Partage l'article
Et/ou laisse un commentaire
Mood, Tv Ciné 04 • 11 • 15

Ces films qui nous font tout remettre en perspective


(après l’avoir écouté je déteste le rendu du podcast et je m’insupporte un peu moi même par moments, donc je l’avais supprimé mais je vais le laisser, je dois me faire violence ahaha)

Parfois je me demande comment nous pouvons tous suivre des milliers de conventions sans jamais les remettre en question. On doit manger environ 3 fois par jour, on doit mettre des chaussures pour marcher dans la rue, on doit se mettre en couple, peut-être se marier, avoir des enfants. Il est normal pour tout le monde d’acheter une maison pour avoir son chez soi, travailler en attendant la retraite où on pourra enfin ne rien faire, même si on sera alors fripé et moche. Quand l’été arrive on doit aller en vacances, même si cela revient à se taper 1200 km avec 3 gosses qui ont envie de tout sauf d’être dans une voiture en plein cagnar, même si on se retrouve à passer 8 jours dans un mobile home avec des douches à partager avec 200 personnes, parce que les vacances, dans l’inconscient collectif c’est une bouffée d’air frais dans un monde où on ne fait pas toujours ce qu’on veut. Mais l’inconscient collectif s’est tellement battu pour ses congés payés, pour oublier l’enfer que la vie peut devenir parfois. Un peu comme on donne une sucette à un gosse chez le dentiste pour lui faire associer ce qu’il voit comme une souffrance à un moment de plaisir.

Parfois je me demande si nous ne sommes pas condamnés à vivre en faisant comme ci, parce qu’on nous a appris que c’était comme ci et pas autrement. Parce qu’on a oublié que toutes les habitudes que nous avons ne sont rien d’autre que des constructions sociales.

Comme on ne remet pas en question que la Terre tourne autour du soleil. Pourtant avant qu’on soit certain de cette vérité absolue, on était aussi persuadé que la Terre était le centre de l’Univers et qu’elle ne bougeait pas : l’homme était si important que sa planète ne pouvait être qu’au centre de tout.

Quand des scientifiques ont affirmé que la terre n’était en réalité qu’une petite bille parmi plein d’autres petites billes plus ou moins grandes qu’elle, et qu’elle était soumise à des forces et donc en mouvement, dans une société jusqu’alors régie par la religion, et la présence d’un tout puissant qu’il ne fallait pas remettre en cause par peur de représailles divines, ils étaient souvent vus comme des hérétiques. Ils étaient fous.

Je l’ai déjà dit quand je vous parlais de la notion d’âge, on a besoin d’étiquettes, de repères, de conventions, de suivre des chemins. Il faut ne pas trop réfléchir à cette question, ne pas trop remettre les choses en perspective, ne pas prendre trop de recul, car cela revient à être perdu au beau milieu d’une forêt face à 36 chemins différents, et seulement quelques indices pour trouver le bon, comme s’il en existait un bon. Et si c’était celui-là et pas un autre ? Si je passe par là peut-être que je ne pourrais plus jamais revenir sur mes pas. On réfléchit, on se pose 1000 questions, la confusion s’ajoute à la peur, on peine à respirer, comme on peine à respirer quand on regarde la réalité droit dans les yeux, sans refoulement, sans auto-protection chimique du cerveau, sans subterfuge aucun. On reste figé, on est tétanisé, quoi de plus perturbant que l’inconnu, alors plutôt que d’essayer un des chemins, on prie pour qu’un panneau tombe du ciel. Et par miracle il tombe du ciel, on ne sait pas pourquoi, ni comment, ni qui l’a envoyé ici, peut-être qu’une présence qui nous dépasse tous est là pour nous sauver. Peut-être que quelqu’un nous l’a envoyé pour nous faire prendre le chemin qui l’arrange lui, et on y voit que du feu, parce qu’au bout du compte ça nous arrange aussi un peu.

Ou peut-être que c’est juste moi. Moi qui me pose trop de questions, qui cherche toujours une faille, qui ne sait pas se contenter des réponses qu’on lui donne. Qui ai l’esprit trop critique pour accepter d’exister parmi toutes ces règles qu’on m’impose, bien qu’elles puissent être complètement con. Qui ne fait plus confiance.

Evidemment cette introduction peut paraitre déprimante, mais il ne faut pas le voir comme ça, le tout dans la vie n’est pas de chercher à tout prix un bonheur qu’on nous dicte, c’est de parvenir à le trouver par nous même bien que tout ne s’y prête pas toujours. A le trouver malgré TOUT. Mais surtout la vie doit être vécue en réfléchissant sur tout ce qui nous entoure, en prenant du recul, en remettant les choses en contexte, et non comme si on était au sein d’une secte où on applique des règles qu’on ne comprends pas toujours pour faire partie de la communauté. Elle doit être vécue en faisant gare de ne pas se laisser berner, en tout cas à se laisser berner à condition d’en être conscient, c’est bien là toute la différence.

Et surtout cette introduction qui finit par ne plus en être une tant elle est longue, c’est pour introduire ces films qui me font ressentir ce que ce texte vous fait peut-être un peu ressentir, ces films qui me font réfléchir sur le monde, qui me donnent envie de m’allonger dans une étendue d’herbe en regardant le ciel, et bien au delà.

