce qui me donne l’impression de faire un pas an avant puis un autre en arrière et ce depuis 2015. L’impression de rester sur place.

La vérité est que je ne rabâche pas, la vérité est que je confonds encore ce que je ressens vraiment avec ce que je veux ressentir, avec ce que je DEVRAIS ressentir. Ce qui donne des situations où toute euphorique, je me sens pousser des ailes, je me sens l’envie de dévorer le monde, je veux avoir l’envie de le dévorer, ainsi pendant quelques semaines je vais me sentir bien, si bien que tous les tracas disparaissent, gentiment sous le tapis avant de revenir sous forme de jolis moutons qui prennent plus de place. Les ailes m’en tombent et retour à la case départ. C’est ma nature, de tout bien ranger pour que quand on entre chez moi on s’imagine que je suis une parfaite petite fée du logis, alors que tout le bazar tient derrière la porte d’un placard. Je veux dormir ? Je ne vais pas essayer bien longtemps de faire le ménage dans mes pensées pour y parvenir, je prends un somnifère et je me réveille comme une fleur le lendemain. Oui je vous le dis, il m’arrive d’abuser des somnifères dans mes grandes périodes d’insomnie, et je ne suis pas la seule, PAS DU TOUT. Mais c’est d’ailleurs parce que je suis loin d’être la seule que je partage avec vous ce genre de pensées, dans ce monde où on boit sa bouteille de vin à l’abri des regards le soir, où les anti-dépresseurs sont prescrits comme des jelly bean, ou les somnifères sont confondus avec des pastilles à la menthe, je ne vois pas pourquoi on ne se parlerait pas franchement. A une époque où tous les procédés sont bons pour vivre dans l’ignorance. On consomme pour oublier la misère. Le monde est alcoolique à sa manière, il consomme, on en devient amnésique.

C’est plus simple de ne pas se souvenir, d’ignorer, je cède à la tentation comme tout le monde, parfois plus que tout le monde. Ne pas faire face peut-être un choix, que je respecte, que j’ai déjà fait, se mentir peut rendre heureux, combien de temps je ne sais pas, mais c’est un pari qui peut se tenir. Personnellement, depuis peu, je veux me souvenir, je veux ressentir, je veux être moi n’en déplaise à mon propre jugement, n’en déplaise aux autres, n’en déplaise à l’image fantasmée de soi qu’on voudrait atteindre.

Mais même si j’avance dans ce sens, je retombe parfois dans mes vieux travers ce qui me donne la sensation de rester sur place. Parce qu’à la façon d’une résolution à la con, je veux que tout arrive vite, donc pour avancer je mets la charrue avant les boeufs, et la charrue finit par se faire écraser sans l’avoir vu venir.

La vérité est que je ne rabâche pas, je ne reste pas sur place, mais je n’avance pas aussi vite que mon subconscient le voudrait. Déjà parce qu’il faut rester bienveillant avec soi, surtout quand on entame un travail sur soi qui n’est pas évident. Aussi parce que je ne vis pas sur une ile déserte, apporter des changements à sa vie engendre des dommages collatéraux, or être en accord avec soi ne revient pas à être tourné uniquement vers soi, et demande de prendre en compte les autres, le reste.

Blogueuse mode lifestyle société humeur - pyjama combinaison oreilles ours blanc cache cache - blog mode paris bonne année 2017
Blogueuse mode lifestyle société humeur - pyjama combinaison oreilles ours blanc cache cache - blog mode paris bonne année 2017

Donc j’avance, et mine de rien j’en ai parcouru du chemin depuis 2013, à certains niveaux. A d’autres niveaux je rame mais personne n’a dit que c’était facile ahaha. Sans faire de bilan, sans prendre de résolution, cette année j’apprends à être indulgente avec moi, à moins me jeter la pierre, à cesser de crouler sous le poids de la culpabilité, de par mon éducation ce n’est pas toujours gagné mais qu’est-ce que ça fait du bien.

Plus que ces principes qui peuvent vous sembler généraux, je veux aussi continuer sur ma lancée en prenant le temps et en revoyant mes priorités. Cette année j’ai connu des moments où les choses n’allaient pas à 100 à l’heure, c’était troublant au début, mais “perdre” 2 heures à la terrasse d’un café, se perdre des heures dans une expo, retourner au cinéma aussi souvent qu’avant, même seule en pleine journée, bref sans entrer dans des termes à la mode comme le “slow life”, passer en rythme de croisière est jouissif.

En 2017, NE PRENEZ PAS DE RESOLUTIONS qui vont surtout vous conduire à culpabiliser dans quelques mois. Pensez plutôt à long terme. Et si vous loupez le coche de janvier, pas besoin d’attendre 2018, ce qui est bien avec le premier jour du reste d’une vie, est qu’il peut être n’importe quand. Quand vous l’aurez décidé.

