Partage l'article
Et/ou laisse un commentaire
Mood 25 • 10 • 16

J’ai testé pour vous… la vie sans téléphone portable en 2016.

Je pourrais appeler cet article, j’ai testé pour vous… (prenez une grande inspiration) la vie sans téléphone en 2016 quand on tient un blog et un compte Instagram, quand on n’est pas parisienne et que se déplacer dans Paris avec les parisiens trop pressés pour t’indiquer correctement un chemin n’est pas toujours simple, et que tu achètes tout en ligne.

Vendredi dernier j’ai oublié que j’avais posé mon téléphone sur mes genoux dans la voiture, en sortant je l’ai vu s’exploser par terre. Je regarde et me dis que c’est bon, avant de voir une fois chez moi qu’une jolie fissure décorait désormais mon écran. Le tactile du bas ne fonctionnait plus, soit tous les boutons nécessaires pour pouvoir l’utiliser, et au bout de quelques heures je ne pouvais plus l’utiliser DU TOUT. J’en avais déjà cassé un en juillet parce qu’on m’avait bousculée, il s’est immédiatement brisé. Je n’avais pas mis la coque dans les deux cas je dois l’admettre (pourtant j’étais bien contente de mon Moto Style, je vous le conseille si vous aimez Androïd car il n’est pas cher du tout).

Je pensais trouver une solution rapidement mais la réparation prenant du temps, SFR étant toujours aussi inefficace et illogique (vous avez déjà essayé de vous rendre en boutique après avoir appelé le SAV ?), ayant vendu mon ancien téléphone pour rendre service à un pote (oui je ris jaune, moi qui pensais le garder au « cas où ») et n’ayant personne autour de moi pouvant m’en prêter un, et bien je suis restée une semaine sans téléphone.

Attention je précise que je ne suis pas une addict à mon téléphone, au contraire on me reproche souvent de ne pas répondre, j’ai tendance à le laisser dans mon sac, je n’abuse pas vraiment des réseaux sociaux, j’utilise très peu d’applications, et je peux complètement survivre sans me sentir démunie. Instagram peut bien se passer de moi, le blog aussi, pas de problème de ce côté là. Non non, moi ce qui m’a manqué, c’était finalement de plus pouvoir faire des trucs assez essentiels.

Parce que aujourd’hui le téléphone sert à :

  • Faire des achats sur Internet, ben oui en payant avec une Visa il faut pouvoir recevoir un code par sms pour sécuriser les achats !
    Résultat, j’ai fait des économies, mais je me suis gelée les fesses sans manteau, j’ai fait les courses au petit Carrefour où il faut dépenser un SMIC pour manger pour la semaine (oui je commande aussi mes courses en ligne en temps normal ^^)
  • Se repérer dans une ville comme Paris, ben oui je n’ai pas regardé un plan de métro depuis 2002.
    J’ai raté un rdv parce qu’un monsieur m’a gentiment indiqué le chemin opposé pour rejoindre la rue que je recherchais. LES GENS, si vous NE SAVEZ PAS où ça se trouve, dites QUE VOUS NE SAVEZ PAS.
  • TELEPHONER PARDI. J’étais dehors, il fallait que je joigne D. en urgence, avez-vous récemment vue une cabine téléphonique à Paris vous ? Et bien à République il n’y en a pas !!! Je voyais tous les gens passer, avec leurs écouteurs, leur Google Map, en train de TELEPHONER, et je n’ai osé interpeler personne, façon j’étais mal coiffée et en Poncho, personne ne m’aurait prêté son portable.
  • ECOUTER DE LA MUSIQUE. La musique m’est presque devenue vitale, elle me sert à me concentrer, à me vider l’esprit, à patienter, et bien là je marche les bras ballants, je regarde trop les gens dans le métro pour m’occuper. On va finir par me prendre pour une sociopathe, je vais finir à l’asile, et oui, les conséquences d’une vie sans téléphone peuvent être désastreuses…
  • Accessoirement, alimenter sa vie sociale.
    Mes potes devaient penser que je les snobais, parce qu’aujourd’hui personne n’a d’accusé de réception pour les sms, donc ils doivent penser que je les reçois et que je ne réponds pas.
  • Eviter la vie sociale aussi, parfois.
    Comment doit-on gérer une soirée où on ne connait personne et où on ne peut pas faire semblant de se donner une contenance en utilisant son téléphone ? AHAHAHA, ben oui il faut parler à des inconnus, engager des discussions et prendre le risque de se faire tenir la jambe par un relou. Sauf qu’après 6 pauses pipi prétextées pour esquiver des relous, on va finir par penser que je m’aligne des rails de coke dans les chiottes. Ou que j’ai une gastro, si on préfère une version moins rebelle.

