Partage l'article
Et/ou laisse un commentaire
Mood 14 • 01 • 16

Tu l’as bien cherché ! {Vis ma vie de boulet ultime}

Retrouvez-moi sur Instagram, Facebook, Twitter et maintenant Snapchat ;)

Il n’y a pas longtemps je vous disais pourquoi je ne pouvais pas croire au Karma. La moitié du temps l’univers a l’air d’avoir une dent contre moi mais je ne vous ai pas dit que l’autre moitié du temps je suis juste un boulet. J’ai des périodes où tout va bien, je ne fais pas de conneries, et d’autres où si je suis songeuse, inquiète ou angoissée par un truc, que je ne parviens plus à me concentrer à ce que je fais, et que je deviens très tête en l’air. Ca peut réellement foutre en l’air mes capacités et me faire passer d’une fille relativement intelligente à une fille qui serait née sans cerveau. Quand le karma fait des siennes en parallèle, je peux passer des journées surréalistes. Je précise donc que je fais la différence entre la poisse sur laquelle je n’ai aucun impact et avec laquelle j’ai appris à vivre sans pleurer presque sereinement, et la poisse que je me créé moi-même, et qui me met très en colère contre moi.

Tenez, la semaine dernière j’aurais pu arriver première au concours du plus gros boulet s’il existait, allez je vous raconte quitte à me ridiculiser un petit coup.

Je vais faire quelques courses mais il n’y a aucune place à côté donc je fais ma feignasse et me gare sur une place de livraison, après tout à Paris tout le monde le fait et je ne vois jamais de voiture enlevée pour autant. La rue est relativement vide donc je ne vais gêner personne, un camion de livraison peut très bien se mettre derrière moi sans gêner la circulation. 15/20 mn plus tard je sors du magasin et je vois une autre voiture garée à la place de la mienne. Il se passe 3 secondes, le temps que l’information remonte au cerveau et que je percute. Il faut savoir que j’ai développé une force de relativisation très forte en grandissant, donc je me dis toujours « ce n’est pas grave, c’est juste de l’argent et un peu d’emmerdes ». Même si au fond de moi je me reproche d’avoir choisi l’option de facilité et que je mérite ce qui arrive, comme une leçon. Je reste zen, enfin je me convaincs de rester zen, nuance. Je rentre chez moi à pied en étant persuadée que les clefs de ma maison sont dans… ma voiture donc je m’imagine dehors à attendre en me flagellant avec des branches d’arbre. Je me souviens que D. est malade et qu’il est resté à la maison, j’ai donc une chance incroyable. J’attends que ma voiture soit enregistrée sur le site de la fourrière et dès que je le peux, je m’empresse d’aller récupérer la voiture. J’arrive à la fourrière, je commence à sortir mon permis quand mon téléphone sonne. C’est D. « T’as laissé les clefs de la voiture sur la table ». Relativisation étape 2: je respire, je m’insulte un peu à l’intérieur, mais je reste calme, je fais le chemin inverse, D. m’envoie un sms pour me dire d’être indulgente avec moi-même, parce qu’il connait ma capacité à m’auto-flageller et sait que je suis préoccupée par plein de choses. Le blog, la vie tout ça.

J’arrive à la maison, il reste 1h avant la fermeture, je sais qu’en me dépêchant je peux y arriver mais j’ai perdu tellement de temps avec cette histoire que je n’avais pas pu écrire l’article que j’avais prévu d’écrire, donc je me dis que cela peut bien attendre le lendemain matin, je payerai la même chose de toute façon… (relativisation façon Jess étape 3). Donc j’écris mon article.

Ouais. Le lendemain matin j’arrive à la fourrière, j’ai bien vérifié que j’avais tout, un permis, des clefs, accessoirement une carte bleue en espérant que eux aussi fassent les soldes.

Je ne suis pas contente mais j’ai mon papier, je descends au 2° sous-sol comme indiqué, il fait froid et l’ambiance donne l’impression qu’Hannibal Lecter peut surgir de nulle part à tout moment. Je ne trouve pas ma voiture, je demande au mec et il me sort qu’il ne sait pas où sont les voitures et que c’est à moi de la trouver. Sérieusement mec ? OK.

Le parking est immense, mais quelle chance, je vois mes warning allumés de loin. Et là je tilte. « Euh les warnings allumés depuis plus de 12h ça pue.. ». Puis je me rassure « mais j’ai une voiture toute récente, ça va le faire, ce n’est plus comme à l’époque où avec D. on sortait du ciné après avoir laissé les phares allumés sur ma cacahouète et qu’on ne pouvait plus démarrer. »

Je mets le contact et là rien. Enfin si, des voyants qui s’allument partout, ma bagnole commence à faire une crise d’épilepsie qui ne me rassure pas trop. Je ne craque toujours pas, je me retiens avec force parce que le théâtre me rend hyper sensible en ce moment, dans le sens où j’ai dû me séparer de mes techniques de refoulement pour parvenir à vraiment jouer.

Je vais voir le mec antipathique, j’aurais peut-être dû mettre un décolleté, mais j’ai préféré mon gros gilet moumoute. Je lui demande s’il peut me prêter des câbles.

– Ben on n’en a pas !
– On est dans une fourrière, un endroit où vous embarquez souvent des voitures en warning, et vous n’avez pas de câbles ?
– Et bien non Mademoiselle, les gens se démerdent.

