Partage l'article
Et/ou laisse un commentaire
Mood 05 • 06 • 16

Faut-il posséder un pénis pour aimer le foot ?

Cette semaine j’ai reçu un joli communiqué de presse tout mignon, au sujet de l’Euro 2016 qui approche. Sur la photo on peut voir une fille en jupette qui tient un joli ballon rose et qui nous propose à nous, les filles, de vivre l’Euro en parlant shopping et vernis à ongles, parce que le foot c’est aussi pour les filles pardi ! Parce cette compétition que nous subissons gravement en tant que personnes de sexe féminin relève d’un sport de mec quoi, qui nécessite un esprit suffisamment élevé pour pouvoir en comprendre tous les tenants et aboutissants. Ben oui, nous, en tant que filles, on a eu besoin de plusieurs années de réflexion avant de comprendre ce qu’est un hors jeu, de savoir quand il y a tirs au but à la fin d’un match, ou encore combien de joueurs doivent composer une équipe. On était tellement occupées à jouer à la barbie et nous mettre du vernis que notre cerveau n’était pas disponible pour assimiler les règles de cette activité si complexe qu’est le football. Entre 2 coups de limes à ongles sur le canapé avec chéri, on lui demande pourquoi ce magnifique but qu’à mis Ronaldo, ou Ronaldinho, ou l’autre Ronaldo, oh merde trop compliqué, bref pourquoi ce but qu’a mis ce joueur était refusé par l’arbitre. Cheri doit ensuite nous expliquer ce qu’est un hors jeu, et comme chéri n’a pas souvent d’occasions de nous expliquer des trucs et nous montrer son intelligence supérieure, et bien il en rajoute, et conclut par dire que de toute façon on ne peut pas comprendre, on est une fille. Puis parfois, pour lui montrer qu’on s’implique on lui fait une petite remarque sur les maillots des joueurs, dont la couleur bleue tire peut-être un peu trop sur l’anthracite. Ou sur le physique des joueurs, parce que quand c’est le bon Ronaldo qui enlève son t-shirt, là on peut enfin trouver de l’intérêt à un match.

STOOOOOP. STOP. STOP. STOP. CHUUUUUT.


Moi j’aime pas le foot, j’avoue

ALORS, si je n’aime pas le foot, ce serait parce que je suis une fille !??! VRAIMENT !?

Ce n’est pas parce qu’il s’agit d’un milieu où on rencontre quelques enflures érigées au rang de demi-dieux ? Ou encore parce que regarder une balle s’échanger pendant 90 mn peut-être lassant à la fin ? Ou parce que les comportements agressifs de certains supporters est insupportable ? Ou parce que j’ai envie de baffer certains joueurs qui, surtout aujourd’hui, ne réalisent pas la portée de leurs actes sur tous les gosses qui les voient comme des modèles ? Ou encore parce que pendant de longues semaines on va nous bassiner, partout, quoi qu’on fasse avec ça ? Je me souviens encore de mes séries préférées qui sautaient à cause d’un match…

Ah je suis navrée… Je n’aime pas le football c’est vrai. Mais je n’aime pas le foot indépendamment de mon GENRE, c’est lié à mes goûts en tant que… personne. Je suis vraiment désolée de réduire à néant des années de croyances, c’est tellement marrant les blagues sur les femmes et le foot, je suis si confuse de détruire un mythe pourtant crucial.

Tenez en tant que personne et être humain, il se trouve que je n’aime pas les trucs qui accaparent toute l’attention du pays pendant un certain temps, même le Festival de Cannes peut me saouler, et pourtant j’adore le cinéma.

Figurez-vous que je n’aime pas les documentaires animaliers non plus. C’est comme ça, je me fais chier, rien à faire. Mais D. les adore, il peut rester 2h devant la télé à regarder des lions gambader. Pas parce que c’est un homme, parce que c’est une personne qui aime regarder des animaux faire leur vie. Ca fait de lui une fille d’aimer les animaux ? Ou peut-être qu’il aime les voir copuler et que je suis mariée à un zoophile en devenir ? On s’en fout de la raison, il aime ça c’est tout, et le fait qu’il s’agisse d’un homme est une pure coïncidence.