Blogueuse mode lifestyle société humeur - pyjama combinaison oreilles ours blanc cache cache - blog mode paris bonne année 2017

J’avais une idée assez claire de ce que je voulais dire et de digression en digression ce n’est plus aussi clair, mais je pense que vous avez compris l’idée, je ne vais pas me blamer d’avoir mal écrit un article hein ^^

Plein de bisous, et pour vous souhaiter une belle année, je reprends tout simplement ce post Instagram que j’ai publié le premier. BISOUSSS <3

Share:

You Might Also Like

12 Comments

  1. Manon

    Très bel article ma jolie. Plein de bonnes ondes !

    Je te souhaite une belle année 2017, pleine de jolies aventures.

    Bisous bisous –

    Manon
    http://www.chouquettes-mascara.com

  2. Juliette

    Avant toutes choses, je te souhaite de passer une très bonne année.
    Je pense que les résolutions c’est bien, mais à plusieurs conditions:
    – être raisonnable et connaitre ses capacités
    – être indulgent envers soi-même
    Pour moi, ce sont les clés pour ne pas se blâmer quelques mois après comme tu l’as si bien dit, mais également, et c’est bien le but, pour arriver en 2018 en se disant “j’ai accompli énormément de belles choses en 2017, je peux être fière de moi” ce qui arrivera, quoi qu’il arrive, car on a toujours une bonne raison d’être fière de soi.
    Je te souhaite de passer une superbe année!

  3. Aurore

    Je vais faire sobre pour ce premier commentaire de 2017 sur ton blog. Bonne année 2017, j’espère que plein de bonnes choses vont t’arriver en tout cas, je t’envois toutes mes bonnes ondes pour que ce soit le cas !

  4. Meryl

    Encore un bel article très bien écrit.
    Te lire est toujours un plaisir justement car tu as ce côté honnête, franc et que l’on a l’impression que tu es vraie avec nous et c’est tellement rafraichissant ! Ca se perd un peu parfois selon moi, et voir ça ici est génial.
    Je te souhaite une année à la hauteur de tes espérance et tout simplement de faire ce que tu souhaites :)
    Bises,
    Méryl – Simplement Méryl ♡

  5. Ebony

    Hello ton article est top!
    Sur mon blog j’ai aussi publié un article pour la nouvelle année qui parle de changer les choses sans prendre de résolution
    http://groovyblackgyal.com

  6. Marie

    Sur Insta, tu décrivais ton article comme étant un peu bordélique… Sincérement je ne trouve pas… Au contraire, il est construction comme toi et comme beaucoup de personnes. Je trouve ton article très beau et sans édulcorant sur cette reprise en main de ta vie. Il me touche peut être autant parce que je me sens concernée et d’un coup plus proche que je ne l’ai jamais été en lisant tes articles… Mais continue dans ta recherche d’indulgence envers toi même et de rangement du bazar dans ta tête !
    Je te souhaite une très bonne année !!

  7. lucille

    Merci Jessica pour ce bel article … Une phrase que j’ai déjà prononcé à maintes et maintes reprises … (à quelques mots près) …
    “C’est plus simple de ne pas se souvenir, d’ignorer, …”
    Et oui, je suis végétarienne, omnubilée par le bio, par tout ce que je mange ou mets sur mon visage ou mon corps (cela ne m’empêche pas de bosser dans le mkg digital – oui oui je ne suis plus chômage :) … mais le monde préfère ignorer tant de souffrance, que ce soit humaine ou animal … le monde préfère ne pas savoir … et porter des doudounes avec de la fourrure à chaque coin de rue …. je manque de chewing gum pour leur saboter à long terme …
    Bref merci pour ce bel article <3

  8. Mythily GeeketteCuisine

    Bonne année à toi en tout cas !

  9. Vic

    Que d’ondes positives! Bonne année 2017!
    Vic

  10. Adalyne

    Incroyable à quel point tu as le don de mettre des mots sur ce que je pense et ressens alors que c’est tellement difficile pour moi! Du coup tout devient plus clair et en plus je me sens moins seule! ^^ Le problème aujourd’hui c’est que tout va à cent à l’heure et on en oublie qu’avancer dans la vie, trouver un équilibre et plus de sérénité c’est trèèèèèèèèèèèèès compliqué! Je pense qu’à un moment donné il faut arrêter de se mettre trop la pression, se détendre et avancer à son rythme sans se faire trop violence. Laisser le temps au temps, quoi! Chi piano va sano et chi va sano va lontano! Merci de remettre les pendules à l’heure!

  11. Sarah

    C’est tellement plus agréable de lire des gens cabossés, tiraillés, plein de failles et de questionnements. ça a tellement plus de profondeur. Malgré toi, ton bordel comme tu l’appelles c’est aussi ta force et ce qui fait ta personnalité si particulière.
    J’aime beaucoup ton article, j’en ai écrit un dans la même idée d’ailleurs en janvier, donc je ne peux que me reconnaître dans ce que tu dis :)

    A bientôt!

    1. dollyjessy

      Merci Sarah pour ton commentaire adorable, je suis contente que tu aimes me lire :) A très vite j’espère.

Leave a Reply