C’était le mot de trop, je rentre dans ma voiture et je commence à chialer. Je vois un autre mec rayer contre un poteau une voiture qu’il remorque, normal, il s’en fout royalement. Il sort et me propose de pousser ma voiture pour la faire démarrer. Je refuse. Par instinct. J’ai assez pris de décisions de merde depuis hier. J’appelle mon assistance incluse dans ma garantie, on m’annonce qu’un dépanneur va venir m’aider dans 1h. Ok, j’attends. Dans le froid. Avec les yeux brillants, en me disant qu’à Metz au moins j’aurais pu appeler mon papi ou plein de gens, et que finalement je me sens un peu seule parfois dans cette ville. Enfin le délire de l’apitoiement ultime sur soi-même quoi. Je ré-enclenche le processus de relativisation, « façon l’assistance est gratuite, je rate un cours de théâtre mais ça arrive, au moins avec cette histoire je vais arrêter d’être conne insouciante. Parce que pour être honnête, ce n’était pas la première fois que je garais ma voiture là, et il y avait des places à 10 mn à pied, et que parfois je cherche clairement les problèmes. Pour preuve, j’étais sur ma réserve d’essence et j’avais prévu de justement faire le plein après les courses. Si vous ne conduisez pas je vous explique, quand on a vidé sa batterie, il faut rouler un petit moment sans couper le contact pour s’assurer de démarrer la prochaine fois. « Mais putain Jess, POURQUOI tu attends d’être sur la réserve pour mettre ta putain d’essence hein ! Mais tu mérites tout ce qui t’arrive, t’es trop conne putain putain PUTAIN » (voilà en gros ce qu’il se passe dans mon cerveau à cet instant).

Le dépanneur arrive, il me voit en détresse, il fait la bonne patte, et il me dit « Va falloir changer la batterie, elle a 3 ans donc je ne suis pas sure qu’elle reparte, et de toute façon sans gasoil vous allez devoir couper le contact pour en mettre et vous ne pourrez plus démarrer donc je ne peux pas vous laisser comme ça ». Oh tant de compassion à mon égard.

Je lui demande « c’est combien ? »
– Euh faut que je regarde, je dirais 250€
– Vous avez des batteries sur vous ?
– Toujours ma petite dame.
Forcément il voit une jeune fille, en galère mais souriante, avec une Audi, il ne se doute pas que je paye cette voiture à crédit (du temps où je gagnais bien ma vie quand je n’avais justement plus de vie) et pense donc que j’ai de l’argent à foison. D’ailleurs il me sort :
– Vous, vous n’êtes pas parisienne !
– Ah oui pourquoi vous dites ça ?
– Parce que vous êtes en panne dans une fourrière avec une réserve de 15 km d’essence, et que vous avez le sourire quand même.
Ouais en 1h j’ai arrêté de pleurer quand même. Et personne n’est mort de toute façon (relativisation étape 4).

Donc je dois changer ma batterie. Sauf que. Je ne suis pas née d’hier, je sais bien que la batterie va repartir comme neuve mais il me met le doute à cause de l’essence, donc je lui demande « vous êtes sûrs ? han je ne sais pas comment je vais faire, je suis à découvert, mon mari va me tuer », bref je fais ma pauvre fille et j’en rajoute des caisses. Il me sort que je peux quand même essayer et que je peux laisser le contact allumé pour faire le plein. Rien qu’avec son regard j’ai compris qu’il réalisait que son pigeon du jour serait quelqu’un d’autre.

Je vais mettre de l’essence, je roule 1 bonne heure et je rentre chez moi.

Et là je vois quoi ? Une étiquette rouge sur ma voiture précisant que l’enlèvement a été demandé par quelqu’un.
« Oh le gros connard ! » C’est sorti tout seul, je vous jure.

Donc voilà si la majorité du temps je gère, je peux être une sacrée sous-douée. D’ailleurs c’était une période où je n’étais pas au top, je n’arrivais pas à écrire d’articles et niveau confiance c’était la cata.

Bref, donc si un jour vous vous sentez au plus bas et vous trouvez nulle, pensez à ma petite histoire. Elle vous fera surement un peu sourire, vous vous direz que vous n’êtes pas un si gros boulet que ça en comparaison, et que de toute façon demain tout ira mieux ahaha.

J’en ai des tas des histoires, en fait je voulais vous en raconter plusieurs, mais cette fois là j’ai atteint le niveau ultime, ça méritait bien un article entier !

Et vous, votre plus gros moment de boulet ultime ? Me laissez pas seulllee !!!

Je vous fais des millions de bisous, bonne nuit, olala je publie hyper tard !!

Dans le même genre

Mood 05 • 10 • 16

Les choses que je ne supporte pas faire mais que je fais quand même

J’ouvre le placard et m’aperçois qu’il est rempli…

Blogueuse mode lifestyle humeur drôle Paris
Mood 05 • 06 • 16

Faut-il posséder un pénis pour aimer le foot ?

Cette semaine j’ai reçu un joli communiqué de presse tout mignon, au sujet de l’Euro 2016 qui approche…

Ueuro2016

64 commentaires

  1. Stéphanie dit :

    La loi des séries comme on dit… Mais pas conne pour autant, non non non ! Moi mon moment boulet, c’était dans un parking où je suis restée bloquée 45minutes (donc en retard à ma réunion), au bord de la crise de nerf car ce parking était juste @&€!#%, sans réseau (évidemment) et où ils te donnent un code avec plein de chiffres à l’entrée pour pouvoir en sortir, l’idée à la con parce qu’après avoir tourné une bonne 1/2h pour trouver une place, ben le code hein… Bref ! On a toutes connu ces histoires, mais maintenant, on peut vraiment en rire :))

    1. dollyjessy dit :

      Ah non pas conne, mais quand t’es un boulet, une fille, que tu fais jeune, les gens te prennent pour une conne ^^ Un parking avec un code ?! Rappelle moi de ne jamais m’y garer ahaha ^^ Merci pour ton commentaire Stéphanie, à très vite j’espère.

  2. louloute dit :

    mdr moi jai oublié de mettre mon reveil, cassé une tasse et jai renversé la boite de mon kusmi tea edition limitée par terre … Jai eu la haine je suis partie dormir en faisant la gueule car ce jour je les ai enchainé

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha quand ça s’enchaine on se dit qu’il vaut mieux rester sous sa couette ^^ Ca me fait rire parce que hier juste avant d’écrire l’article j’ai renversé à l’envers ma boite de kusmi dans l’évier mouillé..

  3. Charlotte dit :

    Génial cet article, décidément ta façon d’écrire… ♡ J’adore ! Tu as tellement raison sur la dédramatisation de la situation ! J’ai tendance à réagir exactement comme toi, surtout en ce moment aussi.
    Lundi matin par exemple, je me suis levée plus tôt pour profiter de mon petit déjeuner (pour une fois!) qui est sacré pour moi, mais que je néglige souvent. Sauf que du coup (classique), je me dis que tranquille, j’ai le temps. Résultat : super à la bourre je demande avec des cœurs dans les yeux à mon papa de m’emmener à la gare. Mais comme c’est un lundi matin bien cliché, il pleut des cordes et je cours pour avoir mon train. Je tombe. Devant le train qui s’en va, sans moi. Snif.