Je connais plein de filles qui adorent suivre le foot, qui adorent les soirées bière autour d’un match important de l’Euro. Et ces filles n’ont pas besoin de parler shopping pendant la soirée foot, elles n’ont pas besoin de s’habiller en pom pom girl sexy avec des chaussettes hautes.

Ca voudrait dire que ce sont des garçons manqués ?

Mais si souvenez vous de cette expression qu’on employait souvent, et continue parfois d’employer, pour désigner une fille qui n’aurait pas des goûts de… fille. J’ai moi même souvent été cataloguée de garçon manqué, parce que j’ai toujours aimé les jeux de combats, les voitures, que je m’habillais beaucoup en sur-vêtement, que je trainais avec des garçons, bref parce que j’ai aimé et fait des trucs de… garçon.

Mais revenons 3 secondes sur cette expression aberrante. Un garçon manqué. On est une sorte de garçon pas vraiment fini en fait ? Un peu raté puisqu’on est devenu une fille, un être sans pénis, mais qui aime tout de même des choses de garçons.


Garçon manqué, fille ratée, ou la naissance d’un 3° genre

Je vous ai déjà dit que j’adorais conduire, vraiment, je ne peux pas m’en passer, et après 10 ans de conduite le préjugé de la femme au volant me sort par les yeux, vous n’imaginez pas. Quand le vendeur s’adresse à mon mari quand on achète une voiture et pas à moi, quand le dépanneur essaye de m’arnaquer en me disant que je dois acheter une batterie à 200€ alors qu’il suffit juste de brancher des pinces, quand un mec m’applaudit dans la rue parce que je réussis un créneau difficile, quand un mec à qui je n’ai rien demandé commence à me donner des indications quand je me gare tranquillement, tel un prince sauvant une jeune fille en détresse, je ne sais même plus comment réagir.

Fut un temps j’adorais regarder les combats de free fight, je voue un culte aux films sur la boxe, mon taux de réussite pour les créneaux est de 95%, j’écoute du rap français et je sais même pisser debout (non je rigole, j’ai déjà essayé une fois je vous raconte pas le carnage)(je rigole bis).

Ca voudrait dire que je suis un garçon manqué ?

Pas sure, je n’aime pas du tout la bière, j’aime les cocktails un peu sucrés, et je mets souvent du rouge à lèvres. Et puis le nom de mon blog est bien girly limite jeune fille attardée.

Bon bah, je dois juste être une fille ratée.

Et vous, vous êtes des vraies filles qui n’aimez pas le foot et parlez shopping pendant que vos mecs regardent un match ? Ou vous êtes des filles ratées parce que vous aimez le foot ? A moins que vous soyez un cas aigu de garçon manqué ? Oh je ne sais plus, avec tous ces genres c’est compliqué de s’y retrouver, pardonnez-moi :(

Je vous fais plein de bisous les filles (et les garçons qui me lisent), bon dimanche soir et à demain pour un nouvel article, j’ai déjà mis un preview sur Instagram si vous voulez voir !

PS : je suis tellement une fille que j’ai mis une photo de football américain vous avez vu ? Je mélange tous mes pinceaux.

PS 2 : pourquoi cet article ? Parce qu’en 2016, balancer du rose, de l’argument girly, jouer sur les préjugés, même sous forme d’humour, pour communiquer et bien ça ne devrait pas passer.

Dans le même genre

Mood 30 • 10 • 16

Ca y est, j’ai compris pourquoi il existe des gens contre l’avortement et le mariage gay. Démonstration scientifique à l’appui.