Des films intenses, drôles, moins drôles, inspirants, des films à voir pour se laisser happer, même si c’est devant un poste de télévision, posé en face du canapé, comme dans d’autres millions de foyers, parce que c’est comme ça que tout le monde fait, alors pourquoi le remettre en question ? ;)

(J’en ai choisi 6, j’en connais d’autres, j’en ai sur une liste à voir, mais n’hésitez pas à partager en commentaires des films du même genre, même si je les ai probablement déjà vus !)

Les films qui changent la vie - blog lifestyle cinéma

1. Into the Wild, Sean Penn – 2007

Adaptation du livre de Jon Krakauer qui relate l’histoire vraie de Christopher McCandless.
La quête du bonheur à travers la quête de solitude, un besoin d’indépendance vis à vis de la société, une nécessite de ne pas suivre un chemin tout tracé bien qu’on soit voué à un avenir brillant. Le film à regarder avec des mouchoirs, le film qui donne une petite boule au ventre, et qui nous fait voir la vie un peu différemment quand on ouvre les yeux le lendemain matin. Parce qu’il fait réfléchir, non pas parce qu’il faut tout plaquer pour aller vivre avec des chèvres dans le Larzac. Jeune diplômé Christopher décide de bruler ses papier, de donner son argent, et d’aller sur la route jusqu’à rejoindre l’Alaska et être en totale communion avec la nature. Pour ceux qui ne l’auraient pas vu je n’en dirai pas plus, si ce n’est que Christopher avait finalement écrit dans un petit carnet : « Happiness only real when shared »

Un bouleversement émotionnel, un des meilleurs films de l’histoire, merci Sean Penn, on se voit une bière quand tu veux hein. Et le jeu d’acteur est exceptionnel, Emile Hirsch m’a chamboulée.

Les films qui changent la vie - blog lifestyle cinéma

2. Trainspotting – 1996

Comme le précédent les idées véhiculées dans ce film sont bien évidemment à prendre avec des pincettes, le film abordant notamment la toximanie, la drogue comme échappatoire du système, soit une fuite hypocrite des protagonistes qui cachent leur addiction derrière un pseudo anti conformisme. MAIS, les idées avancées font réfléchir, le scénario est très bien écrit, le jeu d’acteur vaut le détour.

Cet extrait résume très bien pourquoi j’aime ce film :

« Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvres boites électroniques.
Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle, choisir les prêts à taux fixes, choisir son petit pavillon, choisir ses amis.
Choisir son survet’ et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissu de merde, choisir de bricoler le dimanche matin en s’interrogeant sur le sens de sa vie choisir de s’affaler sur ce putain de canapé et se lobotomiser au jeux télé en se bourrant de McDo.
Choisir de pourrir à l’hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu’on fait honte aux enfants niqués de la tête qu’on a pondu pour qu’ils prennent le relais.
Choisir son avenir, choisir la vie.
Pourquoi je ferais une chose pareille ? J’ai choisi de pas choisir la vie, j’ai choisi autre chose. Les raisons ?
Y’a pas de raison. On n’a pas besoin de raison quand on a l’héroïne. »

Et nouvelle du siècle : Le 2° opus est annoncé, 20 ans après, avec les même acteurs. HOLLY SHIT.

Les films qui changent la vie - blog lifestyle cinéma

3. The Truman Show – 1998

J’ai vu ce film seulement cette année et me suis demandée comme j’avais fait pour passer à côté. Jim Carrey est excellent, le sujet de la vie en société est brillamment traité le tout avec beaucoup d’humour. Truman mène une vie paisible et apparemment heureuse dans un joli pavillon d’une station balnéaire où tout le monde se dit bonjour en souriant en partant au travail le journal sous le bras après avoir fait un bisou à sa petite femme, pour regagner son chaleureux foyer 8 heures plus tard. Mais face à ce bonheur presque mécanique, l’angoisse le gagne, il se sent étranger, il se sent observé.

Je ne vais pas en dire plus afin d’éviter de gâcher le plaisir de découvrir ce qu’il se passe vraiment dans cette jolie banlieue où s’alignent les sourires Colgate, si ce n’est qu’on est bien au delà de ce qui pourrait sembler être une critique de la télé-réalité (qui n’existait pas à cette époque hein) mais dans une dénonciation des dérives du de la vie en société dans notre monde moderne, ce film fait nous poser de bonnes questions.

4. La vie rêvée de Walter Mitty, Ben Stiller – 2014

« Oh un film de Ben Stiller avec Ben Stiller, je sais pas trop… » Et puis BOOM, son plus grand rôle, et une belle réalisation. Mon coup de coeur de l’année 2014, même si on peut lui reprocher une naiveté évidente, quelques esquives, une volonté de nous faire ressentir beaucoup de choses quitte à en faire trop ou frapper à côté.

D’ailleurs le BO est fabuleuse, la musique aide beaucoup à jouer avec nos petites émotions… Et l’apparition de Senn Pean est merveilleuse.