    Le principal s’est d’en rigoler après !

    Gros bisous ♡

    1. dollyjessy dit :

      Oh merci c’est gentil. AHAHA, je connais ça !! Quand je pense que j’ai tout mon temps, je finis souvent en retard aussi. Je compatis pour le train raté, d’autant que moi je ne peux pas vraiment courir donc je dois faire la fille nonchalante qui s’en fout de rater son train ^^ Bisous Charlotte, à très vite j’espère ;)

  4. J'ai écrit dit :

    Bon j’avoue, j’ai bien ri au début, la voiture enlevée et toi qui avait oublié tes clés car il faut le faire, mais je crois que comme toi après j’ai accusé le coup. Je me reconnais dans ton article, car j’ai un peu cette attitude aussi, de relativiser quand ça arrive et puis en fait, quand tu les enchaines, deux trois quatre trucs un peu moches comme ça et bah, ça m’arrive aussi de pleurer (et de manger des fraises tagada) et en général ça va mieux après (c’est les fraisas tagada je crois qui font le boulot)(et surement la nuit de sommeil)

    1. dollyjessy dit :

      Tu as le droit de rire, si j’en parle et que j’assume j’ai bien conscience de l’absurdité de la situation ^^ L’écrire va me permettre d’y réfléchir à 2 fois avant de prendre une décision insouciante ! Oui pleurer peut faire du bien, mais il m’en faut vraiment beaucoup pour pleurer, là j’étais sensible et ça s’est enchainé donc c’était foutu. Bizarrement la bouffe ça marche pas sur moi ^^

  5. Elodie S dit :

    Au fur et à mesure que j’avançais dans la lecture de cet article, je n’arrêtais pas de me dire: « ça aurait tellement pu être moi…mais tellement »….j’enchaîne aussi ce genre de choses. Récemment à la préfecture ou j’ai dû faire 4 aller/retour parce qu’à chaque fois, il manquait un papier….

    1. dollyjessy dit :

      Alala les papiers pour les dossiers de préfecture, c’est bien le moment où il faut recourir à toute sa concentration sinon on a vite fait d’y passer une journée ^^

  6. emma dit :

    Oh la la je me reconnais tellement dans ce post.. Il m’est arrivé pareil pour la fourrière x)
    Mais le pire que j’ai pu faire, c’était un jour où j’étais vraiment crevée. Je devais faire pleins de choses en très peu de temps. J’avais mon nouveau MacBook air au top du top que je venais d’acheter pour mon école avec toutes mes economies , depuis une semaine. J’étais tellement fatiguée que je l’ai posé sut le toit de ma voiture. J’ai entendu un énorme bruit mais je n’ai pas réagi… Arrivée chez moi je me suis rendue compte que j’avais roulé 10 min avec et donc forcément il n’est pas resté sur le toit… J’ai cherché de partout je ne l’ai jamais retrouvé..
    Maintenant je fais beaucoup plus attention!!
    J’ai aussi fait tomber l’iPhone 6 de mon copain dans les toilettes car je l’avais mis dans la poche arrière de mon Jean.. Je dois avoir un problème avec Apple! Mais ce ne sont « que » des problèmes matériels, et ça m’a appris à faire plus attention aux affaires mais aussi à relativiser.. Bon courage !! :)

    1. dollyjessy dit :

      OH MON DIEU. En lisant ton commentaire j’ai tellement imaginée la scène que j’en ai eu mal pour toi. Là pour le coup je n’aurais pas réussi à relativiser, à moins d’avoir une assurance qui couvre assurément ce genre de choses. Parce que même si je te rejoins sur les problèmes matériels, je me souviens tellement du temps où j’ai eu mon premier macbook, rien que de le transporter me faisait peur tant il coutait cher ! J’ai aussi fait tomber 2 téléphones dans les chiottes, à l’époque des téléphones moches, ça fait du bien de ne pas être seule ^^

  7. ohhhhh je suis fan , bravo pour ta résilience ,promis j’ai beaucoup ri mais pas pour me moquer , je crois que c’est notre privilège de femmes d arriver à rire de nous , on est toutes un peu étourdies parce que justement on a toujours 100 000 choses dans la tête :-)
    le pouvoir de la pensée positive ça aide à vivre , ça ira mieux demain ça le fait hihiihih , bonne et belle journée du vendredi
    à bientôt

    1. dollyjessy dit :

      Oh mais tu as le droit de rire, et même de te moquer si ça te fait du bien ^^ Je ne sais pas si ce sont les femmes en particulier, mais il faut en effet savoir rire de soi surtout quand on est un Pierre Richard Bis ! Bon vendredi à toi aussi, à très vite j’espère ;)

  8. C’est dingue comme à chaque fois j’ai l’impression de me lire ! Je suis un boulet doublé d’une poissarde ^^
    Et justement je suis dans ma phase POISSE puissance 1000 ! Il m’arrive des tas d’histoires tous les jours…parfois c’est épuisant, tu te dis pourquoi moi sérieux ?!

    alors je compatis à ton gros moment de solitude !

    D’ailleurs ton mec à la même réaction que le mien… avant il me disait que j’étais une cas soc’ et maintenant il est hyper conciliant « nan mais relativise, te prends pas la tête, t’inquiète la chance va tourner » (et ça, ça n’a pas de prix, d’avoir quelqu’un de rassurant à ses côtés ^^)

    1. dollyjessy dit :

      Les histoires qui s’enchaînent ou comment faire ressembler sa vie à un mauvais film comique ^^ Bizarrement c’est d’habitude moi qui vais le rassurer parce que D. s’énerve plus facilement, mais quand c’est abusé comme cette fois là les rôles s’inversent ! Bises Pauline, à bientôt .