Attention, cet article est volontairement un peu provoc hein

u_avortement
Mood 05 • 10 • 16

Les choses que je ne supporte pas faire mais que je fais quand même

J’ouvre le placard et m’aperçois qu’il est rempli…

Blogueuse mode lifestyle humeur drôle Paris
Mood 28 • 07 • 16

Ma chère France, ne te fie pas aux médias s’il te plait…

Et si on tirait une balle dans le pied du pays, juste pour voir ?

Mood 14 • 01 • 16

Tu l’as bien cherché ! {Vis ma vie de boulet ultime}

Il n’y a pas longtemps je vous disais pourquoi je ne pouvais pas croire au Karma…

UNEboulet
Mood 05 • 09 • 13

La question du bio

Il est arrivé mon premier article qui ne parle ni de gâteaux, ni de fringues, ni de colle UHU. Je vous avoue que j’ai beaucoup hésité à…

Manger bio, c'est aussi une question de budget !

21 commentaires

  1. Chaimae dit :

    Ahahaha xD

    Ton article est bien drôle ! Une vraie claque aux préjugés ! J’aime bien le foot (et pas juste pour regarder les joueurs) mais ça doit être aussi une des raisons pour laquelle j’ai longtemps été cataloguée comme un garçon manqué. Ça et le fait que je ne sache pas me mettre de rouge à lèvres (oui, je sais…)

    Bref !! Merci pour cet article :D

  2. Lolly dit :

    AHHHH ! Bon j’ai beaucoup ri mais surtout, SURTOUT, il tombe tellement à point, ton article ! C’est que la com’ pour « mettre les filles » au foot me SAOUUUULE tellement.

    D’abord parce que ce n’est pas vraiment pour les mettre au foot mais plutôt pour « les aider à suivre et à s’impliquer dans la passion de leur copain ». Bonjour le stéréotype.
    Ensuite parce que j’aime pas le foot, et que l’aménagement de mon centre-ville toulousain pour se « mettre aux couleurs de l’événement » défigure complètement mes allées préférées, mes jardins favoris et mes petites rues pittoresques dans lesquels je marche (et ou me balade) tous les jours.

    Bref, je suis bien d’accord avec ce que tu dis. J’ai des amies qui aiment le foot, pour de vrai, qu’elles aient un copain ou non d’ailleurs.
    Et puis moi j’aime pas ça, en revanche j’aime le rugby, et puis j’aime la bière « pas de fille » (véridique, une fois sur deux quand on me sert, ça donne « ah tiens, c’est pour vous, mais c’est amer hein ? »….), j’aime les cocktails secs, et le vin rouge, et pi j’aime pas le vin blanc, j’aime pas les desserts, et je peux faire un repas entier que de fromages tous les jours de ma vie. Ah et je suis une « geek » (encore une case prédéfinie), j’adore les jeux vidéos. Sur l’ordinateur.
    Alors il paraissait pendant longtemps, que j’étais un garçon manqué.
    Sauf que je me maquille tous les jours, et que je voue un culte incommensurable à la salade, et que j’adore cuisiner. Merde, ça c’est un truc de fille ! Du coup, je suis quoi ?

    J’ai toujours détesté cette expression nullissime pour exactement les raisons que tu décris !
    Je peux embarquer mon chéri à un spectacle du Ballet de Moscou qui représente le Lac des Cygnes et je suis allée à de nombreuses lan avec lui. Ca n’en reste pas moins un homme et puis moi une femme, et puis je suis teeeeellement contente, au contraire, qu’on ait autant de choses qui nous plaisent en commun !
    Même si des fois, ses amis les plus idiots se moquent de lui (comme quand je l’emmène pour une soirée restaurant éphémère chez une fleuriste que j’adore, décoré par une organisatrice de mariage un peu particulière, cuisiné par une jeune et talentueuse traiteur et photographié par une nana dont j’adore le travail)(et puis il a adoré)(même qu’on a mangé des fleurs, mais pour de vrai, pas juste en déco et comestible sur le bord de l’assiette).