Walter Mitty vit sa petite vie ordinaire, s’accroche à sa zone de confort en s’autorisant de rêver, de fantasmer, pour compenser la banalité du quotidien et s’évader. Quand un problème au travail le contraint de s’éloigner de cette zone confortable, une aventure incroyable, dépassant tous ses fantasmes les plus fous, commence alors pour lui.

Les films qui changent la vie - blog lifestyle cinéma

5. Un monde meilleur, Mili Leder – 2000

Je n’ai pas vu ce film depuis 10 ans, mais je l’ai regardé une dizaine de fois, seule dans ma chambre, les yeux brillants. J’avais 15 ans, donc les bons sentiments et le pathos en veux tu en voilà me dérangeaient moins qu’aujourd’hui, mais au delà de ces critiques qu’on peut clairement adresser au film, il fait du bien. Il redonne foi, il nous fait nous dire que c’est possible, même si avec une vision réaliste du monde, on sait bien que cela relève du fantasme. Si le réalisme est nécessaire la plupart du temps, et qu’on ne peut s’empêcher de se laisser happer par le pessimisme, l’optimisme est ce qui nous permet d’avancer, de survivre, on en a besoin. Haley Joel Osment est le jeune acteur le plus brillant qu’il ne m’ait été donné de voir, une sensibilité tellement riche qu’elle en est troublante. J’adore Kevin Spacey et Helen Hunt, bref même si j’ai bien grandi, il restera dans ma liste des films qui ont marqué ma vie.

Trevor a un devoir à faire à la rentrée, le professeur demande à ses élèves de trouver et mettre en pratique une solution pour rendre le monde meilleur. Il suggère d’aider de façon désintéressée trois personnes qui devront à leur tour passer le relais à trois inconnus et ainsi de suite.

Les films qui changent la vie - blog lifestyle cinéma

6. Lost In Translation, Sofia Coppola – 2003

Je vous en parlerai dans un autre article, j’ai souvent eu le sentiment d’être complètement perdue au milieu de tout ce qui m’entoure. Le titre m’interpelait donc beaucoup, je ne l’ai pas vu depuis des années mais je me souviens exactement de la sensation qu’il m’a procurée, comme le font certains autres films de Sofia Coppola.

Cette impression de flottement, d’être dans une bulle au beau milieu d’une foule bruyante, la sensation que tout va très vite sauf.

Bob et Charlotte logent dans un hôtel, ils ne se connaissent pas, lui est ici pour faire un travail qu’il déteste, elle, accompagne son mari photographe en n’ayant pas grand chose à faire en attendant

Je sais que j’en ai vus plein d’autres de cette veine, mais ce sont les 6 qui me viennent instantanément à l’esprit.

Bien sûr les classiques comme Le Cercle des Poètes Disparus pourraient entrer dans cette liste mais l’article est déjà assez long. Et j’aurais bien parlé d’autres films qui ont marqué ma vie, mais je me serais éloignée du sujet, donc ce sera pour une prochaine fois.

Quoi qu’il en soit je suis friande de ces films donc n’hésitez pas à partager les votre.

Je vous envoie plein de bisous, et à demain pour un ou peut-être même 2 articles ! Bonne soirée les coeurs de belette.

54 commentaires

  1. Galathée dit :

    J’ai aussi adoré « Lost in translation » et « The Truman show ».
    Sinon là tout de suite, je dirais : « Take this waltz » qui m’a bouleversé (et il m’en faut beaucoup !), « Blue Valentine », « La vie des autres », « Week-end » (plusieurs films ont ce titre, il s’agit de celui avec Tom Cullen)… et quelques autres…
    J’adore être happée par un film et en ressortir pleine d’émotions ♥
    Par contre j’ai vraiment du mal à revoir une deuxième fois un film qui m’a bouleversée, j’ai trop peur d’être déçue !

    1. dollyjessy dit :

      Ah je voulais justement voir Take This Waltz, je note les autres du coup. Je comprends j’ai aussi beaucoup de mal à revoir un film, en tout cas je dois laisser passer quelques années !

  2. Julia dit :

    Très belle sélection !!

  3. Sweet Judas dit :

    Truman Show m’a aussi fait l’effet d’une petite bombe. Pas tant pour les questions que pour le malaise ressenti devant « la mise en scène » d’une vie parfaite, qui place Truman au centre d’une attention qu’il n’a jamais voulue (mon angoisse : être le sujet de conversation de la planète entière)(paie ton intrusion).

    Connais-tu « L’incroyable destin d’Harold Crick » ? Je ne sais pas s’il peut rentrer dans la catégorie des « films qui font réfléchir », mais je le trouve… précieux. Vraiment. Je n’ai pas d’autre adjectif qui le décrirait mieux :-)

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha t’imagines, peut-être que tu es en ce moment même la star d’une émission au fin fond du Japon ^^ Non je ne connaissais pas, je note ça merci ! A bientôt.

  4. Concernant Into the wild, il faut savoir que même si le film est plutôt intéressant, le livre est archi pourri. J’en avais parlé sur mon blog, d’ailleurs. Il ne vaut vraiment pas le coup, c’est beaucoup trop proche d’un article de faits divers géant (l’auteur est journaliste).
    La vie rêvée de Walter Mitty, énorme coup de coeur pour moi aussi, pour une fois que les Américains nous servent quelque chose de culturellement intéressant et avec une trame riche et nouvelle !