Après une semaine, je confirme que si je peux m’en passer, sans portable je me perds au moins une fois par jour, je suis obligée de socialiser même quand j’en ai pas envie, et que je me sens seule au monde quand j’ai désespérément besoin d’appeler quelqu’un. Comme un petit chiot perdu qui ne sait pas vers où aller.

J’ai désormais un nouveau téléphone, depuis ce week-end, et bien aujourd’hui je suis tombée en panne de batterie. Au fond ce n’est pas le téléphone le fond problème. C’est ma débilité. Je ne vous demande pas de confirmation hein. Cela dit vous pouvez commenter tout le reste et me parler de votre rapport avec votre téléphone ou de la fois où vous l’avez aussi explosé par terre, car je sais que je ne suis pas seule !

VOILA VOILA.Des bisous, des bisous, et encore des bisous. Bonne soirée <3

20 commentaires

  1. Angelika / Koalatagada dit :

    Ah oui je confirme pas cool quand on a pas de téléphone
    Moi j’avoue que j’écris un nombre de SMS impressionnant par jour même trop Je répond toujours à tout le monde quasi tout de suite , mais parfois du coup je prend pas le temps de lire tranquillement , regarder un film etc car je prend du temp pour les autres je coupe ce que je fais … j’apprends doucement a le lâcher un peu … en tout cas bon retour parmis les réseaux sociaux ❤️

  2. jenn dit :

    Coucou
    mon tout premier vrai smartphone, offert par mon homme, je l’ai explosé par terre : une chute sur le trottoir ne pardonne pas. depuis je mets de coques, des films protecteurs et j’ai une assurance.
    à côté de ça, je suis accroc à mon téléphone, j’aimerais bien pouvoir m’en séparer un peu, beaucoup. M’éloigner des réseaux sociaux et de toutes ces petites choses qui on au fond polluent un peu la vie.
    en tout cas j’aime toujours autant ta plume et tu m’as bien fais rire quand même avec les gens qui indiquent le mauvais chemin. Moi il m’est arrivé d’indiquer la bonne direction et de voir partir les gens du côté opposé !!
    Bon retour et à bientôt, bisous.

  3. tania dit :

    je suis super étourdie mais pour l instant pas encore cassé de téléphone
    j imagine en train de demander aux gens dans la rue qu on te pête un téléphone 2 min pour telephoner de nos jours suis sûr les gens te regardent bizarrement
    moi qui écrit des tonnes de sms je serai mal sans mon tel
    depuis fin 2015 suis sur twitter la aussi auj difficile de m imaginer 1 journée sans twitter

  4. Elodie dit :

    Oh la la ça c’est chiant ! Moi j’suis une vraie catastrophe alors j’ai budgété les coques et les verres trempés, une vraie révolution ce truc j’ai du en cassé 5 en 2 ans et rien sur l’écran du phone. Et pour le côté vie sans téléphone moi j’aime bien quand je suis en vacances à l’étranger ou justement aucun réseau donc inutil d’utiliser le téléphone et ça détend je trouve de pas être adict :)

  5. Eouzan.H dit :

    Niveau téléphone j’ en ai bousillé un car il était posé sur la atble du petit déj et quelqu’un a probablement confondu mon téléphone avec son verre avant de verser du jus d’ orange… Et l’ autre mésaventure aura été de faire tomber mon téléphone dans les toilettes. Oui oui le mythe du téléphone dans les W.C est bien vrai, malheureusement…

    C’est vrai qu’ on est perdu quand on se retrouve sans portable ahah!