    Bref, ça fait un moment que je te lis, avec beaucoup de plaisir, et là j’avais envie d’intervenir !

    Tiens d’ailleurs, ils ont pénis qu’on a pas, car le retournement dans le vagin a été interrompu…. Ce sont eux les « pas-finis » pas nous :D (ahhh le morceaux du « X » manquant !)

  3. J’adooore ton article ! Je n’ai qu’une chose à dire : merci merci merci pour ce « coup de gueule » que j’aurais pu moi-même passer ;)

  4. Marie Lucille dit :

    Un article pleins d’humour et de vérités!!!!
    Je suis prof d’eps j’aime le sport et je déteste le foot!! Exactement pour les raisons que tu as si bien énoncé!
    Mais au font le sujet de ce petit débat est bien plus profond et intéressant… Les préjugés nous mènent la vie dure!!!
    Bref merci pour cet article ❤️

  5. Margot dit :

    J’aime ce genre d’articles, bravo !

  6. Elodie dit :

    Alors là bon coup de gueule !! Perso je suis pas fan de foot mais l’ambiance entre amis que ça entraine est cool. Et pour les stéréotype y avait qu’à voir les Ecossais à Metz hier avec leur maillot rose ! On leur a rien dit à eux j’suis sure !
    Non au cataloguage !

  7. Victoria dit :

    J’ai beaucoup aimé ton article, et je suis complètement d’accord avec toi! On peut être une fille, féminine, adorer le sport et en faire beaucoup, même regarder la F1 le dimanche après midi (bon d’accord, quand j’avais le temps avant d’avoir des enfants !). Et aussi ne pas aimer le foot en tant que sport, c’est tout. Comme toi, je trouve ça extrêmement ennuyeux et suis exaspérée par le comportement des joueurs comme des supporters. C’est difficile de faire comprendre ça aux gens!
    D’un autre côté, ça doit aussi être compliqué pour les hommes qui aiment les « trucs de filles » comme la danse par exemple, de ne pas se faire cataloguer.
    En tous cas ça fait super plaisir de lire un article comme ça, merci :D

  8. Aurore dit :

    ça me rappelle un commentaire sous une photo de Netflix sur Facebook. L’image indiqué tu sais que les choses deviennent sérieuses quand … compte Netflix partagé. Le mec disait « On connait tous ça … C’est les hommes qui paient et les femmes regardent Shadow Hunter ou Pretty Little Liars … » Autant dire qu’on a été une bonne poignée à le remettre en place, plus cliché tu meurs et dans mon cas plus faux tu meurt puisque c’est moi qui paît tout simplement car je suis la plus cinéphile/dingue de séries et Shadow Hunter et Pretty Little Liars font partis de ces séries qui me sortent par les yeux. Et pour le cas du foot, de même je n’aime pas, je m’y intéresse pas et mon chéri non plus … il préfère la boxe et le cricket. Très jolie coup de gueule, tu sais vraiment bien remettre les choses en places !

  9. éloely dit :

    J’aime vraiment beaucoup le ton de ton article <3

  10. AnDroKtoNe dit :

    C’est clair que la génétique et/ou l’identité de genre n’a aucun rapport avec le fait d’aimer telle ou telle autre activité.

    Personnellement je ne me considère pas totalement comme femme (pas du tout comme homme) et je ne suis pas du tout attirée dans l’ensemble par les activités « dites féminines » et plutôt attirée par celles habituellement « dites masculines » (mais pas que).

    En fait je suis moi, un être complexe, et je me fous de ce qu’on attends de moi, je me fous de comment on me perçois, je me fous (dans la mesure de mon possible) du « qu’en dira-t-on ».

    Par contre, je déteste le foot et encore plus ce qu’il est devenu.

    Je suis on ne peut plus d’accord avec toi.