  9. Moi aussi j’ai un côté Pierre Richard mais je ne m’en suis rendu compte que assez récemment parce que mon mari m’appelle Pierre Richard… :D Je pensais que c’était normal de casser un verre ou un truc régulièrement ! (non?)
    Il y a quelques années, je me suis renversé sur les pieds un plat chinois en entier (poulet ananas/riz cantonais) que je venais d’aller chercher en bas de chez moi, 6 étages et 10 minutes plus loin…voilà, j’avais plus de repas…et j’étais juste ensevelie sous le riz avec de la sauce dans les chaussons, en total désarroi au milieu de ma petite cuisine, quand mon mec m’a vu comme ça, je ne sais même pas s’il était surpris :D
    Et moi aussi, je me suis déjà fait enlever une voiture à Paris ;-)

    1. dollyjessy dit :

      Nos maris sont les seuls à savoir de quoi on est capables ! Je parie que tu avais la tête ailleurs quand ton accident de riz est arrivé, en tout cas quand ce genre de situations arrivent, je ne sais pas pour toi tu me diras si je me trompe mais on ne crie même pas, on ne pleure pas, on regarde juste nos chaussons remplis de riz avec désarroi comme tu dis ^^ Dans certains quartiers les voitures enlevées c’est très rare, mais dans le 7°/15° les flics n’ont que ça à foutre, ils tournent parfois des heures dans mon quartier pour mettre des PV aux résidents qui oublient parfois de le mettre ! Merci de partager ton expérience, des bisous.

  10. Et beh!!!!
    J’ai bien ri mais pas pour me moquer, disons que tu les as accumulé! On dirait un sketch! Je suis parfois un peu comme cela et je pense qu’on l’est tous un peu, certains jours!! Bon courage pour la suite et dis toi que c’était le pire de 2016, tu l’as déjà vécu!! Yes, maintenant que du bonheur !

    1. dollyjessy dit :

      Oh mais je sais bien que tu ne te moques pas, j’ai bien conscience du ridicule de la situation, ma vie ressemble bien trop souvent à un Sketch ahaha. Merci beaucoup pour ton petit mot ;)

  11. Je suis restée scotchée devant mon écran! Quelle intrigue, quel suspens haha! J’avais l’impression d’y être et je visualisais très bien la scène! ^^ C’est sûr que les « péripéties » se sont enchaînées, ma pauvre! Mais l’aspect positif dans tout ça, c’est ton très bon article que j’ai adoré lire! :)

    1. dollyjessy dit :

      J’avais peur que ce soit trop long donc tu me rassures ^^ Merci, tout est bien qui finit bien alors ^^ A bientôt claire ;)

  12. Aurore dit :

    Niveau boulet, je suis assez forte aussi, en lisant ton article, je me suis dit en lisant ton article que c’était d’ailleurs une bonne chose que je n’ai pas le permis finalement. ça m’évite certaines boulettes, comme le fourrière notamment. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai loupé mon arrêt de métro car trop préoccupé dans mes pensées, je me rappelle aussi la fois où je me suis étalée de tout mon long en descendant du métro alors qu’il bougeait encore. Mais le pire, je crois c’est que je me suis fait une sacré réputation chez certaines personnes, qui m’ont gentiment invités chez elle et se sont retrouvés avec un verre en moins, un tapis trempé … :/ Mes parents m’appelle Miss catastrophe depuis toute petite, ça veut tout dire ! ^^

    1. dollyjessy dit :

      Ca ne veut rien dire pour la voiture (bon à part la fourrière), bizarrement j’ai beau parfois être une miss catastrophe, au volant je ne fais aucune connerie, je reste très concentrée et j’ai des réflexes qui m’ont permis d’éviter pas mal d’accidents dus aux autre. J’ai aussi été serveuse et je ne cassais vraiment pas grand chose. Alors que la station de métro ratée ou les chutes arrivent parce qu’on n’est justement pas concentrées dans ces instants ! A très vite Aurore, des bises ;)

  13. Chaimae dit :

    Hahahah super l’histoire :D
    Ça arrive, comme tu dis, l’essentiel est de pleurer un bon coup car c’est vachement plus facile de relativiser après ^^

    Ma dernière galère en date : j’avais mes papiers à refaire à la préfecture (je suis étrangère donc…). Je pensais avoir tous les papiers dans ma boîte mail donc j’étais tranquille genre « je vais les imprimer le soir, de chez moi et pour demain, ce sera nickel ! »… Misère : la moitié des papiers était sur ma boîte pro et, bizarrement, tous les mails de début septembre à fin novembre (période où ma boîte m’a envoyé mes papiers sur mon mail) ont juste disparu. N’ayant pas le PC du boulot (avec mes mails sauvegardés) et que je dois être à lé préfecture à 8 heures trente du matin pour avoir un ticket et que je n’ai pas les clés du boulot… La préfecture, c’est sur rendez-vous. Donc quand tu ne te présentes pas à celui qu’on t’a donné, le prochain est pour dans 4 mois. Et mes papiers avaient déjà expiré au moment du rendez-vous. Le stress total ! T’imagines le pire « je vais être expulsée… Je vais perdre mon boulot » xD

    En plus, d’habitude, il y a un mec qui fabrique des plaques de voiture à côté de la préfecture et qui a un photomaton. Je me disais « je sais qu’il ouvre tôt, je ferais mes photos avant de prendre mon ticket… Après le stress des papiers (que j’ai réussi à récupérer le jour même car heureusement un collègue est arrivé tôt ce jour là et m’a permis de rentrer imprimer ce que je voulais), le stress des photos : le mec a décidé que, ce jour là, il n’allait pas ouvrir avant 11 heures. Il ne restait plus que 15 minutes avant mon rendez-vous… Bref, j’ai du faire le trajet jusqu’à côté de chez moi pour prendre des photos (le seul endroit ouvert à 8 heures qui fasse des photos). Et devinez quoi ? L’appareil de la dame (elle a un truc qui fait des photos instantanées) est tombé en panne 3 fois. TROIS FOIS ! « Jamais vu ça » qu’elle me dit…

    J’ai réussi à être à la préfecture à 9 heures… J’en ai pleuré dans la voiture (car je ne conduis pas et c’est mon copain qui a du vivre tout ça avec moi hahah xD).