    1. dollyjessy dit :

      Ah oui ? Je n’avais pas du tout l’intention de le lire mais comme quoi on peut adapter un livre qui n’est pas génial et en faire un film fantastique ^^

    2. Chloé dit :

      Je te trouve très dure quand même, que tu n’aies pas apprécié ce livre c’est parfaitement ton droit, mais d’ici à décréter qu’il est « archi pourri »…
      Personnellement je l’ai beaucoup aimé, c’est vrai que le style n’est pas romanesque du tout et peut repousser, après tout comme tu l’as dit Krakauer est journaliste pas romancier. Mais je trouve qu’il propose des mises en perspective très intéressantes, avec des anecdotes de sa propre vie et des histoires d’autres personnes aux parcours similaires à celui de Chris, ça permet d’élargir un peu le propos, ça n’a pas le côté très biographique du film de Sean Penn. Du coup moi au contraire je recommanderai ce livre pour approfondir certaines idées abordées par le film, il faut simplement passer outre le style pas très engageant c’est vrai…
      D’ailleurs un autre livre de Krakauer vient d’être adapté, « Everest » (le livre s’appelle « Tragédie sur l’Everest »), je ne l’ai pas lu ni vu mais c’est au programme!

  5. Céline dit :

    Avec un tel article et surtout une si belle introduction, tu fais la Une sur Hellocoton aujourd’hui, c’est certain! Un grand merci pour ce beau partage à propos du cinéma ♥

    1. Céline dit :

      Ah et sinon, le film qui m’a beaucoup fait réfléchir cette année, c’est « Une merveilleuse histoire du Temps » qui nous démontre encore une fois qu’on a une chance terrible d’être en vie, tout simplement. Ce film est une pure merveille!
      Si ça t’intéresse, je lui ai consacré un article (sans spoiler) > http://www.tu-reves-lulu.com/2015/03/une-merveilleuse-histoire-du-temps.html
      Bisous :)

      1. dollyjessy dit :

        Oui je l’ai vu cette année et j’ai adoré ! Je vais jeter un oeil merci ;) Des bises Céline, à bientôt (et merci pour ton autre commentaire).

  6. Julie dit :

    De supers bonnes références. Tu devrais aussi regarder du côté de Paul Dano, parmi eux, tu as Gigantic, For Ellen et Little Miss Sunshine, films moins directs et moins clairs dans le message mais qui changent indéniablement quelque chose en toi, avec beaucoup de poésie et à la fois, beaucoup de violence.

    S’agissant de Trainspotting, je pense que la lecture n’est pas la même lorsqu’on a un peu traîné dans ces milieux là. Je ne suis donc pas d’accord à 100% sur la fuite hypocrite. Il y a quelque chose de réellement magique dans l’univers de la drogue, une sorte d’élévation spirituelle parfois, quand tu es bien entouré, une solidarité et une compréhension clairvoyante de l’autre. Les gens connaissent mal ces sujets et jugent, sévèrement, à tout va. On ne devrait pas juger les « drogués » tant qu’on n’a pas essayé … car comme pour tout, il y a du bon et du mauvais :D

    1. dollyjessy dit :

      J’avais vu Little Miss Sunshine mais pas les autres, je vais y jeter un oeil merci ! J’aurais pu nuancer mes propos car ce n’est pas si simple que ça en effet, mais de là à dire qu’il y a quelque chose de magique d’un point de vue si positif me dérange, la drogue dure est utilisée pour fuir la réalité telle qu’elle est vraiment, si elle peut rapprocher les gens et a indéniablement des côté positifs (sinon elle ne serait pas tant utilisée) utilisée de manière occasionnelle, elle peut surtout les détruire, rares sont ceux qui peuvent sans sortir une fois qu’ils sont tombés dans l’héroine, on est à un stade encore plus compliqué que beaucoup d’autres drogues. Et on parle ici de toxicomanie, pas d’un usage festif, donc d’une addiction forte qui induit des comportements à risque et finit par détruire les gens, à court terme pour les moins chanceux, à long terme pour d’autres parce que même si on gère, le corps lui finit par lâcher. Malheureusement je ne juge pas sans savoir, j’ai connu des toxicomanes mais je ne préfère pas en parler ici. Sinon je comprends tout à fait qu’on puisse avoir des points de vue différents, tout dépend du vécu de chacun après tout :) Merci pour ton commentaire Julie !

  7. Oanez dit :

    Un deuxième Trainspotting ? Coool :D

  8. Myriam dit :

    je ne suis pas tellement d’accord avec ton interprétation de « Truman Show », qui ne peut être une critique de la télé réalité, puisque celle ci n’existait pas à l’époque du film…

    1. dollyjessy dit :

      Non non je ne veux pas dire qu’il s’agit d’une critique de la Télé-réalité, Big Brother étant sortie en 1999 soit un an plus tard, on est d’accord ^^ Je voulais dire qu’on est bien au delà d’une critique de la télé-réalité qu’on connait aujourd’hui, mais bien dans une critique de la vie en société. Cela dit en effet en me relisant c’est ce que je semble dire, je ferais mieux de mieux m’exprimer parfois ;) Merci pour ton retour Myriam.