  11. Bravo, Bravo et encore BRAVO ! Le ton que tu prends dans cet article est juste magique et j’ai tout de suite senti que j’allais adorer, et qu’on était en phase sur ce sujet. Je n’aime pas le foot non plus, pour les mêmes raisons que toi, et notamment parce que j’ai beaucoup de mal avec les joueurs et avec les millions que brasse ce sport quand des gens dans le monde crèvent la dalle. Et quand en plus, on a des joueurs incapables d’aligner 3 mots de français correctement, ou se retrouvant au centre de scandales qui ne devraient pas exister, ça me révolte ! Ces personnages publics qui sont des modèles pour un grand nombre de jeunes ne mériteraient pas d’être sur le devant de la scène de cette façon ! Si encore on parlait de leurs exploits sportifs ? Ben oui quoi, ils font du sport à la base non ? Non ? Ah bah, c’est que je n’ai vraiment rien compris alors…
    Et pourtant je pourrais aimer davantage le foot, parce que j’apprécie la plupart des sports collectifs et qu’assister à un match quand il y a une bonne ambiance, une bonne équipe et une bonne mentalité, je trouve ça chouette et beau ! Parce que le sport, ça peut aussi véhiculer de vrais valeurs !
    Ce week-end, j’ai notamment assisté à un match de foot féminin et ça c’était du sport, du vrai, avec des sourires et une ambiance de folie.

    Je te rejoins entièrement aussi quand tu parles de cette notion de garçon manqué, de fille manqué, de 3ème genre. J’ai moi-même utilisé ce type d’expression quand j’étais jeune malheureusement, mais après avoir grandi et mûri, ces termes ne représentent vraiment plus rien. Je connais pleins de filles qui aiment le foot parce qu’elles aiment le sport, mais elles aiment aussi mettre de jolies robes ! Personnellement, je suis une fille, et je déteste quand on me regarde avec des yeux ahuris parce que je n’aime pas cuisiner ! Ben oui, j’ai beau avoir un vagin, la cuisine, je n’aime pas ça. Point barre. Il n’y a pas d’explications, c’est comme ça et puis c’est tout. Nous sommes pourtant dans une société moderne, qui évolue, mais parfois il y a certain préjugés qui ne bougent pas et c’est bien dommage….

    Mais avec des filles comme toi, on arrive à trouver espoir avec de tels articles qui remettent les pendules à l’heure et font du bien :)

    Tu l’auras compris, j’ai un gros coup de coeur pour ton article ! Bon je me suis un peu enflammée aussi par commentaire…. (oups ^^).
    Je m’arrête là et je te souhaite une très belle soirée ! Des Bisous !

  12. Très honnêtement je n’ai pas de pénis, du moins à ce que je sache, et j’attends avec grand impatience vendredi prochain. Avec les copains & les copines ont a prévu une grosse soirée fédératrice, joyeuse, stressante et j’en passe. On va tous porter un drapeau, les lèvres aux couleurs « bleu-blanc-rouge » sans parler des chapeaux ridicules qu’on a pu trouvé chez Carrefour ! Bref, on va vivre le truc à fond, car on a toujours l’impression que la Nation est soudée comme jamais dans ce genre d’évènement, bien plus qu’un Rolland Garros …
    Bisous, Chloé.

  13. florence dit :

    Quel plaisir de lire tes billets et d emettre le doigt dessus, pile poil ou il faut.
    Petite on me disait garçon manqué, tout l’inverse de maintenant ou je porte talons et suis fan de sacs à main.
    Pourtant j’aime le bleu, les voitures anciennes, je bois de la bière et je suis une fille.
    Les clichés on la vit dure et oui, le gars qui a l’impression de faire une bonne action en te guidant quand tu gares ta voiture ou qui s’esclaffe quand tu tournes les roues de la voiture, on l’a (malheureusement) toutes croisé.
    On est nous même et ça devrait suffire…
    A bientôt (te lire encore)

  14. Eloïse dit :

    J’aime le vernis à ongle, le rouge à lèvres, les robes, les baskets, la bière et le foot, je suis donc un peu perdue dans ces catégories ridicules :’D

  15. Jack dit :

    Moi, j’ai HORREUR du foot. Et pourtant, … Je suis un mec.