  6. Laura dit :

    J’ai un iPhone 4 et à partir du 31, il sera considérer comme déchet pour Apple, je vais donc devoir m’en racheter mais s’il fonctionne encore bien? Pourquoi?
    Saleté de pomme pourrie.
    Sinon j’avoue que j’y suis un peu trop accro. Oups, une semaine sans, moi je dis pas possible, je fais une dépression.
    Bisous
    Laura

  7. AnDroKtoNe dit :

    De mon coté j’ai un smartphone aussi et il m’arrive de rester des jours sans le regarder :)

    Sinon je l’ai depuis deux ans et demi et ne l’ai jamais fait tomber. Par contre il m’est arrivé de faire tomber un autre smartphone que j’ai de coté aussi.

    Par contre s’il tombe en panne… m’en fous j’ai encore 2 vieux nokia ante-diluviens qui peuvent toujours me dépanner :) plus le deuxième smartphone, je suis blindée. Par contre le 2ème c’est un Wiko Goa acheté 15 euros d’occase, il est juste là pour la figuration c’est un vrai traine la patte…

    Sinon, je me pose une question. Pourquoi « en attendant » ne t’es tu pas acheté un p’ti smartphone à 49 euros ? Ok c’est pas des rapides mais bon pour le dépannage ça le fait. :)

  8. J’avoue, et j’en suis heureuse, que je ne suis pas encore au stade où je panique sans mon téléphone. Je peux même m’en passer des jours d’affilée, à condition que mes enfants soient avec moi. La preuve, le week-end, il m’arrive très souvent de l’oublier dans un coin de ma chambre sans que je n’aie besoin de le trouver à tout prix. Par contre, quand je suis loin de mes enfants, il me faut l’avoir avec moi. C’est la seule situation où j’ai vraiment besoin d’avoir mon téléphone sur moi.

  9. Juliette dit :

    Ton article m’a bien fait rire. En fait, au-delà du téléphone portable, c’est le smartphone qui est indispensable ^^ J’

  10. Juliette dit :

    Oups, j’ai publié sans finir mon commentaire; Je poursuis donc:
    J’ai écrit un article similaire car cela fait quelques temps désormais que je vis sans smartphone, et je ne m’en sors pas si mal!
    Bisous!

  11. Ocilia dit :

    Il y a deux semaines j’ai testé « aller courir sans téléphone et se faire suivre par un type louche sur un chemin désert de nuit ».

    J’ai juré de ne plus jamais passer la porte de chez moi sans mon téléphone, voilà.

    Sinon j’ai aussi une tendance à l’oublier chez moi quand je vais faire quelques courses ou autres, mais ça j’adore, personne ne peut me joindre, j’ai la paix. Je dois être un peu misanthrope sur les bords, en fait.

  12. Jack dit :

    Personnellement, mon téléphone, je peux m’en passer, mais il ne me sert qu’à téléphoner quand je suis à l’extérieur :

    – Chez moi, j’utilise le fixe.
    – Internet : uniquement sur mon PC.
    – Les photos : uniquement avec mon appareil photos.
    – Les films : uniquement avec ma caméra vidéo.
    – La musique : ma chaîne à la maison ou mon lecteur MP4 à l’extérieur.
    – Pour mes déplacements : je tâche de regarder avant sur un plan et « pour le cas ou », je demande à un « indigène » de me mettre sur la bonne route. Comme je n’ai pas de voiture, uniquement train tram métro et pas de GPS.

    Je suppose qu’on va se demander d’où je sors… Ben, j’aime bien avoir un appareil spécifique pour chaque chose et je n’ai pas envie de changer.

    Je sais, je ne suis pas « moderne ». Mais je me sens très bien comme ça…

    En plus, j’aime pas tu tout le téléphone. Ca me rappelle qu’une fois je suis arrivé un lundi au bureau et que j’ai trouvé porte close. En retournant, j’ai quand même allumé mon GSM. J’avais 8 messages ou SMS m’avertissant que l’organisme était exceptionnellement fermé ce lundi. J’ai pris un café à la gare et je suis rentré chez moi. Comme disait ALF (pour ceux qui l’ont connu) : « Pas de problème ! »