  9. BOURRAUX dit :

    Bonjour Jessica,
    J’ai beaucoup aimé ton introduction car je suis tout à fait d’accord avec toi. On ne peut pas, on ne doit pas recevoir toutes les informations et conventions sociales pour argent comptant.
    L’homme est un être doté d’une intelligence autant s’en servir! La pire des bêtises c’est l’absence de réflexion, on peut ne pas comprendre, je pas savoir….mais ingérer des informations sans réflexion, avoir des opinions sur des « on m’a toujours dit que.. », « c’est comme ça » Ça me rend dingue!

    Sans la réflexion et l’évolution de la pensée on serait toujours à l’age de pierre.

    Bref moi aussi j’ai été marqué par « The truman show » qui est un film fantastique, et « Into the wild » qui m’a fait pleurer (je suis une princesse qui aime les fins heureuses »

    Mon film préféré tout genre confondu est justement un de ces films qui font réfléchir c’est « Bienvenu à Gattaca » avec Jude Law, Uma Thurman et Ethan Hawke (rien que ça). Ce film raconte l’histoire de Vincent qui nait dans un futur ou les gênes des êtres devient plus important que leur capacité et leur volonté.
    Ce film est juste beau, il raconte comment un homme « hors normes » selon la société peut ce battre pour concrétiser ses rêves.

    J’ai été aussi très touchée par « Guillaume et les garçons à table », sous couvert d’humour et de bonne humeur, c’est film très prenant raconte le mal être d’un jeune homme qui à cause de sa féminité apparente est « rangé » dans la case homosexuel efféminé. Non on ne rentre pas tous dans des cases et c’est bien de le rappeler on l’oublie si souvent.

    J’ai découvert il y a peu le film « l’Agence » avec Matt Damon. Passé le côté « film romantique » ce film fait réfléchir sur le libre arbitre et les chance qu’on se donnent pour avoir la vie dont on rêve.

    Il y a aussi les classiques que tout le monde a déjà vu comme « Will Hunting », « Forrest Gump », « Rain Man », qui sont empreint de douceur et de réflexion sur l’être humain et leur différences.

    Voila ma petite liste non exhaustive bien sur.

    PS: je voudrais ajouter qu’un livre a changer ma vie (non je n’exagère pas) et je voudrait donc le partager c’est « les dieux voyages toujours incognito » de Laurent Gournelle. Je sais pas quoi en dire tellement il est unique en son genre. Il faut le lire, on se sent tellement mieux après, tellement plus nous!

  10. Victorine dit :

    Je n’ai vu aucun de ces films… Je me fais presque honte !
    Je voulais t’annoncer que je t’avais mise dans ma blogroll, même si je ne commente pas des masses (pas bien), je suis chacun de tes articles ! Enfin, bonne journée à toi :)

  11. Magalie dit :

    Bonjour,
    je lis régulièrement ton blog, mais c’est la première fois que je laisse un com’s (dsl j’en laisse pas des masses ^^) !!

    Mais je tenais a partager un des films qui a pris une lourde décision dans ma vie;  » 7 vies  » avec Will Smith qui traite le sujet de don d’organe. Je sais pas si tu l’a vu, mais franchement si tu a 2h devant toi je te le conseil avec bien entendu ta boite de mouchoir ;)

    J’avais des vues certains films qui tu cite, et comme toi j’adore ce genre de film bon j’avoue je j’altère avec des comédies romantique autrement trop déprimant ^^

    a bientôt bisous

  12. Magalie dit :

    je me suis relu dsl pour les fautes ahhh la honte ^^

  13. French Pbody dit :

    Bonjour!
    J’ai vu tous les films dont tu nous fais part…et je les ai tous adorés :)
    La Vie Rêvée de Walter Mitty est dans mon top 5 des films de 2014. Quand je suis sortie de la séance, j’étais encore dans le film, sur un petit nuage.
    Et The Truman Show…j’ai trouvé mon film du dimanche après-midi. Même quand on connaît la fin, on ne s’en lasse pas!
    Et encore bravo pour cet article sur la thématique cinéma/séries, ils sont vraiment intéressants et agréables à lire!
    Bisous à toi (et une petite gratouille à Georges ^^)

  14. La vie rêvée de Walter Mitty – excellent film, bravo Ben Stiller!

  15. Super sélection faut que je regarde le Ben Stiller alors parce que je m’étais fait la même réflexion que toi (Une nui au musée m’a traumatisé je n’ai même pas pu le finir ^^), je voulais e faire une sur mon blog avec des films marquants également eh bien la lecture de ton article m’a donné envie de m’y mettre encore plus vite :-)

  16. Jack dit :

    En lisant l’intro, j’ai l’impression d’être un peu à part des autres : je ne suis pas marié, pas en couple et je n’ai pas l’intention de m’y mettre. Bien souvent, j’ai eu l’impression qu’on se mettait en couple parce que c’était la mode ou pour ne pas rester seul. Dans les deux cas, je préfère la solitude, sinon, c’est lâche…

    Je ne pars jamais en vacances : je me sens bien chez moi. Donc, les vacances, c’est se lever tard, éventuellement aller une journée à gauche ou à droite ou faire les magasins. Mais pas besoin d’attendre les mois de juillet / août pour ça : quand j’en ai envie, je prends une semaine de repos et je me repose…