    En parlant de sport et de sexe (enfin « genre »), j’aime bien le sport automobile et j’ai toujours eu de l’admiration pour les femmes pilotes. C’est un des seuls sports ou les femmes se « battent » avec les hommes : pas de catégorie à part.

    Elles sont trop rares sur les pistes, mais quand il y en a une, elle ne se traîne pas nécessairement en queue de peloton… J’en ai parfois vu sur le podium.

    De plus, elles n’ont pas un physique de « camionneur » : elles peuvent être très féminines sans que ça les empêche d’être performantes…

  16. Miss Blemish dit :

    Je pense que si peu de filles aiment le foot au départ c’est parce que culturellement au prétexte qu’elles sont des filles on ne leur donne pas forcément la chance d’y avoir accès. De leur expliquer les règles, de regarder un match avec elles et donc de les initier comme beaucoup de papas et de mamans peuvent le faire avec leurs petits garçons. Alors c’est plus tard pour beaucoup que l’on a la chance de se faire une vraie opinion sur la question – et que certaines d’entre nous n’étant vraiment pas intéressées au final, on ne saura jamais quand il y a corner. Toutes ces réflexions de « genre » sont une création sociale et alimentées ensuite par la tradition et la stigmatisation de celles et ceux qui sortent du cadre (les filles/garçons manqués et inversement). Et c’est le problème de ces communiqués : ils alimentent les clichés au prétexte que socialement, c’est la version la plus répandue. Mais pas pour les raisons qu’ils présentent. Mais tout simplement parce que beaucoup de footeuses s’ignorent encore.

    Bref, j’aime bien ce genre d’article et la réflexion qu’il fait naître :)
    Belle soirée et à bientôt !

  17. Alexandra dit :

    Ton article m’a beaucoup fait rire :D Je suis carrément une fille ratée alors, puisque contrairement à toi, j’aime passer des soirées avec mes ami(e)s à regarder du foot et puis voilà! J’ai écrit un article sur le même sujet récemment du coup ça me fait du bien de lire que je ne suis pas la seule à trouver ça aberrant. En tout cas merci, tu as illuminé mon mardi par ta bonne humeur :)

  18. Sarrousse dit :

    Hihi j’adore cet article !
    Je me souviens m’être trop énervée après une serveuse dans un restaurant qui nous avait proposé « un vin rouge plus léger et sucré qui devrait plaire à ses dames ». J’ai eu peur qu’elle crache dans mon assiette après mais ça fait tellement du bien parfois de râler un bon coup.

  19. Gwen dit :

    Et oui comme tu dis pas besoin d’avoir un pénis pour aimer le foot. Pour ma part, ça me plait, l’ambiance, la bière et les soirées. Le foot me plait surtout en cette période parce que l’atmosphère est conviviale, les gens sont positifs et ça me met tout simplement de bonne humeur.
    A contrario je comprend complètement qu’une fille, ou un garçon n’aime pas le foot, ça arrive …
    Quoi qu’il en soit, j’aime le foot, je suis une femme et je ne parle pas vernis pendant les matchs :)

    1. dollyjessy dit :

      Merci de confirmer que c’est possible Gwen ! ^^

  20. […] as marre de l’euro ? Viens faire ça ou ça ». Comme l’a si bien dit ma très chère Jessica sur son blog, il n’est pas obligatoire d’avoir un pénis pour aimer le football. Pour ma part, cela est plus […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Instagramons - nous

épinglons – nous

  • Recette : Brownie au
  • Un joli canapé
  • Blush
  • Tickled Pink Roller
Retour en haut
© 2013 Dollyjessy - tous droits réservés