    Bref x)
    D’habitude je suis prévoyante et j’enregistre tout dans mes mails ou je prend tout en photo pour pouvoir tout récupérer mais là… C’était une après l’autre… PLUS JAMAIS ÇA !! :D

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha, en effet là tu as fais pareil, on n’a pas anticipé les imprévus en fait !

  14. Londoncam dit :

    Bonjour Jess !
    Je découvre ton blog depuis quelques jours et je le trouve très agréable, frais et sincère :).
    Merci pour cette petite histoire de boulet… Du coup je me permet de t’en raconter une qui te fera rire.
    J’ai pour ma part fait mon boulet le 31 décembre au matin. Je rentre de chez mon chéri pour repasser chez moi, préparer mes affaires, sortir la bûche que j’ai faite du frigo et prendre ma voiture pour partie en Normandie pour le jour de l’an.
    Et tiens, la bonne idée, je vais descendre les poubelles avant de partir. Je prends mes clés, ma poubelle, les bouteilles en verre et descends au sous-sol de l’immeuble. Bim les bouteilles dans la poubelle pour le verre ! Bim, bim… bling… Bling ??? Ouais, la boulette que je suis a jeté ses clés avec la bouteille… Dans la poubelle du verre qui ne s’ouvre pas !
    J’ai eu un bol monstrueux car le monsieur qui gère les poubelles était dans le parking et m’a aidée. Après avoir essayé en vain d’ouvrir cette satanée poubelle, qui ne peut être ouverte que par le camion poubelle (on dirait qu’on y jette des diamants…) il a plongé la main (gantée) par le trou pour les bouteilles et a réussi par miracle à attraper mes clés !
    Je suis passée moi aussi par les stades « je suis trop conne », « reste calme, au pire tu vas chercher les doubles à l’autre bout de Paris au boulot de ton mec sans carte Navigo ni argent »… Voilà voilà !

  15. Lily dit :

    Bonjour,

    Waouh! Quelle aventure!
    J’ai eu grand plaisir à lire toute cette histoire. Et celles des commentaires, bien sûr. Je me suis régalée… Quelle vie palpitante vous avez, les filles ;)

    Jamais il m’arriverait une telle mésaventure. D’abord, je ne me gare jamais là où il ne faut pas, j’aurais trop peur de me retrouver sans voiture. Après je n’habite pas Paris n’est-ce pas? Donc, trop facile! (J’habite une petite ville côtière).
    Ensuite si jamais il m’arrivait de retrouver ma voiture à la fourrière, j’y enverrai mon homme pour la récupérer ou un pote…Trop froussarde pour aller vers l’inconnu, toute seule :(

    Je suis si prévoyante que ma vie est bien calme, et je préfère finalement ;)
    J’aurais appris que tu es de Metz. Moi aussi!

    C’est le deuxième de tes articles que je lis, (et oui je suis toute nouvelle lectrice) et… j’aime beaucoup ta façon de raconter les choses;)

    Belle journée,
    Lily

    1. dollyjessy dit :

      Je suis contente que tu postes ce commentaire, il montre bien qu’on cherche ce qu’on sème ahaha. Je veux justement prendre exemple sur les gens comme toi très prévoyants et qui évitent de prendre des risques débiles ^^ D’ailleurs à Metz à part au tout début de permis sur une place de marché, je n’ai quasiment jamais eu de soucis, jamais de PV.. Et je faisais moins de boulettes, parce que je n’avais pas une vie aussi dispersée qu’à Paris, j’avais beaucoup moins d’enjeux dans ma vie, pas de blog, pas de théâtre, pas de freelance, je n’étais pas en retard quand ici je suis en retard 1 fois sur 2. La moi de Metz me manque tiens ^^ Je suis contente que tu aimes mes articles, j’espère te revoir très vite par ici du coup. Des bises Lily.

  16. Oh ma pauvre!!!
    Je ne dis pas que j’ai adoré lire ton moment boulet mais ton article est tellement bien écrit que je suis restée scotchée devant mon pc pendant le temps de la lecture!
    Moi aussi, je suis un gros boulet. Mais c’est parce que je suis trop speed, je fais 20 choses en même temps, résultat je fais des étourderies… Très souvent (trop souvent!!!)
    Bises,
    Bon week-end

    Petite and So What?

    1. dollyjessy dit :

      Ah mais c’était le but ne t’inquiètes pas ^^ J’en n’ai pas parlé mais ça arrive en effet souvent quand on veut faire trop de trucs à la fois ! Bises ;)

  17. Holala, j’ai eu envie de pleurer avec toi dis donc.
    Je n’ai pas de voiture, ni le permis (à Paris je n’en aurais pas l’utilité, et surtout… le permis ça coûte un bras que je n’ai pas.)
    Tu m’as rappelé ma meilleure amie au lycée, ça m’a fait sourire un peu.
    J’ai vraiment été prise dans ton récit, j’étais même soulagée de lire la fin de l’histoire.
    Je suis aussi un gros boulet comme je te disais sur hellocoton, une vraie Pierre Richard avec des histoires tellement invraisemblables que parfois on a tendance à se demander si je blague pas (si on reste dans ma vie un minimum syndical on se rend compte que ma vie est parfois un vrai « drama »).
    Bref, merci d’avoir partagé ça avec nous.
    Bon week-end. Bises ♥

    http://www.madeinsheena.Fr

    1. dollyjessy dit :

      Quand on vit à Paris je comprends qu’on ne passe pas le permis en effet. Ah ça va, ça me rassure je me demandais si mes histoires allaient vous intéresser, surtout que l’article est long ! On doit avoir des vies similaires alors :D Merci à toi pour ton petit mot, à très vite et des bisous.