    Pour ce qui est du travail et de la maison, j’avoue. Mais la maison, j’ai toujours rêvé d’en avoir une à moi. Maintenant, c’est fait et j’en profite. Le travail, ce n’est que le moyen d’avoir la maison. Je n’ai jamais eu envie de faire quelque chose en particulier : j’avais envide d’avoir des sous, c’est tout. Tant qu’à faire, autant trouver quelque chose qui ne fait pas trop chier, qui ne fatigue pas trop et qui ne donne pas trop de responsabilités. A l’école, j’étais déjà comme ça : les options, c’était ce que je trouvais de moins dur pour moi et pas le plus intéressant. A l’école, j’aimais bien les récrés, au boulot, j’aime bien la pause de midi.

    J’ai 52 ans et j’aime bien les bonbons, les jeux vidéos, les DVD et je me sens très bien comme ça. Je n’aime pas penser à ce qui se passera dans 10 ans, dans un mois ou même dans une semaine : un jour à la fois et je tâche d’en profiter au maximum.

    Un de mes meilleurs passe-temps, c’est de regarder un DVD. J’ai horreur de consulter des programmes télés et de devoir attendre pour voir un film. Donc, j’en ai une collection d’environ 1.500 et mon problème, c’est de choisir…

  17. Céline dit :

    Coucou Jess’ !
    Alors parmi ta liste, je n’ai vu que « Into the wild », même si j’ai entendu parler des autres (en bien). Et tu as raison : il est bouleversant ce film. Mais il m’a tellement bouleversée que je ne le reverrai probablement pas…(Au scandale !). Mon degré de sensibilité est assez élevé, d’autant plus quand lorsque je sais qu’il s’agit d’une histoire vraie.
    Si je devais citer un film qui me transporte à chaque fois que je le vois (je mets à part les films fantastiques), il s’agirait du « Nouveau Monde » de Terence Malick, ou l’histoire de Pocahontas, la princesse indienne. Ce film est d’une beauté éblouissante…La première fois que je l’avais vu, je n’avais que très moyennement accroché car il y a beaucoup de plans, des scènes sans parole. Et c’est finalement de cela dont je suis tombée amoureuse. Les gestes, les bruits de la nature, la lumière du soleil, la vie la plus simple dans la forêt sur un fond musical de Mozart, c’est d’une perfection sans nom. Quand je le vois, je souhaite partir loin, vivre autrement avec ces gens, ces tribus. Ca serait un rêve.
    Je ne saurais que trop te le conseiller si tu ne l’as pas déjà vu ^^

    Des bisous !
    Céline

    1. dollyjessy dit :

      Ah oui il chamboule ce film. Mais les autres sont moins difficiles, je te conseille Walter Mitty qui est très positif dans ce cas ;) Je note le conseil, merci Céline !

  18. Mrs A dit :

    Hééé n’enlève pas la podcast c’est une idée géniale ! ( et j’aime bien le mec qui klaxonne à un moment donné derrière haha )
    Lost in translation … Mon film cultussime ! Tout est parfait: les acteurs, la photo, la musique <3

    1. dollyjessy dit :

      Merci c’est rassurant ;) Oui les klaxons, je vis dans un quartier calme mais ce soir là c’était assez bruyant !

  19. mmaciarp dit :

    Tellement d’accord avec ton intro ! y’a des jours ou j’ai vraiment envie de tout envoyer bouler et tout le monde avec…. du coup je sors dans les rues pieds nus ! (oui je sais grosse rébellion, mais je suis de nature assez timide alors c’est déjà un grand pas )

    merci pour ces conseils de visionnage, (pas vu la moitié, donc va falloir que j’y remédie très très vite !

    bisous

    1. dollyjessy dit :

      Ahaha, pieds nus ! J’aurais peur de me faire mal, je suis moins rebelle que toi tu vois ^^ Ah oui va falloir t’y mettre ;)

  20. Laurelas dit :

    Ton introduction était très sensée et intéressante, et c’est drôle, ces deux derniers jours j’ai des amies qui m’ont dit tour à tour quand je comptais utiliser mon Master pour travailler et quand j’allais rencontrer quelqu’un… Sous-entendu, quand est-ce que j’allais rentrer dans le moule, sort of.

    Je ne suis pas sûre de faire plus tard un travail lié à mon Master, bien que l’anglais appris durant ces années me servira toute ma vie. Et quant à rencontrer quelqu’un, j’aimerais beaucoup, mais je ne cherche pas particulièrement, et ça me va. Je sais que quand je « cherchais » plus activement, je n’étais pas forcément plus heureuse, et pas forcément en couple non plus, donc bon.

    Et mon boulot, même s’il ne sera pas mon boulot de toute ma vie, il est pas si mal, et j’apprends plein de choses mine de rien. Chaque chose en son temps, il n’y a pas un seul chemin qui nous mène au bonheur…

    Bref, dans cette veine de « carpe diem », mon film favori c’est About Time, le plus beau film que j’aie vu, mon préféré tout-court. Regardes-le, vraiment, tu ne pourras qu’être heureuse à la fin!