  13. Ton article me fait prendre conscience que finalement, je ne sais pas vraiment quel rapport j’ai avec mon smartphone. Je ne pense pas vraiment être addict, je mets parfois des semaines à répondre à certains sms (ça me fait d’ailleurs penser que j’ai des réponses à faire ^^), je peux me passer des réseaux sociaux etc. Mais c’est vrai que c’est bien pratique cet engin là (mon dieu j’ai l’impression de parler comme mon grand-père !) Du coup il faudrait peut-être que je le perde / casse pour me rendre compte de ce qui me manque le plus

    1. dollyjessy dit :

      Tu n’es donc pas addict, c’est différent de vouloir être rassurée en ayant de quoi appeler sous la main, et de passer sa vie dessus comme certains le font jusqu’à table du restaurant ^^ Ahaha un jour arrivera où nous parlerons tous comme nos parents et grands parents !

  14. Gwen dit :

    A mon grand regret je suis beaucoup trop accro à mon téléphone que ce que je voudrais. C’est pourquoi quand je pars en vacances soit je ne le prend pas, soit je le prend au cas où (pour me rassurer si je me perds où s’il m’arriver une galère). Je trouve que ça fait du bien de se couper un peu de tout ça de temps en temps.
    Bon courage avec tes galères de téléphone !

    1. dollyjessy dit :

      C’est clair que c’est rassurant surtout en tant que fille, on ne sait jamais ce qui peut arriver, suffit de tomber en panne en voiture sans téléphone et bonjour l’angoisse ! Merci les galères sont terminées en théorie ;)

  15. Sincèrement, je suis une addict à mon smartphone. C’est mon truc. Bien longtemps je n’ai osé l’avouer, mais au final, je l’aime, je le chouchoute et je lui achète de jolies coques. En revanche, il me sert à tout sauf à téléphone. Je déteste parler au téléphone et je ne réponds qu’en cas d’urgence ou si c’est ma mère ! Je n’aime pas être prise au dépourvu, et devoir m’obliger à parler avec quelqu’un pendant 3 plombes alors que j’étais occupée à autre chose ça me gonfle ! Je préfère de loin aller boire un café avec un pote que de lui parler sans le voir. Bref ! Du coup je m’en sers également pour mes achats, mes réseaux sociaux, pour écouter de la musique et pour m’informer. Surtout m’informer. Lire des articles. J’adore.
    Je peux donc difficilement m’en passer !

    1. dollyjessy dit :

      C’est vrai que beaucoup de gens accros ne l’admettent pas, alors que ce n’est pas une maladie, au contraire c’est bien mieux d’être conscient de ces petites faiblesses. Et encore si on peut appeler ça une faiblesse. Ahaha, je suis la même avec le téléphone, je n’aime pas du tout et je dois me forcer avec mes proches qui ne comprennent pas pourquoi je peux être injoignable pendant un moment. Et quand on reçoit un appel non prévu qui finit par durer comme tu dis, au final on n’est plus maitresse des moments où on souhaite communiquer, et ça m’angoisse de pas être « préparée » je crois ! Bref je pourrais en parler des heures, peut-être un nouvel article ? :) A bientôt !

  16. Audrey dit :

    Mon précédent portable : je n’ai pas acheté de papier-film pour protéger l’écran. Mon téléphone est dans une poche de mon sac, mon sac tombe et l’impact se fait sur l’écran de mon téléphone. Il avait 1 an. Je suis encore restée 1 an avec une fissure (heureusement il fonctionnait).

    Portable actuel acheté en juin je pense. J’achète d’abord une protection pour l’écran (en verre), me rappelant l’épisode précédent. En me disant que le mois suivant j’achèterai une coque. Bim Bam Boum, mon téléphone tombe sur un coin et ça fissure l’écran (sous la protection donc). La réparation coûte 95€. Donc en fait, je préférais reporter l’achat d’une coque à 20-30€ pour me retrouver avec une facture de 95€. Olé.

    1. dollyjessy dit :

      Je compatis complètement : combien de fois je n’achète pas des choses qui ne me couteraient pas trop cher juste pour ne pas dépenser, ce qui cause tôt ou tard une plus grosse dépense ! Et la coque qu’on remet à plus tard, grave erreur ^^

Répondre à Elodie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Instagramons - nous

épinglons – nous

  • Salade de tomates, f
  • Recette : Brownie au
  • Un joli canapé
Retour en haut
© 2013 Dollyjessy - tous droits réservés