  18. Ah AH AH ! Incroyable plus boulette que moi cela existe donc… C’est rassurant de voir qu’il en existe d’autre de cette espèce… Non parce que moi dans mon entourage c’est juste que j’ai cette étrange sensation d’être l’extraterrestre… Le sempiternel « OHHHH c’est Adé ça ! » Ben oui c’est moi… Moi qui m’étale au milieu de la rue, moi qui oublie les clefs de la voiture DANS la voiture en voyages au Portugal, encore moi qui étale son chocolat chaud brulant sur mes jambes, mon short, mes pompes blanches à disney … Je te laisse imaginer la tronche de mes vêtements toute la journée qui a suivi… En toute discrétion ! Bref… oui tu es rassurante ma belle Jessica… Car non tu n’es pas seule ! Cela dit je dois bien reconnaitre que je salue ton calme et ta capacité à relativiser… Bien que cela s’améliore avec l’âge j’ai plutôt tendance à devenir folle quand il m’arrive encore ce genre de péripéties à 30 ans…

    1. dollyjessy dit :

      JE COMPRENDS TROP. On me connait pour mes boulettes mais la plupart du temps je n’en fais pas trop, cela dit j’ai vraiment la réputation d’être une poisseuse, à juste titre ^^ Je sais donc ce que c’est d’être le boulet du groupe ahaha.

  19. Oh la vache ! Là, je dois admettre…RESPECT ! Quelle histoire, c’est la loi des séries ça. En tout cas, continue à garder cet esprit de « relativisation », je suis persuadée que c’est la bonne attitude à adopter quand le sort s’acharne :)

    1. dollyjessy dit :

      Ah oui il vaut mieux adopter cette attitude, je connais des gens qui angoissent, paniquent, crient ce qui n’aide pas vraiment à trouver une solution. Moi je reste zen, et quand c’est vraiment trop je pleure ou gueule un bon coup pour évacuer la colère et c’est reparti ^^

  20. Camille dit :

    Parfois, dans ces moments là, on aimerait se téléporter sous sa couette, se dire que toute cette histoire n’est qu’une blague et qu’on ne fera plus rien de ses dix doigts. Comme je te comprends !
    On relativise (la voiture aurait pu exploser), on reste zen et on se dit que ça ira mieux demain… Boulet magique ou pas, je t’envoie tout plein d’ondes positives ! :)

    1. dollyjessy dit :

      Ouais on a évité l’explosion :D Merci beaucoup Camille, des bisous <3

  21. Jack dit :

    Quand je lis ça, je suis content de ne pas avoir de voiture…

    Pourtant, j’ai un garage…

    1. dollyjessy dit :

      La voiture en soit n’est pas une contrainte du tout, bien au contraire mais là je ne peux m’en prendre qu’à moi même :)

  22. PTAK dit :

    Aaah la fourrière… Moi ça m’est arrivé une fois. J’avais oublié qu’il y avait le marché, le lendemain, sur la place où j’avais garé ma voiture. Je vais au poste de police pour dire que j’ai perdu ma voiture. Je ne connais pas le numéro de ma plaque d’immatriculation et bien sur les papiers sont dans la voiture. Je me souviens que de deux chiffres, ce qui suffit ce jour là. Ma voiture est donc bien à la fourrière. Je demande ensuite où se trouve la fourrière et par quel moyen je peux y accéder. Le policier me demande alors: « vous avez une voiture pour aller à la fourrière? » (Oui, bien sur, j’ai ma deuxième voiture, la Ferrari qui dort au parking. Ben non c*¨^** j’ai pas de voiture là…). Il me dit que je peux y aller à pied, ce n’est pas loin. Je me mets en route. Au bout d’un certain temps, je me dis que c’est quand même sacrément loin. Je fais demi tour, je prends le bus. Le bus m’arrête dans un quartier chelou. Je dois marcher sous des ponts, près de voies à grande vitesse, au milieu de prostituées. J’ai légèrement peur… Je ne trouve toujours pas la fourrière (je n’avais pas internet sur mon téléphone, je n’avais qu’une carte). Je trouve la mairie, qui m’indique où se trouve la fourrière. On m’indique aussi que c’est compliqué d’y aller en transport. Je commence à baisser les bras comme toi, je suis prête à pleurer… Alors la personne m’y emmène gentiment, ouf. Arrivée à la fourrière, je dois d’abord retrouver ma voiture pour ensuite donner les papiers au monsieur pour ensuite pouvoir récupérer ma voiture. Quand je trouve ma voiture. Je découvre, qu’en plus de devoir payer la fourrière il faut aussi payer un PV. Ben oui parce que quand t’es étudiante, payer les frais de fourrière c’est pas encore assez la galère…
    Voilà voilà, t’es pas seule, on est toutes là !

    Bise
    Sylvaine

    1. dollyjessy dit :

      Ah oui la place du marché, ça m’est arrivé une fois à mes débuts de permis, l’angoisse ! Tu dois être dans une ville comme Paris, l’enfer pour accéder aux fourrières en transport, et elles sont en périphérie dans des quartiers pas terribles.. Quand on ne connait personne on se sent vite seule au monde dans ces situations, c’est gentil de la part de cette personne de t’avoir aider en tout cas. Bises Sylvaine, merci pour ton commentaire ;)

  23. Merci pour ce doux moment de rigolade, et de compassion.
    Ma dernier boulette date de Septembre, le 1er exactement. Mon chéri faisait à manger quand il me dit

    – Tu peux aller chercher un saladier stp ?
    – Ouais … (pas très motivée)

    Comme j’étais franchement pas motivée, je décide de sauter par dessus mon canapé au lieu de le contourner… je n’aurais jamais dû ! Nous somme le 15 janvier je ne peux toujours pas marcher sans mes béquilles. J’ai eu le ligament arrachement + arrachement osseux … qui a entraîné une algoneurodystrophie … j’en ai pour 12 à 24 mois de souffrance … j’ai perdu mon taff … bref tout va bien !

    Bisous.

    1. dollyjessy dit :

      OH MON DIEU, ton histoire me fait mal au coeur ! Pour le coup même un instant de paresse ne mérite pas de telles conséquences. En plus après un truc pareil on est bourrés de regrets et on se dit « si seulement je… » Je vois que tu as un blog, pour le taff dis toi que ce n’est pas le plus grave, c’est peut-être un signe pour écrire plus sur ton blog ou faire d’autres choses ? Enfin des choses assises, pas de la randonnée hein ^^ J’espère que tu vas bien te remettre, et surtout que tu arrives à relativiser, car on se laisse facilement miner dans ces cas là. Plein de bisous Chloé <3

  24. Delphine LS dit :

    Eh bien ! Ça doit bien vacciner contre le stationnement sur les places de livraison…

    des boulettes, j’en ai des wagons, mais j’aime bien celle ci :
    Il y a environ deux ans, je lance une de mes machines à laver quotidiennes. J’ouvre le hublot, il y a des petites particules blanches sur les fringues. Hop ! Je relance un cycle pour régler le problème.
    Mauvaise idée : il y avait une couche dans la machine, après deux lavages, elle était exposée, il y avait de la couche partout, y compris l’espèce de gel qui retient les liquides.
    Et depuis ? J’ai refait le coup DEUX fois de plus…mais sans la chchance du débutant : elles ont explosé au premier lavage !