    Sinon je te rejoins sur cette sélection, même s’il y a des films qu’il faudrait que je revoie pour mieux les savourer, avec davantage de maturité.

    Bises :)

    1. dollyjessy dit :

      Tu as raison, utiliser ses études est une obsession chez les jeunes qui conduit souvent à des avenirs pas très joyeux. Pour l’amour c’est pareil, tu as bien raison de garder cet état d’esprit, il viendra quand il viendra. Même si en effet on peut se donner un petit coup de pouces en sortant de chez soi :) Je note je ne connais pas merci pour le conseil ! Des bises.

  21. Audrey dit :

    Une très belle sélection que j’affectionne également! J’ajouterai pour ma part « Eternal sunshine of the spotless light » qui est pour moi un pur chef d’oeuvre et que j’avoue avoir du mal à revoir tant le sujet me touche.. J’aime également beaucoup le message de « la Plage » qu’il faut voir en se défocalisant du duo « paysages magnifiques – Léonardo ».. Enfin, je suis une fan absolue des univers de Darren Arrownofski (Requiem for a dream en tête) et de Wes Anderson (en particulier la famille Tenenmbaum).. Au plus j’écris au plus je me rends compte que je pourris citer encore des dizaines de films donc je vais m »arrêter là. En tout j’ai beaucoup aimé cet article!

    1. dollyjessy dit :

      OHHHH, j’ai complètement oublié de mettre ce film qui fait pourtant partie de mes préférés. Il est magnifique, je suis une fan absolue du scénariste et du réalisateur qui a fait pas mal de films qui font justement réfléchir. Je l’adore et il a complètement sa place ici. Peut-être dans un autre article car c’est un peu tard pour le mettre à jour. J’ai vu la plage 3 fois quand j’étais très jeune, j’adorais Dicaprio, un des meilleurs acteurs du monde. Je ne me souviens pas qu’il m’ait marqué de ce point de vue, mais j’étais trop jeune, il serait intéressant que je le revoie aujourd’hui. Requiem for a Dream m’a chamboulée, il n’entre pas dans cette catégorie de films pour moi, bien trop sombre mais il est extraordinaire. Tu aurais pu continuer, tu me rafraichis la mémoire donc moi ça me va :) A bientôt Audrey.

  22. Nesrine dit :

    Merci pour cet article fantastique ! Décidément plus je te lis et plus j’aime ton blog ! Raz le blog des blogs super creux qui parlent toujours des mêmes choses mode/beauté/reviews rémunérés et compagnie enfin des trucs artificiels quoi le tiens est une véritable bouffée de fraîcheur et d’une sincérité touchante dans beaucoup de tes posts et notamment celui ci !
    Alors voilà déjà merci d’exister et de partager avec nous :)
    Pour en revenir aux films il y en a deux qui m’ont vraiment bouleversés c’est Légende d’automne avec Brad Pitt, un de ces premiers films et Big Fish
    Il y en a plusieurs dans ta liste que je n’ai pas encore eu la chance de voir par manque de temps essentiellement mais ta façon d’en parler m’a vraiment motivé !

    1. dollyjessy dit :

      Ouaw merci beaucoup, mais vraiment, merci merci, tu me fais très plaisir. Je l’ai justement revu le mois dernier Légende d’Automne, un très beau film mais qui m’a moins marquée à titre personne. Et Big Fish.. je suis une fan inconditionnelle de Tim Burton, qui arrive à évoquer avec poésie de sujets très terre à terre, de la vie quotidienne, des sujets de société. Edouard aux mains d’argent m’a marquée à vie par exemple :)

  23. rice dit :

    j’aime tous ces films, il en manque un pour moi dans le style qui fait réfléchir.
    Darjeeling Limited

    1. dollyjessy dit :

      Oui il est très cool, il a eu moins d’impact sur moi mais très bon film !

  24. Pour Trainspotting, je conseille de lire le livre. C’est complètement dingue (vraiment, il n’y a pas d’autres mots). Le film est une très bonne adaptation (selon moi) mais rien de tel que de se plonger dans l’histoire d’origine!

  25. Ma dit :

    Une belle sélection ! Ton blog est vraiment top, je partage la plupart de ta vision des choses et des questions de la vie. C’est vraiment un pur plaisir de te lire !
    Concernant les beaux films qui font réfléchir, as-tu vu Alabama Monroe ? Je pense qu’il pourrait te plaire…

    Bonne soirée et merci pour ce beau blog !

    1. dollyjessy dit :

      Merci beaucoup ! Ca me touche beaucoup, j’espère te revoir par ici très vite dans ce cas. Alors je crois l’avoir vu au cours d’une soirée mais on n’était pas du tout concentré sur le film, je devrais essayer à nouveau du coup :)

  26. Coucou :-)
    Je n’ai pas vu tous les films que tu proposes mais j’en prends note! J’adore ce genre de film qui nous fait rêver et nous invite aussi à suivre notre voie .. J’avais adoré La vie rêvée de Walter Mitty, et je pourrais également te proposer « Wild » avec Reese Witherspoon. Il est assez récent et cela m’a chamboulé :-)

    1. dollyjessy dit :

      Oui je l’ai vu il n’est pas mal du tout, il m’a moins marquée cela dit :) Tu devrais adorer Into the Wild ! Des bises Adeline ;)

  27. Sarah dit :

    Super article. Je me rend compte de mon manque de culture cinéma. Il faut absolument y remédier. Cependant, un film qui m.a totalement boulversė : precious. Je suis restée choquée longtemps après la fin du film sur la vie de la protagoniste. L’as tu vu? Et si oui, qu’en a tu pensė?