    1. dollyjessy dit :

      Ouais c’est certain. Mais pour le coup une voiture ne se fait pas enlever en 10 mn, à moins que quelqu’un appelle la fourrière, ce qui ici est assez dégueulasse car je ne gênais vraiment personne, il restait de la place derrière moi pour une éventuelle livraison.. Du coup même pour 10 mn c’est fini ! Pas mal les couches qui explosent, ce sont des couches lavables ? A bientôt Delphine.

  25. Désolée mais, j’ai ri…
    Ma dernière boulette, demander à une cliente habituée mais pas vue depuis 1 an pour quand est prévu le bébé l’entendre me répondre elle a 18 mois ! ! YES ! !
    Sinon, je suis le genre de fille qui coince son talon dans une grille d’aération en plein Paris, devant une terrasse pleine qui fait un vol plané, se fait super mal, qui voit le regard des « spectateurs » se dit « sois forte, ne te dégonfle pas… » se relève, regarde les gens témoins de ma gamelle et dit en saluant : « je suis en petite forme aujourd’hui, je ne vous ai fait qu’une figure simple ! » . autant te dire que les gens m’ont applaudi et certains m’ont proposé un verre … !

    1. dollyjessy dit :

      Mais je suis contente que tu ris, cette situation aura au moins eu des aspects positifs ahaha. Ah les boulettes sur les femmes enceintes foutent tellement mal à l’aise ! Quant à ta chute, je compatis tellement, mais tu as assuré pour que les gens finissent par t’applaudir. L’essentiel n’est pas d’éviter ce genre de trucs (surtout quand on est maladroite) mais de savoir réagir ! Des Bises Lyne ;)

  26. Elodie dit :

    Si tu prends des cours de théâtre je pense que ton aventure peut faire un super scénario ! :)
    Moi j’ai déja eu droit a la fourrière aussi et si ça peut te rassurer j’ai même pas relativiser j’ai pleuré direct ! Et depuis je suis une psychotique des panneaux d’interdiction de stationnement (je l’avais pas vu c’était pas ma faute ^^)

    1. dollyjessy dit :

      Oui en effet, ce serait un bon sketch ^^ Et encore tu es à Metz, c’est plus simple de stationner, enfin sauf au centre ! Ca m’était déjà arrivé à Metz d’ailleurs, sur une place du marché, c’est surtout là qu’il faut scruter les panneaux ! Bises Elodie.

  27. florence dit :

    Une journée « boulet » avec les conséquences que ça entraine… L’enchainement malheureux des circonstances, les effets co-latéraux… pas facile à vivre sur le moment, on voudrait HURLER à la terre entière (et pourquoi pas l’univers) « POURQUOI MOI ???? ». Quand la vie reprend son cours (naturel, normal, quotidien de base) en y repensant on se dit « non mais vraiment, quel boulet, y qu’à moi que ça arrive ». Mais non, on a tous des jours ou tout s’enchaine négativement..

    1. dollyjessy dit :

      Le pire est que dans ces cas là on ne peut pas dire « Pourquoi moi ? » car on est entièrement responsables ! A l’inverse de la poisse que j’ai souvent et indépendante de mes actions (cf le premier article sur le karma) ^^ On est tous des boulets parfois, on a tous de la poisse parfois, certains sont juste un peu plus touchés que les autres je dirais :D Des bises Florence, à bientôt.

  28. Nastasya dit :

    Yeaaaaaaaaah! Une copine boulet comme moi !!! Je ne compte plus mes boulets attitude, car il y en a trop ! J’ai même fait le coup de penser que ma voiture était à la fourrière en ne la retrouvant pas dans la rue… sauf que c’était la mauvaise rue…!
    Mon best of boulet reste mes vacances à Phuket, où en 10 jours, j’ai réussi à traverser la vitre d’un salon de coiffure avec un scooter, finir à l’hôpital avec 30 agrafes dans la jambe (donc bye bye le plan du diplôme de plongée), récupérer mon passeport à la police contre 800€ de pot-de-vin, être interdit de retirer de l’argent pendant une semaine car plafond dépassé, essuyer le vomi de mon copain qui a eu une intoxication alimentaire, et finir le dernier jour avec une intoxication à mon tour et l’impression de mourir dans mon lit, et seule… Voilà !!! A qui le tour ?!

    1. dollyjessy dit :

      Ahhaha oui la voiture au mauvais endroit j’ai aussi connu ! OLALA, je sais qu’un voyage implique des dépenses imprévues mais là… 800 EUROS POUR TON PASSEPORT c’est juste scandaleux. Je connais les voyages qui peuvent se transformer en enfer, là tu as été servie.. Du coup on se dit que voyager loin c’est pas toujours une bonne idée ^^

  29. J’aime tellement ce genre d’article, ça me fait me sentir moins seule ! J’ai tellement de moments boulets ou de solitude dans ma vie, parfois (souvent) j’ai envie d’en partager sur mon blog puis je ne sais pas si ça intéresserait.. Donc j’ai plutôt tendance à partager ça sur Twitteuuuur haha. Il n’empêche, j’ai adoré lire ton article, on a toujours l’impression que le sort s’acharne dans ces cas là, ça continue et tu te demandes quand est-ce que ça s’arrêtera !

    Plein de bisous !

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha Twitter est idéal pour ça, je le faisais aussi avant et ça fait du bien c’est vrai ! Je suis contente que ça te plaise en tout cas, comme toi je n’étais pas sure que cela vous intéresse ^^ Des bisous, à très vite !

  30. Coucou, je peux être un vrai boulet aussi, j’en ai une bonne sur la fourrière qui peux te donner le sourire !!

    Il y a quelques années quand j’étais étudiante, je suis partie en weekend chez une copine depuis la gare TGV d’Aix en Provence. N’ayant pas l’envie/les moyens de payer le parking pendant 4 jours je fais comme beaucoup de monde je me gare autour de la gare, me disant que certes ils font des travaux mais on est jeudi, d’ici lundi ils ne seront pas arrivées là où je vais me garer. Lundi soir évidemment plus de voiture… Je prends donc la navette pour me rendre sur Aix en Provence, de là je prends un taxi pour aller à la fourrière. Et là j’apprends que la gare TGV est divisée en 2, une partie dépend d’Aix, l’autre de Calas (village non loin d’Aix). J’étais évidemment garé dans la partie Calas, que ma voiture est dans un garage à Luynes (village autour d’Aix) mais qu’avant je dois aller payer à la gendarmerie de Calas. Ok le taxi me raccompagne chez moi et le lendemain je me fait accompagnée à la gendarmerie, et là j’apprends que mon contrôle technique était passé depuis peu, je n’y avais pas fait attention, que je ne pouvais donc pas récupérer ma voiture… J’ai donc dû patienter quelques jours, le temps que le garage fasse passer le contrôle technique pour pouvoir récupérer ma voiture… Bref le weekend me serait revenu moins cher dans ma vie d’étudiante si j’avais payé le parking… J’en rigole aujourd’hui quand j’y repense :)

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha ah oui là en effet, dans le genre « je peux m’en prendre qu’à moi même », tu rivalises avec moi ! 4 jours, tu avais de l’espoir ^^ Merci pour ton commentaire qui m’a bien fait sourire, à tout vite j’espère.

  31. Adelinou dit :

    Salut Jess !
    J’ai découvert ton blog il y a environ une semaine et j’ai eu un énorme coup de coeur pour tes longs articles bourrés d’honnêteté et pour le point d’honneur que tu mets à nous faire comprendre que tu n’es pas une blogueuse lisse et parfaite…
    Cet article en est un exemple criant !! Je me suis TELLEMENT reconnue là-dedans, le coup des warnings et de la voiture qui démarre plus, ça m’est arrivé il y a 3 ans… j’avais fait des courses la veille, je m’étais garée à l’arrache devant mon immeuble le temps de décharger mes sacs, puis après je suis allée me garer sur une vraie place, et je suis repartie chez moi sans capter que j’avais laissé les warnings… le lendemain matin, j’avais un entretien d’embauche… Je te laisse imaginer le niveau d’auto-flagellation quand je suis arrivée devant ma voiture ! Ce genre de situation m’arrive TOUT LE TEMPS, et ça fait tellement du bien de voir que je ne suis pas seule !
    Alors merci :)

    1. dollyjessy dit :

      Oh une nouvelle, bienvenue ;) Tu résumes bien mes intentions ! Ah oui les phares allumés, j’ai connu aussi, tellement de fois ^^ Maintenant je suis contente d’avoir une voiture qui éteint tout automatiquement quand je coupe le contact ahaha. Ah oui tu n’es pas la seule… J’espère que tu repasseras par ici du coup !

  32. Amanda dit :

    Je suis expat en Allemagne depuis 6 mois et j’ai enchainé les galères, comme si on m’envoyait des signes pour que je rentre en France !
    Je me suis offert un iphone 6, avec un forfait (cher pour payer l’appareil moins cher…) je donne mon rib toussa toussa…. je suis prélevée pour mon premier forfait, mais toujours pas prélevée pour le prix du téléphone… bref les mois passent j’oublie. jusqu’au jour où mon ancien colloc me contacte (J’avais déménagé depuis un mois) et me dit : « t’as reçu une lettre. »
    ok banal.
    puis une semaine plus tard : « c’est une lettre de société de recouvrement »

    ok. sympa. tu pouvais pas me le dire plus vite ?
    je peux passer quand ?
    ah beh la je suis malade, mais viens demain.
    ok c’est pas comme si cètait urgent.
    j’ouvre la lettre, la societe me demande 80 € d’amende + le prix du télephone et bien sur la note était à payer au plus tard il y a 15 jours. Sinon augmentation de l’amende.
    J’ai envie de me taper la tête contre un mur.
    bref j’ai payé. sans majoration. et c’est passé.

    bon c’est pas fini. je fais mes courses je gare ma voiture sur le parking, je re sors, voiture rayée à la clef.
    je pleure comme une gamine, touchée que ma petite voiture neuve jolie, payee par mes premieres économies se soit faites vandalisée.

    bon aussi après il y a eu la fois ou un jour après avoir aménagé dans le nouvel appart meublé, j’ai oublié une bougie qui a fait exploser l’étagère en verre au dessus de la tv.

    et plein d’autres.
    bref
    j’adore te lire c’est un régal, tu es authentique.

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha, en effet tu as du niveau aussi. Pour la rayure je compatis tellement, on n’a pas épargnée ma bagnole, c’est horrible surtout quand on voit bien que c’est volontaire ! Je suis contente que tu aimes me lire, j’espère te revoir bientôt par ici, des bises Amanda.

  33. Bonnal dit :

    Haha merci pour ce super article !!
    C’est tellement moi aussi !
    Début janvier j’ai fait tomber mon iPhone dans les toilettes pcq il était dans la pote de mon jean arrière (première et dernière fois que je le met la) et juste avant de partir en week end a Disney!!!! Donc pas trop de photo pendant me séjours …

    7 jours apres mon copain me prêt son vieux iphone (5s quand même ..) et on sort en boîte je vais aux toilettes mais sur le bord je vérifie… Il tenait très bien… Et bim je me retourne il tombe … Avec mon paquet de clope ou javais un billet… Tout perdu à cette soirée

    J’ai fait 2 iphones en 7 jours .. J’avoue jai craque au 2eme …. ^^
    En tout cas j’adore ta façon d’écrire je me retrouve beaucoup et j’adore george :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Instagramons - nous

épinglons – nous

  • @elisemus
  • Strawberry Lime Cupc
  • Happy 2017 friends!
Retour en haut
© 2013 Dollyjessy - tous droits réservés