    1. dollyjessy dit :

      Merci Sarah ! Je te rassure si tu savais le nombre de films dont mes amis me parlent et que je n’ai jamais vus… Il existe tellement de films, j’ai aussi l’impression d’avoir une culture très limitée ^^ Je n’ai pas vu Precious tu vois :) Je vais l’ajouter à ma liste.

  28. Souad dit :

    Bonsoir.
    Crois-le ou pas, mais cela fait moultes années que je lis des milliard de blogs sans n’avoir jamais laissé aucun commentaire.J’ai juste survolé ton blog puis, je suis tombée sur ce podacst.Je l’ai écouté et pour une fois j’ai trouvé une raison de laisser un commentaire. Premièrement, les films cités font partie de ma liste de films qui mettent des étoiles dans ma tête..mis à part celui avec Ben Stiller ahah!!et « Un monde meilleur » que je ne connais pas.

    Mais malgré tout, je tiens à te féliciter pour la sensibilité qui transparaît dans ta voix et ce petit truc que tu as et qui à l’air de dire: »je m’en fout je le fais! ».

    En vérité je crois bien que c’est le tout premier podcast que j’écoute et d’ailleurs je ne sais même pas ce qu’est un podcast…Mais bon je crois que je dois être une des rare personnes sur cette terre à avoir lu « Le Cercle des Poètes disparus » et à avoir découvert qu’en réalité le livre est tiré d’un film.

    Aussi, « Lost in translation »…ah…la musique de ce film!!

    Enfin, encore bravo pour cet instant un peu particulier.

    1. dollyjessy dit :

      Ca me touche beaucoup que tu laisses un commentaire si ce n’est pas dans tes habitudes, d’autant que je te comprends complètement car j’étais moi même lectrice de l’ombre, même quand j’aimais ce que je lisais. Oh tu sais les podcast c’est plus hyper populaire, c’est juste un enregistrement, comme Youtube aujourd’hui mais sans l’image, tu en as aussi en direct et là c’est un peu comme une radio. J’ai commencé par ça avant de me lancer en vidéo pour me préparer un peu ! J’aurais bien aimé lire le livre des Poètes Disparus avant, je me demande si je ne vais pas le lire aujourd’hui par curiosité. Regarde vraiment ces 2 films en tout cas ! Merci à toi Souad, c’est gentil, j’espère te relire par ici du coup ;)

  29. Anaïs dit :

    Certains films ont également un réel pouvoir sur moi et peuvent parfois, remettre en causes toutes mes certitudes…
    Into the wild en fait partie, je suis une fan inconditionnelle de ce film, je l’ai vu je ne sais combien de fois ! C’est d’ailleurs « grâce » à ce film que je suis avec mon chéri depuis bientôt 6 ans.

    Dans le même genre, il y a aussi « Wild » même s’il est largement en-dessous.
    J’ai aussi adoré Carnets de voyage…
    Dans ta sélection, j’aime beaucoup Trainspotting, j’ai hâte que le 2 sorte au cinéma !
    Enfin, j’ai adoré Mommy bien que ce soit dans un registre totalement différent.

    Bisous bisous

    1. dollyjessy dit :

      J’ai vu Wild il y a quelques mois si j’ai bien aimé en effet on est bien en dessous de Into The Wild en terme de message ! Je ne connais pas Carnets de Voyage, je suis curieuse du coup. Ah oui Mommy a été une grosse claque mais comme tu dis je ne le mettrais pas dans cette « catégorie » de films :)

  30. juliette dit :

    je te suggère « Mange, Prie, Aime »
    il m’a personnellement touché et je pense que ce film remet toute une existence en perspective

    1. dollyjessy dit :

      Je l’ai vu à sa sortie, je me souviens l’avoir apprécié mais je ne m’en souviens pas assez, faudrait que je le revoie !

  31. Johana dit :

    Bonjour,

    Je découvre ton blog; j adore !

    Aujourd’hui j’ai découvert un super film : YES MAN.
    Lhistoire : un homme un peu grincheux, qui passe à côté de sa vie. Il se retrouve au sein d’un stage qui lui donne le défi de dire OUI.
    Désormais, il doit dire oui à tout !

    Bon quand j’ai vu que l’acteur principal était Jim Carrey, j’étais moins partante mais finalement même si je n’apprecie pas beaucoup cet acteur, j’ai beaucoup aimé le message du film : dire oui à la vie qui nous le rendra (bonjour cercle vertueux!)

    Franchement super film !!!
    Du coup, je me lance le même défi : dire oui à toutes les opportunités qui se présentent pendant 15 jours (dans la limite du raisonnable et de mes valeurs bien entendu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Instagramons - nous

épinglons – nous

  • greenery!:
Retour en haut
© 2013 Dollyjessy - tous droits réservés